Archives : Éditos accueil

Nouvelles

C'est l'été sur Fabula

Edito Accueil - Publié le 13 Juillet 2024 par Marc Escola

L'équipe Fabula se déclare en vacances (de bénévolat) jusqu'au 17 août prochain mais ne laisse pas ses ami.e.s sans lectures, à puiser librement parmi les dernières livraisons de notre revue des parutions Acta fabula et dans le riche catalogue de ses dossiers critiques, ou dans les récents sommaires de la revue Fabula-LhT (pour "Littérature, histoire, théorie"), ou bien encore au sein de nos quatre collections de Colloques en ligne, qui se sont enrichies d'une dizaine de sommaires depuis le début de l'année. On pourra également feuilleter l'album du semestre écoulé, soit l'ensemble des billets publiés semaine après semaine sur les trois pages d'accueil que compte désormais le site : la présente page, qui affiche prioritairement pour l'ét...

L'héritage théorique allemand (Acta fabula enVO n°3)

Edito Accueil - Publié le 12 Juillet 2024 par Maxime Berges

Depuis 2021, Acta enVO publie des numéros consacrés à la recherche étrangère non anglophone, avec comme objectif de diffuser des travaux fondateurs ou novateurs écrits dans des langues moins accessibles au lectorat français. Deux livraisons ont déjà paru : "L’identité en ses frontières" et "Constructions et reconfigurations des études de genre". Pour le soixante-dix-huitième dossier critique d’Acta fabula et le troisième de la série enVO, Maxime Berges et Cassandre Martigny proposent une anthologie d’ouvrages théoriques allemands qui ont marqué leur champ par leur puissance herméneutique et qui inspirent aujourd’hui encore les chercheurs et chercheuses en littérature. Chacun des textes théoriques retenus définit des concepts clés, mobili...

Une décennie de littérature en France (2010-2021)

Edito Accueil - Publié le 11 Juillet 2024 par Esther Demoulin

Dans la continuité des recherches sur la littérature française de l’immédiat contemporain s’est tenu en décembre 2022, à la Sorbonne Nouvelle, un colloque intitulé "La littérature française à l’épreuve du XXIe siècle : romans, récits et narrations numériques (2011-2020)". Les actes en sont accueillis dans la nouvelle collection "Le Fond de l'air" des Colloques en ligne de Fabula. Ils sont placés sous le signe pluriel du "déplacement", qui affecte aussi bien les narrations de notre décennie que les gestes interprétatifs imaginés pour les penser. Qu’elle soit l’objet de croyances en ses effets supposément réparateurs ou qu’elle soit au contraire pensée comme un vecteur possible de la critique sociale, la littérature narrative se présente b...

La mémoire des personnages

Edito Accueil - Publié le 10 Juillet 2024 par Marc Escola

Pendant près de trois ans, treize scientifiques ont interrogé plus de 2'500 personnes sur leur relation aux personnages de fiction. Coordonné par Françoise Lavocat, le projet de recherche "La mémoire des personnages" s’est déroulé dans une quinzaine de pays autour du globe (France, États-Unis, Japon, Tunisie, Brésil, etc.) collectant des données inédites sur la circulation des personnages, mais aussi des pratiques culturelles. Quels personnages sont dans les têtes à Madagascar, à Saint-Pétersbourg ou à Shanghai ? Quels pans des imaginaires sont mis en partage à travers le globe ? Les gens préfèrent-t-ils des personnages inventés dans leur pays, que nul à part eux, au-delà de leurs frontières, ne connait ? Des héros ou des héroïnes ? Déco...

Poétique, 195

Edito Accueil - Publié le 09 Juillet 2024 par Marc Escola

La livraison de printemps de la revue Poétique nous arrive avec l'été : présente en librairie depuis la fin du mois de mai, elle est désormais accessible en ligne via Cairn, avec un sommaire qu'on n'hésitera pas à dire dépaysant (c'est de saison) : Annick Louis s'intéresse aux récits transfrontaliers, entre fiction et non-fiction ; Inès El Serafi s'attarde aux digressions d'André Miquel dans les Entretiens de Bagdad ; Clément Girardi revient sur le second des Dialogues sur l'histoire de Charles Péguy : Clio (1913), récemment réédité ; Philippe Hamon se demande ce que c'est que d'"écrire blanc sur fond blanc", et fait un sort à Houellebecq ; Joël Loehr suit Balzac et Beckett jusqu'en Chine pour s'interroger sur les écarts culturels ; Grég...

Nouvelle sortie du Dedans

Edito Accueil - Publié le 08 Juillet 2024 par Marc Escola

Si Charles Pennequin est présent sur la scène poétique dès le début des années 1990 (par de multiples interventions en revue, par des lectures, des initiatives diverses avec d'autres ami.e.s poète.sse.s ou artistes, il faudra attendre 1999 pour qu'enfin il publie aux éditions Al Dante son premier livre, Dedans, où s'agence, en un long texte-fleuve, la plupart de ce qui existait déjà, ailleurs, en fragments, écrits ou oraux. Le volume est aujourd'hui réédité conjointement par Al Dante et Les Presses du réel, au terme d'une relecture où le poète avoue avoir été pris dans le tournis du texte jusqu'à se mettre à écrire dans ses marges. Fabula vous invite à lire un extrait de l'ouvrage sur le site de l'éditeur… Rappelons que les Colloques en ...

La Nouvelle Vague à la lettre

Edito Accueil - Publié le 07 Juillet 2024 par Marc Escola

Quels rapports, à la fois complices et polémiques, les cinéastes de la Nouvelle Vague entretenaient‑ils avec la littérature romanesque ou théâtrale, la lecture, l’écriture épistolaire ou critique, renouvelant les relations du texte et de l’image ? Comment Truffaut, Godard, Rohmer, Chabrol, Rivette, Varda et les autres sont‑ils passés de la critique à la mise en scène, et ont‑ils inlassablement puisé dans leurs lectures la matière de leurs création ? Comment ont‑ils mis en scène sans forcément les adapter leurs fictions favorites ? Paru en 2022 dans la revue grenobloise Recherches & Travaux à l'initiative de Hélène Frazik, David Vasse et Julie Wolkenstein, un premier volume déjà salué par Fabula examinait, à partir d’exemples précis, ...

Manières de finir

Edito Accueil - Publié le 06 Juillet 2024 par Marc Escola

Quand la fin s’installe-t-elle ? Dans Les Derniers Jours de Roger Federer et autres manières de finir (éd. du Sous-Sol), Geoff Dyer confronte sa propre expérience de l’âge aux derniers jours et aux dernières réalisations d’écrivains, de peintres, d’athlètes et de musiciens qui ont compté pour lui. Il examine l’effondrement de Nietzsche à Turin, les réinventions successives de Bob Dylan, les peintures et la lumière abstraite de J. M. W. Turner, les mélodies cosmiques de John Coltrane, le retour d’entre les morts de Jean Rhys et les derniers quatuors de Beethoven –et, perché en haut d’une chaise d’arbitre, les dernières balles de Roger Federer. Ce livre des fins traite des intensifications et les modifications de l’expérience qui survienne...

Littérature et barbarie

Edito Accueil - Publié le 05 Juillet 2024 par Marc Escola

Le vandalisme fait partie de l’histoire de l’humanité. Que ses victimes soient des personnes, leurs biens, la nature ou l’environnement, les mobiles et les procédures se ressemblent. Si des images illustrent parfois les évènements, les textes sont souvent plus éloquents et relèvent d’une véritable tradition littéraire, comme le montre Philippe Junod ans Vandalisme. Littérature et barbarie: une anthologie (Infolio éd.). Les exemples choisis esquissent une histoire du phénomène et témoignent de sa continuité, mais également de la relativité, tant idéologique et politique qu’esthétique, des points de vue. Leur mise en contexte est complétée par une documentation sur la notion de patrimoine, son évolution et les institutio...

La cérémonie des Hugo

Edito Accueil - Publié le 04 Juillet 2024 par Marc Escola

Il y a une quinzaine d’années Étienne Malaisé projetait l’avenir de la poésie dans un futur imaginaire : son usage était devenu la forme de vie de tout un chacun, et conséquemment les livres de poèmes, le produit dominant de l’industrie culturelle. La cérémonie des César avait depuis longtemps laissé sa place à celle des Victor Hugo. Un poète ignoré, Jocelyn Gesvres, se voyait à sa très grande surprise invité à dîner par le plus grand éditeur de poésie de l’époque, le soir même où se tenait la trentième édition… Les choses ont bien changé depuis le temps de l’écriture de ce récit, dans le champ poétique contemporain, et Etienne Malaisé lui-même, a bien changé. Il a même changé de nom… Reste que si ce qu’on imagine ne se produit jamais te...

Ces récits qui viennent

Edito Accueil - Publié le 03 Juillet 2024 par Marc Escola

Initiée par Daniel Senovilla Hernandez, Stéphane Bikialo et Marie Cosnay au sein des éditions Dacres, en partenariat avec le laboratoire MIGRINTER (CNRS, Université de Poitiers) et l’Observatoire de la Migration de Mineurs, la collection "Ces récits qui viennent" se propose d’accueillir des récits autour du processus des migrations. Les acteurs et actrices des migrations y ont eux-mêmes la parole. Il s’agit de prendre acte que ces récits peuvent apporter quelque chose de nouveau à la littérature et que la littérature peut apporter à ses auteurs une forme d’expression et de partage non conditionnée par les multiples enjeux de la vie en exil. Dans une vidéo proposée sur YouTube, Daniel Senovilla raconte la genèse de cette collection et l’a...

L'ordinaire selon Cavell

Edito Accueil - Publié le 02 Juillet 2024 par Marc Escola

Stanley Cavell est d’abord un penseur de l’ordinaire, thème qu’il a exploré et approfondi à partir de la philosophie de Wittgenstein et de Austin, de la tragédie de Shakespeare, du cinéma classique de Hollywood. Dans En quête de l’ordinaire. Scepticisme et romantisme qui paraît ces jours-ci aux éditions Vrin, il relance la philosophie du langage ordinaire, avec un plaidoyer pour une philosophie du romantisme américain. En lisant Emerson, Thoreau, Coleridge et Wordsworth avec Kant et Heidegger, ou encore Shakespeare et Poe avec Descartes, Lacan et Derrida, Cavell montre que le romantisme et le transcendantalisme constituent une authentique réponse philosophique au défi du scepticisme – une réponse qui s’adresse à la fois aux arguments sce...

Lovecraft en toutes lettres

Edito Accueil - Publié le 01 Juillet 2024 par Marc Escola

Vincent-Pierre Angouillant publie aux éditions du 81 la traduction de quatre-vingt-six lettres de H. P. Lovecraft encore inédites en français : un infime échantillon de l’importante correspondance (plus de 60 000 lettres) que le célèbre écrivain a laissée derrière lui. Cette Sélection de lettres (1927-1929), sous-titré De vagues fragments d’un rêve dans lequel je n’ai rien à faire, nous révèle un quotidien ordinaire, cependant décrit dans un style propre à Lovecraft dont l’érudition, impressionnante, rend son univers encore plus riche. Le récit de ses rêves, véritables romans à part entière, nous transporte instantanément dans un monde horrifique où légendes et Histoire sont intrinsèquement liées. Rappelons la publication au tout début ...

Les Grands Détroits

Edito Accueil - Publié le 30 Juin 2024 par Esther Demoulin

Une nouvelle maison d'édition indépendante vient de voir le jour à Rouen, à l'initiative de deux professeurs de philosophie, Jean Bourgault et Yann Mouton : Les Grands Détroits, distribuée par Pollen. À sa source, la conviction "qu’un texte, philosophique ou non, nait toujours d’une expérience vécue (étonnement, admiration, détresse ou déchirement) et qu’il est comme un passage, en rupture". De là le désir d'offrir un espace nouveau pour l'écriture philosophique, qui naît de l'expérience de l'enseignement et aboutit à une forme d'écriture qui échappe aux impératifs académiques. Deux collections illustrent ce désir : la collection « Au plus près », qui publiera les travaux de celles et ceux qui tentent de rejoindre, rigoureusement, l’hori...

Vies mémorables

Edito Accueil - Publié le 28 Juin 2024 par Marc Escola

Notre intérêt pour les écrits de l’intime nous cache la fonction essentielle impartie après la Seconde Guerre mondiale au mémorable. Jean-Louis Jeannelle avait naguère donné un ouvrage de synthèse sur le genre sous le titre Écrire ses Mémoires au XXe siècle (Gallimard). Dans son nouvel essai, Vies mémorables (Hermann), il s'attache à trois figures à travers lesquelles le mémorable a pris forme après la Libération : le militant avec Victor Serge, le dirigeant avec le général de Gaulle et l’intellectuel avec Simone de Beauvoir. Il en a néanmoins résulté, de la part d’écrivains, une hostilité manifeste à l’égard d’un genre autrefois dominant. Une deuxième partie de l'ouvrage est consacrée à ces manifestations d’animosité : stratégique, de l...

Entrer dans la quatrième dimension

Edito Accueil - Publié le 27 Juin 2024 par Marc Escola

Les Belles Lettres publient une "seconde édition corrigée" de la fiction dystopique signée par Edwin Abbott Abbott en 1884 : Flatland, qui n'a trouvé son public qu'après la publication de la théorie générale de la relativité d'Albert Einstein, laquelle a attiré l'attention sur le concept d'une quatrième dimension, puis avec l'avènement de la science-fiction moderne à la fin des années 1930 et est aujourd'hui largement reconnu comme une œuvre pionnière. Le narrateur, un Carré, nous introduit à Flatland, théocratie où le rang social est déterminé par le nombre de faces. Il décrit ensuite ses explorations de Lineland, un monde unidimensionnel, de Pointland, un monde sans dimensions, et du monde tridimensionnel jusqu'alors inconcevable de Sp...

9e Congrès mondial de linguistique française

Edito Accueil - Publié le 26 Juin 2024 par Marc Escola

Depuis 2008, le Congrès mondial de linguistique française réunit, tous les deux ans, des chercheurs et chercheuses du monde entier qui ont en partage l’étude scientifique de la langue française sous tous ses aspects. Après Paris, La Nouvelle-Orléans, Lyon, Berlin, Tours, Mons et Orléans, le CMLF tient sa neuvième édition du 1er au 5 juillet sur le campus de l'Université de Lausanne, avec le concours de sept autres universités suisses. Fabula vous invite à en découvrir le programme, qui réunit plus de 200 participants venus du monde entier. (Photo: château de Vufflens (Vaud) ©Didier Charton)

Comment parlent les personnages dans les fictions japonaises

Edito Accueil - Publié le 25 Juin 2024 par Marc Escola

Il y a près de vingt ans, la publication au Japon de Yakuwarigo. Comment parlent les personnages dans les fictions japonaises de Satoshi Kinsui donnait une impulsion décisive aux recherches sur le yakuwarigo, le "langage de rôle", soit le langage qui évoque ou qui est propre à un type de personnage dans les œuvres de fiction, notamment dans le manga et les anime. Jean Bazantay en donne aujourd'hui aux éditions Hermann la traduction française. Au-delà de la description des caractéristiques formelles – illustrées par une abondante iconographie –, l’auteur analyse les origines et la formation de ces stéréotypes langagiers, souvent issus de dialectes régionaux (au premier rang desquels figure le parler du Kansai), mais aussi les mutations de...

Défroisser les pages du livre

Edito Accueil - Publié le 24 Juin 2024 par Marc Escola

Sous le titre Défroisser les pages du livre (Hermann), Michel Deutsch a réuni neuf essais sur "les multiples chemins qui conduisent la littérature au théâtre, et le théâtre à la littérature". À l’heure où le théâtre, dans le sillage d’Antonin Artaud, semble s’être réinventé à côté, sinon loin du texte, et où toute l’entreprise critique consacrée au théâtre consiste désormais à "racheter" le texte (lorsque celui-ci est encore porté sur la scène) par sa représentation, sa mise en scène, l’auteur soutient ici que l’idée du théâtre, c’est la littérature, et cela depuis Racine, depuis les Romantiques d’Iéna – que la voix du théâtre a toujours résonné dans la littérature. Il est bon de s'en souvenir. Fabula vous invite à parcourir la Table des...

Un choix de destins

Edito Accueil - Publié le 24 Juin 2024 par Marc Escola

Les éditions Calype ont inauguré voici quelques mois une collection de courts essais biographiques. Parmi les titres récemment parus au sein de la collection Destins : Alexandre Dumas. Métisser l'Histoire, par Isabelle Durand, Saint-Exupéry. Du vent dans le cœur, par Nathalie Prince, dont on peut découvrir sur Fabula les premières pages…, Louise Labé. La rime féminine, par Élise Rajchenbach, dont Fabula donne à lire également le début…

La tragédie selon Karl Kraus

Edito Accueil - Publié le 23 Juin 2024 par Faculté des lettres - Université de Lausanne

À l'occasion des 150 ans de la naissance de Karl Kraus, les éditions de l'Herne rééditent leur numéro 28 de 1974, dirigé par l'essayiste et traductrice disparue en 2022, Eliane Kaufholz. La citation mise en exergue dans le bandeau de ce riche ouvrage rend bien compte de la puissance krausienne : "La tragédie tire son origine du refus d'obtempérer." Ce Cahier de l'Herne constituait il y a cinquante ans une tentative d’introduction à la lecture d’un auteur alors peu accessible en français et, à travers lui, à une société, à une époque tout entière. Il révélait au public francophone le caractère d’un écrivain qui se voulait provocateur, et avait la naïveté de croire qu’éthique et politique doivent forcément se rejoindre. Walter Benjamin déc...

Ça ne sent pas bon

Edito Accueil - Publié le 22 Juin 2024 par Marc Escola

La scatologie constituerait-elle un genre littéraire ? Peut-elle être sérieuse, se mettre par exemple au service d’une dénonciation des "vanités" de ce monde, ou d’un rappel au réel, ou appartient-elle toujours à l’univers du comique, du carnavalesque, du "bas corporel" comme le voulait Bakhtine ? Existe-t-il un imaginaire propre à la description et à la mise en récit d’un corps scatologique en littérature, imaginaire qui serait différent de celui qui régit les représentations du corps érotique ? Marie-Ange Fougère et Philippe Hamon ont imaginé un Dictionnaire littéraire de la scatologie. D'Aristophane à Pierre Michon (Classiques Garnier) qui convoque plus de 650 écrivains pour esquisser en 165 entrées les contours d’une poétique général...

Partage de Nancy

Edito Accueil - Publié le 21 Juin 2024 par Marc Escola

Pour leur trentième anniversaire, les Cahiers philosophiques de Strasbourg consacrent une livraison à leur cofondateur Jean-Luc Nancy, en redonnant à lire son premier article, "L’époque de l’espace". Ce numéro anniversaire accueille les contributions de celles et ceux qui ont été ses amis et "ses disciples" à l’Université de Strasbourg, en Europe et dans le monde. Fabula vous invite à en parcourir le sommaire directement accessible en ligne via OpenEdition… Saluons également la parution aux Presses du Réel de Sexpositions signé par Jean-Luc Nancy, Ârash Aminian Tabrizi : une série d'échanges relatifs aux questions du sexe, des sexualités et de la différence sexuelle, permettant non seulement une relecture du corpus de Jean-Luc Nancy et d...

Penser la bêtise

Edito Accueil - Publié le 20 Juin 2024 par Marc Escola

La bêtise est une chose si bien partagée qu'elle mérite d'être constituée en objet scientifique. À l'initiative de Paloma Bravo, Philippe Guérin et Nathalie Peyrebonne, un volume réunit sous le titre Quand l'esprit vient à manquer : la bêtise (Presses Sorbonne Nouvelle) des études issues de disciplines différentes (philosophie, littérature, histoire, linguistique), pour se saisir de la question et en suivre les évolutions, du Moyen Âge à l’époque contemporaine, en France, en Espagne et en Italie. Morgan Labar brosse de son côté une histoire de la bêtise (délibérée et parfois même revendiquée) dans les arts : dans La gloire de la bêtise. Régression et superficialités dans les arts depuis la fin des années 1980, qui paraît dans quelques jo...

L'éros féminin

Edito Accueil - Publié le 18 Juin 2024 par Marc Escola

Fabula prend un peu d'avance sur les hebdomadaires et mensuels qui ne tarderont guère à faire paraître leur numéro d'été sur la sexualité (mais Gallimard aura pris les devants avec le premier numéro de sa nouvelle revue) en saluant le succès de Hold-up 21 pensé comme un braquage par un collectif de vingt femmes emmené par Abigaïl Auperin (Anne Carrière éd.), et en vous invitant à inscrire sur votre liste de lectures estivales l'anthologie d'Écrits érotiques de femmes réunis par Romain Enriquez, Camille Koskas avec (l'ambitieux) sous-titre Une nouvelle histoire du désir, de Marie de France à Virginie Despentes (Bouquins), mais aussi le recueil préparé par Ariane Lefauconnier : Érotiques – 69 poétesses de notre temps (Bruno Doucey éd.), qu...

Le nom de Paul Celan

Edito Accueil - Publié le 17 Juin 2024 par Marc Escola

John E. Jackson donne aux éditions Corti une nouvelle traduction d'un choix de poèmes de Paul Celan, en offrant aussi au lecteur une documentation suffisante pour qu’il puisse comprendre le contexte dans lequel cette œuvre a vu le jour : de Czernowitz à Paris en passant par Vienne, de l’amour pour l’allemand transmis par la mère à la réappropriation juive de cette langue, devenue entre-temps la langue de ses bourreaux, les poèmes de Celan retracent le chemin de l’une des oeuvres poétiques majeures de l’après-guerre en Europe. L'essayiste genevois publie dans le même temps chez Slatkine “Je est un autre”. Métamorphoses de la subjectivité littéraire. Théâtre, récit, poésie, qui réunit une quinzaine d’études : de Shakespeare à Baudelaire, d...

Ulysse à Paris

Edito Accueil - Publié le 14 Juin 2024 par Marc Escola

En 2024, les Jeux Olympiques se déroulent à Paris, mais on ne dit pas assez que ce sont aussi les 120 ans du Bloomsday (la journée du 16 juin 1904 dans Ulysse de James Joyce), qui tombe cette année le dimanche de la fête des Pères. Le roman collectif qui paraît dans la collection "Fiction & Cie" (Seuil), un nouveau Leopold Bloom du nom de Joseph Omer arpente un territoire de l'errance qui se situe dans la partie nord de la ville - du Tribunal de Paris, porte de Clichy, à la Villette, en passant par le quartier de la Goutte-d'Or, la gare Saint-Lazare - pour remonter vers Drancy, ou au Stade de France, ou encore à la basilique-cathédrale et sur l'île de Saint-Denis. On y retrouve quelques grandes figures de l'Odyssée (les Lestrygons, C...

Un nouvel été avec Don Quichotte

Edito Accueil - Publié le 13 Juin 2024 par Marc Escola

William Marx nous avait fait passer l'été dernier avec Don Quichotte sur France Inter. Il publie aujourd'hui aux éditions des Équateurs les textes de ses chroniques consacrées à l’ingénieux hidalgo, symbole de l’homme moderne confronté à un univers dont toutes les structures signifiantes se délitent. Sa réponse : croire sans relâche et faire comme si. Voilà ce que conseille le roman de Cervantès : substituer au monde réel un imaginaire où l’on puisse conserver espoir.  (Illustr. : Don Quichotte par Honoré Daumier, ca. 1886, ©Neue Pinakothek)

Le travail des femmes

Edito Accueil - Publié le 12 Juin 2024 par Faculté des lettres - Université de Lausanne

Après le succès remporté par la réédition de La Paix des ruches préfacée par Mona Chollet (Zoé éd.), un recueil de textes qui paraît aux éditions genevoises Héros-Limite dans la collection Tuta blu vouée à la littérature du travail, vient nous faire découvrir une facette inédite du talent d'Alice Rivaz : sous le titre La machine à tricoter. Écrits sur les femmes et le travail, Jacob Lachat a réuni les articles donnés par la future romancière à la presse romande : une série d’enquêtes rédigées en 1944 pour l’hebdomadaire Servir et consacrées à des métiers féminins, où elle décrit les conditions de travail de femmes de ménage et de travailleuses à domicile dont elle rapporte les propos, en cherchant à mettre au jour la réalité matérielle d...

Un songe fait en Italie

Edito Accueil - Publié le 10 Juin 2024 par Marc Escola

L’œuvre de Pasolini est un songe né, comme une fleur du mal, des cauchemars de l’Italie d’après-guerre. Conçu par Martin Rueff, le numéro spécial que la revue Critique lui consacre fait la part belle aux voix italiennes. Celle de Pasolini, d’abord, dans un article fondamental resté inédit en français ; celle de l’écrivain Walter Siti, savant éditeur des Œuvres complètes ; et celles de plusieurs autres critiques importants de son œuvre qui ont accepté notre invitation. Des voix françaises leur font écho, dont celle de René de Ceccatty, à qui la diffusion de Pasolini en français doit beaucoup. Paraît dans le même temps aux éditions Bartillat la traduction française de La Divine mimesis, écrite entre 1963 et 1967, publiée en 1975 comme "do...

Raymond Guérin, le revenant

Edito Accueil - Publié le 07 Juin 2024 par Marc Escola

Les éditions Finitude s'emploient depuis plusieurs années à faire (re)connaître l'œuvre de Raymond Guérin (1905-1955), éternel méconnu. Après Zobain, son premier roman en 2015, elles font paraître coup sur coup deux titres. Retour de Barbarie, préfacé par Jean-Paul Kauffmann : en décembre 1943, Guérin est libéré du stalag où il vient de passer plus de trois ans. De retour à Paris, il découvre la France de l’Occupation, bien différente de celle qu’il avait laissée en 1940. "La sottise bat son plein", écrit-il dans son journal, en constatant que la vie culturelle continue comme si de rien n’était et combien les Parisiens se sont habitués à l’occupant et au marché noir. Piloté par Jean Paulhan ou Gaston Gallimard, il reprend contact avec le...

Avec Les choses

Edito Accueil - Publié le 05 Juin 2024 par Marc Escola

Premier livre publié de Georges Perec en 1965, Les Choses lui valut, avec le prix Renaudot, une réputation de sociologue. Réputation évidemment abusive, sauf à préciser qu’il s’agit de sociologie du langage : tissé d’imaginaire, le roman entrelace rêves, rêveries et fantasmes – soit autant de discours dont l’économie donne son vrai fil conducteur à un récit où la consommation des marchandises tient en réalité très peu de place. Dans un essai intitulé Les Choses de Georges Perec, ou l'économie du rêve et qui paraît dans la salutaire collection "Champion Commentaires", Christelle Reggiani réfléchir la force esthétique singulière du petit roman de Perec, que sa brièveté semble alors constituer en véritable "miroir de concentration" d’une ce...

La peau du renard

Edito Accueil - Publié le 04 Juin 2024 par Marc Escola

Le renard roux est plus que jamais chez lui dans l'Europe de ce début du XXIe siècle. Il est présent dans les campagnes où les ruraux prennent conscience de son utilité. Mais également dans les villes qu’il est en train de coloniser à une vitesse surprenante. Et même dans nos esprits et dans nos pratiques quotidiennes puisque nous pouvons régulièrement croiser le petit canidé sur nos écrans, dans nos livres ou encore sur divers objets. Qu’elles semblent loin ces longues décennies du XXe siècle au cours desquelles le goupil fut victime de massacres de grande ampleur en raison de ses prédations et surtout de son rôle dans l’épidémie de rage. Dans Vivre en renard. La traversée du siècle, paru il y a quelques moins collection "Mondes sauvage...

Chère Simone

Edito Accueil - Publié le 03 Juin 2024 par Marc Escola

Simone de Beauvoir a sans doute été l’intellectuelle de gauche la plus influente en France et dans le monde, des années 1950 jusqu’à sa mort, en 1986, ce qui lui a valu des milliers de lettres. Elle en a conservé environ 20 000 et a entretenu de nombreuses correspondances suivies, notamment avec ses lectrices "ordinaires". Marine Rouch s'est plongée pendant une décennie dans cet océan épistolaire, et a pu rencontrer cinq des correspondantes les plus assidues de Simone de Beauvoir : Colette Avrane, Huguette-Céline Bastide, Mireille Cardot, Claire Cayron et Blossom Margaret Douthat Segaloff. Elle publie aujourd'hui le recueil de leurs lettres, accompagnées des réponses de l’écrivaine dans Chère Simone de Beauvoir. Vies et voix de femmes « ...

Paris en lettres arabes

Edito Accueil - Publié le 02 Juin 2024 par Marc Escola

Renversant la dynamique consistant à aborder l’Orient avec un regard occidental, Coline Houssais s'est penché sur la relation qu’entretiennent les auteurs arabes avec la France en général et Paris en particulier. Quels sont les rapports de ces écrivains venus d’ailleurs avec les milieux littéraires, artistiques et politiques français ? Comment la Ville-Lumière apparaît-elle dans leurs œuvres ? Ville-refuge des exilés, ville-laboratoire des modernistes, ville-repoussoir… Des premiers traducteurs levantins du Roi de France jusqu’aux auteurs binationaux contemporains, Paris en lettres arabes (Actes Sud) revèle Paris comme capitale ex situ d’une littérature qui puise ses racines de l’autre côté de la Méditerranée. Fabula vous invite à feuill...

Le théâtre en jeu

Edito Accueil - Publié le 02 Juin 2024 par Marc Escola

De l'enseignement secondaire au supérieur, des conservatoires régionaux au Conservatoire national supérieur d'Art dramatique, le théâtre s'apprend, se joue et s'étudie partout en France comme partout dans le monde, et les études théâtrales sont en plein essor. Le Manuel des études théâtrales(A. Colin) supervisé par Martial Poirson est le premier à faire la synthèse pédagogique des savoirs mobilisés par cette pratique, véritable école de culture et de vie. Il propose une approche pluridisciplinaire (esthétique, sociologie, économie, historiographie...) et globale du théâtre qui mêle aspects théoriques et pratiques. Cette diversité en fait un outil précieux aussi bien pour les étudiants que pour les professionnels du théâtre. Les cours son...

Modération de Montesquieu

Edito Accueil - Publié le 31 Mai 2024 par Marc Escola

Après la disparition en 2022 de Maurice Olender, on a pu craindre que les éditions du Seuil songent à fermer la belle collection qu'il avait fondée et animée pendant plus de trente ans : "La Librairie du XXe siècle" devenue en temps voulu "La Librairie du XXIe siècle". On sait aujourd'hui qu'elle perdurera avec un nouveau comité emmené par Christine Marcandier, et qu'elle fera aussi une place à de salutaires rééditions, à l'instar du volume qui paraît aujourd'hui : une réédition procurée par Martin Rueff du premier essai du critique genevois Jean Starobinski et son ouvrage peut-être le plus précieux — le Montesquieu publié en 1953, prolongé en 1994 et depuis longtemps indisponible. "Si Montesquieu a accompagné Starobinski toute sa vie", ...

Les magnifiques

Edito Accueil - Publié le 30 Mai 2024 par Marc Escola

La fondation Arc pour la recherche contre le cancer a invité à huit écrivains à rencontrer huit chercheurs lauréats du prix Griffuel qui récompense des avancées majeures en oncologie. Huit rencontres qui forment aujourd'hui huit textes réunis dans un volume intitulé Les Magnifiques. Quand des chercheurs dialoguent avec des écrivains qui abordent les questionnements des chercheurs, mais aussi leur engagement et leur créativité, intimement liés à leurs travaux. Les droits d'auteur de cet ouvrage édité par Flammarion sont reversés à la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. Fabula vous invite à feuilleter l'ouvrage…

Où finissent les œuvres de jeunesse ?

Edito Accueil - Publié le 29 Mai 2024 par Faculté des lettres - Université de Lausanne

Si la question de la vieillesse littéraire a fait l’objet de nombreuses études, les "œuvres de jeunesse" n'ont pas suscité la même effervescence critique. Étiquette commode et apparemment consensuelle, convoquée aussi bien dans l’enseignement que dans les pratiques philologiques et éditoriales pour classer les débuts des auteurs canonisés, cette notion ne repose, de fait, sur aucune systématisation ou réflexion de plus large empan, et elle demeure une sorte d'impensé de l'histoire et de la théorie littéraires. Le récent sommaire de la revue Francophonia emmené par Ilaria Vidotto entreprend d'éclairer cette tache aveugle, sous le titre "Les œuvres de jeunesse: enjeux stylistiques, sociopoétiques éditoriaux d’une catégorie problématique".

Hugo et la commune

Edito Accueil - Publié le 29 Mai 2024 par Marc Escola

Et si la Commune de 1871 n’avait été ni socialiste, ni blanquiste, ni proudhonienne, mais hugolienne ? Au moins aussi hugolienne que Mai 68 a été sartrien ? Il est rare que l’Histoire nous donne à assister à la rencontre entre un écrivain aussi considérable que Victor Hugo et un événement aussi fort que la Commune. Certes, les réserves que Hugo exprima durant l’Événement sont importantes, mais le soutien qu’il apporta aux Communards pourchassés et condamnés s’avéra sans faille, au point qu’il était considéré comme leur porte-parole tant par les antirépublicains de l’époque que par les républicains modérés. L'essai publié ces jours-ci par Christian Godin chez Champ Vallon vient dresser enfin un monument à Victor Hugo et la Commune. Rappel...

Le diable de la réclame

Edito Accueil - Publié le 28 Mai 2024 par Marc Escola

Inspiré par le Méphistophélès de Goethe, un étrange démon protéiforme mène la danse, de La Peau de chagrin (1831) de Balzac aux Gestes et opinions du docteur Faustroll (1898) d’Alfred Jarry, en traversant les œuvres de Baudelaire, Banville et Zola. Aboutissement d’une enquête menée depuis quinze ans dans ces grands textes et dans les archives de presse, le nouvel essai de Laurence Guellec, Le Diable de la réclame sous-titré La littérature française du XIXe siècle au risque de la publicité (Droz), restitue la geste et les intrigues de cet inquiétant personnage. En quoi pactiser avec les industries culturelles naissantes a-t-il pu signifier vendre l’âme de la littérature au commerce ? Face aux conditions modernes du succès et aux lois d’ai...

André Pézard à Vauquois

Edito Accueil - Publié le 23 Mai 2024 par Marc Escola

Philippe Lejeune donne à lire quelques pages de son journal intime resté entièrement inédit : celles qu'il a consacrées aux carnets personnels d’André Pézard, son oncle et parrain, auteur du livre culte sur la Grande guerre, Nous autres à Vauquois. Si ce témoignage a été plusieurs fois réédité, nul ne connaissait l’ensemble des archives et carnets de tranchées de l’auteur à l’origine du livre, à l’exception de Philippe Lejeune qui livre dans Adieu, ma pauvre guerre. André Pézard à Vauquois (éd. du Mauconduit) les résultats d'une tardive enquête très personnelle : "J’ai voulu raconter ici une double histoire, explique-t-il, d’abord celle de l’écriture même du livre, étude “génétique” du travail de l’écrivain, mais aussi l’aventure personn...

Dire la France autrement

Edito Accueil - Publié le 23 Mai 2024 par Marc Escola

Lancé en mars 2019, Zadig est un magazine trimestriel qui se propose de raconter, au plus près du terrain et au plus profond des idées, toutes les France qui font la France : "un récit tissé de mille récits se propose d’écrire à plusieurs mains – et plusieurs grandes voix – le roman vrai de notre pays, convoquant historiens, sociologues, géographes, écrivains et artistes, et bien sûr journalistes". Zadig confie aujourd'hui aux éditions Autrement ses plus beaux moments de lecture. Le premier titre, La Fermière tuée par sa vache et autres faits divers, est signé par Christophe Boltanski qui brosse le portrait d’une France traversée par de nombreux faits divers : des enfants exposés à de l’arsenic, une rumeur qui gangrène ...

L'anti-destin d'André Malraux

Edito Accueil - Publié le 22 Mai 2024 par Marc Escola

Sous le titre "L'anti-destin d'André Malraux", La Règle du jeu propose un portrait d'André Malraux, d’une enfance détestée au désir d’entrer dans la légende, de l’auteur du farfelu au "je" réinventé des Antimémoires, de l’autodidacte du musée Guimet au visionnaire du Musée imaginaire, du romancier presque existentialiste au portraitiste de Picasso, de l’intellectuel antifasciste à cet «  ami génial  » du général de Gaulle, d’une Espagne pleine d’espoirs brisés au flambeau du Bangladesh, de l’hyperactif au penseur des civilisations, du voleur d’antiquités au premier occupant de la rue de Valois, du lecteur interdit devant le génie de Hugo au fameux discours sur Jean Moulin, des geôles aux salons dorés et des amours aux deuils. Fabula vous...

Faut-il juger Guitry ?

Edito Accueil - Publié le 22 Mai 2024 par Marc Escola

Le 23 août 1944, alors que Paris n'est pas encore libéré, Sacha Guitry est arrêté à son domicile. Accusé d'intelligence avec l'ennemi, il sera emprisonné durant soixante jours. N'abdiquant pas son esprit étincelant en ces circonstances, il aura ce mot douteux resté fameux : "La Libération ? J'en ai été le premier prévenu"… Aboutissement de cinquante années de succès ininterrompus et de jalousies recuites, "l'affaire Guitry", quoique conclue par un non-lieu, restera pour le dramaturge une tache indélébile. Et, à quatre-vingts ans de distance, Guitry sent toujours le soufre. En s'appuyant sur le fonds Sacha Guitry de la Bibliothèque nationale et sur le dossier de procédure, Rémy Bijaoui reconsidère dans Faut-il juger Sacha Guitry ? (Imago...

Prénom Delphine

Edito Accueil - Publié le 21 Mai 2024 par Marc Escola

Son nom est si bien associé à celui de son mari, Émile de Girardin, l'un des hommes de presse les plus puissants du XIXe siècle, que l'on méconnaît son œuvre propre. Delphine de Girardin fut pourtant une poète prodige, une chroniqueuse célèbre, mais aussi une dramaturge de renom : dans sa comédie en prose Lady Tartuffe (1853) que réédite Sylvain Ledda dans la collection GF-Flammarion, elle brocarde les mœurs aristocratiques et la philanthropie de façade que pratiquent les élites. Mais plus qu’une satire, cette pièce, qui connut un beau succès, est aussi une évocation subtile de la condition féminine de l’époque, où les femmes sans fortune doivent déployer des trésors d’inventivité pour gagner leur place au soleil. Paraît dans le même tem...

Flaubert en images

Edito Accueil - Publié le 20 Mai 2024 par Marc Escola

Flaubert conçoit la littérature comme un art de l’image, du regard et de la vision. Les grands génies, selon lui, savent voir le monde en "se faisant prunelle" ; ils savent voir leur sujet et le faire voir, en transformant leur lecteur en pur "œil". Le volume Flaubert en images (Hermann) supervisé par Juliette Azoulai, Philippe Dufour et Gisèle Séginger entreprend d’examiner la nature, la portée et les limites des images pour l’écrivain. Qu’est-ce qui constitue une image marquante pour les personnages ? Comment se présente leur expérience visuelle du monde ? Quel rapport critique, et plus largement éthique et existentiel, convient-il d’engager avec les images ? Fabula vous invite à parcourir la Table des matières de l'ouvrage… et à lire ...

La pensée sorcière

Edito Accueil - Publié le 17 Mai 2024 par Marc Escola

Depuis le livre de Monique Chollet, Sorcières. La puissance invaincue des femmes (La Découverte, 2018), les sorcières sont devenues des figures de la culture féministe, qu'une récente anthologie est venue à mettre en évidence. Mais c'est bien sûr l’historien Jules Michelet, avec La Sorcière paru en 1862, que l'on doit regader comme l’un des inventeurs de ce mythe moderne et le précurseur de contestations tout à fait actuelles. Dans La pensée sorcière. Michelet 1862 (CNRS éd.), Paule Petitier montre comment Michelet s'est idéntié à sa Sorcière, Michelet, a su rompre avec l'historien de son temps pour partir en exploration dans le continent perdu de la sorcellerie. Il s’appuie sur sa connaissance générale de l’histoire médiévale mais aussi...

Baudelaire au grand complet

Edito Accueil - Publié le 16 Mai 2024 par Faculté des lettres - Université de Lausanne

La "Bibliothèque de la Pléiade" donne une nouvelle édition des Œuvres complètes de Baudelaire en deux fort volumes, préfacés par Antoine Compagnon et publiés sous la direction d'André Guyaux et Andrea Schellino, avec la collaboration d'Aurélia Cervoni, Antoine Compagnon, Romain Jalabert, Bertrand Marchal, Henri Scepi, Jean-Luc Steinmetz, Matthieu Vernet et Julien Zanetta. C'est déjà la troisième, après celle qui inaugura en 1931 la collection elle-même, à l'initiative de Jacques Schiffrin, et celle de Claude Pichois qui faisait autorité depuis 1975. Les nouvelles Œuvres complètes rompent avec l'usage qui partageait l'œuvre entre poésie et critique. Le sommaire est désormais pleinement chronologique. Des Fleurs du Mal les deux éditions, 1...

Gilles Ortlieb voyageur sans bagages

Edito Accueil - Publié le 15 Mai 2024 par Marc Escola

Forte déjà d’une trentaine de livres, l’œuvre de Gilles Ortlieb est celle d’un écrivain tour à tour flâneur, fantôme, voyageur sans bagages, aventurier de la lenteur, archéologue des friches et des jachères, scribe de l’effacement et géographe de l’âme du monde. Dans Le Sel, la Dame, et l'Eponge qui paraît ces jours-ci aux éditions Le Bruit du temps, il tente une nouvelle fois de saisir "les quelques traits de craie que les vies humaines déposent dans les lieux où les emportent les hasards de l’existence". La découverte, en 2018, à la pointe de la Camargue, dans un bout du monde aussi délaissé que le Grand Est industriel, de la petite cité de Salin de Giraud qui abrite encore aujourd’hui une importante communauté grecque, ne po...

Affichage de 50 nouvelles sur 169