Web littéraire
Actualités
Bibliographie pour l'étude de La Place Royale de Corneille, par Marc Escola

Bibliographie pour l'étude de La Place Royale de Corneille, par Marc Escola

En mémoire de Georges Forestier. 

Bibliographie pour l'étude de La Place Royale

par Marc Escola

Ces indications bibliographiques, issues de l'édition révisée de La Place Royale publiée en 2024 dans la collection GF-Flammarion, sont restreintes aux seules études relatives à l’œuvre comique de Corneille.

On trouvera dans l’édition des Trois Discours sur le poème dramatique de Corneille (GF-Flammarion, 1999, actualisée en 2021) une bibliographie plus complète sur l’ensemble de l’œuvre du dramaturge et la poétique dramatique au XVIIe siècle.

Toute référence complémentaire peut être librement signalée à : marc.escola@unil.ch.

Sauf mention contraire, le lieu d'édition est à Paris.

I. Sur la poétique de la comédie à l’âge classique

L’Esthétique de la comédie, Littératures classiques, no 27, printemps 1996 [notamment pour l’art. de Georges Forestier, « Structure de la comédie française classiques »], p. 243-257. En ligne : https://www.persee.fr/issue/licla_0992-5279_1996_num_27_1.

Le salon et la scène : comédie et mondanité au XVIIe siècle, Littérature classique, n° 58, 2005. En ligne : https://www.cairn.info/revue-litteratures-classiques1-2005-3.htm.

Apostolidès, Jean-Marie, Le Prince sacrifié. Théâtre et politique au temps de Louis XIV, Minuit, 1985, chap. V. [Sur La Place royale, voir aussi le chap. III, p. 54-57]. Voir le commentaire proposé par S. Berrégard ci-dessous.

Conesa, Gabriel, La Comédie à l’âge classique, Seuil, 1995. 

De Guardia, Jean, « La comédie est-elle possible ? », L’Annuaire théâtral, n° 36, 2004. En ligne : https://www.erudit.org/fr/revues/annuaire/2004-n36-annuaire3682/041582ar/.

Guichemerre, Roger, La Comédie avant Molière, 1640-1660, Paris, A. Colin, 1972 (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k33800861) ; rééd. Érudit, 2009.

— La Comédie classique en France, Paris, P.U.F, 1978. En ligne : https://archive.org/details/lacomedieclassiq0000guic.

Louvat-Molozay, Bénédicte et Salaün, Franck, Le Spectateur de théâtre à l’âge classique. xviie-xviiie siècles, Montpellier, L’Entretemps, 2008.

Oiry, Goulven, La Comédie française et la ville, 1550-1650. L’Iliade parodique, Paris, Classiques Garnier, 2015.

Piot, Coline, Rire et comédie. Émergence d’un nouveau discours sur les effets du théâtre au XVIIe siècle, Genève, Droz, coll. « Travaux du Grand Siècle », 2020.

Scherer, Jacques, La Dramaturgie à l’âge classique, Nizet, s.d. [1970] ; rééd. Armand Colin, 2014. En ligne : https://www.cairn.info/la-dramaturgie-classique--9782200291273.htm.

Scherer, Colette, Comédie et société sous Louis XIII : Corneille, Rotrou et les autres, Paris, Nizet, 1983.

Serroy, Jean et Gilot, Michel, La Comédie de l’âge classique, Belin, 1997.

Sternberg, Véronique, Poétique de la comédie, SEDES, « Campus », 1999.

Voltz, Pierre, La Comédie, Armand Colin, « U », 1964, p. 46-58 : « Le renouveau des années 30 ».

II. Sur les comédies de Corneille

Collectifs et anonymes

Actes de Fordham (Les Comédies de Corneille), Macary, J. (éd.), Paris-Seattle-Tübingen, Papers on French Seventeenth Century Literature [PFSCL], 1983, « Biblio-17 », no 9, p. 39-88 (table ronde sur La Place Royale ; les principaux articles sont recensés ci-après).

Cahiers de l’Association internationale des études françaises [CAIEF], XXXVII, mai 1985. En ligne : https://www.persee.fr/issue/caief_0571-5865_1985_num_37_1.

Les comédies de Corneille, Actes du colloque de Rouen (1997), A. Niderst éd., PFSCL, « Biblio-17 », vol. XXV, n° 48, 1998, p. 107-239.

Corneille présent, n° 1, 2021 : « Corneille : un théâtre où la vie est un jeu », sous la dir. de L. Picciola. En ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=1203.

Corneille des romantiques, Dufour-Maître, M. et Naugrette, F. (éds.), Rouen, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2006. En ligne : https://books.openedition.org/purh/1360.

Héros ou personnages ? Le personnel du théâtre de Corneille, Dufour-Maître, M. (éd.), Rouen, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2013. En ligne : https://books.openedition.org/purh/10077.

Europe, 1974, no 540-541.

Corneille comique. Nine Studies of Pierre Corneille’s Comedy, Margitic, M. R. (éd.), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, « Biblio-17 », no 4, 1982. Avec une bibliographie spécifique (1633-1980).

Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen (2-6 octobre 1984), Niderst, A. (dir.), PUF, 1985 (les articles relatifs aux comédies et à La Place Royale sont recensés ci-après).

Pierre Corneille. La parole et le vers, M. Dufour-Maître (éd.), Rouen, Publications du Cérédi, en ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=890.

Pratiques de Corneille, Dufour-Maître, M. (éd.), Rouen, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2012 [notamment art. de M. Poirson et Ève-Marie Rollinat-Levasseur]. En ligne : https://books.openedition.org/purh/10236.

Ouvrages

Bürger, P., Die frühen Komödien Pierre Corneilles und das französiche Theater um 1630, eine wirkungsästhetische Analyse, Frankfurt, Athenäum, 1971.

Conesa, Gabriel, Corneille et la naissance du genre comique, 1629-1636, SEDES, 1989. Voir le compte rendu de G. Forestier dans l’article ci-dessous.

Couton, Georges, Corneille, Paris, Hatier, coll. « Connaissance des lettres », 1969.

Deierkhauf-Holsboer, Sophie, L’Histoire de la mise en scène dans le théâtre français à Paris de 1600 à 1673, Nizet, 1960.

Dort, Bernard, Corneille dramaturge, L’Arche, 1972.

Dupas, Matthieu, La Galanterie comme mode de vie. Amour, civilité et mariage dans Mélite ou Les Fausses lettres de Pierre Corneille, Classiques Garnier, coll. « Masculin/féminin dans l’Europe moderne », 2023.

Garapon, Robert, Le Premier Corneille, de « Mélite » à l’« Illusion comique », CDU-SEDES, 1982.

Kerr, Cynthia B., L’Amour, l’amitié et la fourberie. Une étude des premières comédies de Corneille, Saratoga (California), Anna Libri, « Stanford French and Italian Studies », 1980.

Litman, Théodore A., Les Comédies de Corneille, Nizet, 1973.

Mallinson, Jonathan, The Comedies of Corneille. Experiments in the Comic, Manchester, Manchester University Press, 1984.

Nadal, Octave, Le Sentiment de l’amour dans l’œuvre de Pierre Corneille, Gallimard, 1948 ; rééd. coll. « Tel », 1991 (sur les comédies, deuxième partie, et sur La Place Royale, chap. VI).

Rivaille, Louis, Les débuts de Pierre Corneille, Boivin, 1936 ; réimpr. Genève, Slatkine Reprints, 2003.

Sweetser, Marie-Odile, Les Conceptions dramatiques de Corneille d’après ses écrits théoriques, Genève-Paris, Droz-Paris, Minard, 1962, chap. i, « La formation » : De Mélite au Cid (1630-1637).

Sweetser, Marie-Odile, La Dramaturgie de Corneille, Genève, Droz, 1977.

Venesoen, Constant, Corneille apprenti féministe. De Mélite au Cid, Caen, Minard, Lettres modernes, 1986.

Verhoeff, Han, Les Comédies de Corneille : une psycholecture, Klincksieck, 1979.

Articles & sections d'ouvrages

Backès, Jean-Louis, « La raison de la déraison. Essai sur la logique de la pointe », Littérature, vol. XII, no 48, déc. 1982, p. 106-121. En ligne : https://www.persee.fr/doc/litt_0047-4800_1982_num_48_4_2180.

Berrégard, Sandrine, « "La comédie dans les années 1630. Des auteurs en quête de légitimité", Studi Francesi, n° 151, janvier-avril 2007, p. 107-116. En ligne : https://journals.openedition.org/studifrancesi/25891.

Conesa, Gabriel, « Corneille et l’élaboration du langage comique au xviie siècle », CAIEF, XXXVII, mai 1985, p. 103-116. En ligne : https://www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1985_num_37_1_1947.

Conesa, Gabriel, « Corneille et la “mimèsis” comique », Littératures classiques, n° 11, 1989, p. 151-169. En ligne : https://www.persee.fr/doc/licla_0992-5279_1989_num_11_1_1204.

Dosmond, Simone, « Les confident(e)s dans le théâtre comique de Corneille », PFSCL, 1998, vol. XXV, n° 48, p. 167-175.

Douguet, Marc, « Chaîne amoureuse et réseau de personnages : pratique de l’intrigue comique chez Corneille », in : Pensée et pratique de l'intrigue comique. France-Italie, XVIe-XVIIIe siècles (Actes du colloque de Grenoble, 23‑24 mai 2019), Les Colloques en ligne de Fabula, 2020 : https://www.fabula.org/colloques/document6534.php.

Droz, Édouard, « Corneille et L’Astrée », Revue d’histoire littéraire de la France [RHLF], no 18, 1921, p. 161-203 et 306-381. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5781393w/f168.item.

Duranteau, Josiane, « Corneille et les tricheurs », Critique, no 150, 1959, p. 952-958.

Escola, Marc, Louvat Bénédicte, « Les genres de L'Illusion comique. Pièces possibles et genres fantômes » [2001] repris dans l'Atelier de théorie littéraire de Fabula, https://www.fabula.org/ressources/atelier/?Pieces_possibles_et_genres_fantomes.

Forestier, Georges, « La naissance de la comédie cornélienne et le débat théâtral des années 1628-1630. À propos d’un livre récent », XVIIe Siècle, no 166, 1990, p. 106-109. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9736278v/f107.item.

Fumaroli, Marc, « De Mélite au Cid : les bergers naissent à l’héroïsme », Héros et orateurs. Rhétorique et dramaturgie cornéliennes, Genève, Droz, p. 36-45, 1990 ; rééd. « Titre courant », 1996.

Garapon, Robert, « Le Théâtre comique », XVIIe Siècle, no 20, 1953 : Du baroque au classicisme, p. 259-265. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9735996w/f497

Garnier, Sylvain, « La comédie cornélienne et l'élaboration du vers dramatique classique », [in:] Pierre Corneille. La parole et le vers, éd. citée. En ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=1053.

Gaubert, Serge, « De la comédie des signes aux signes de la comédie », Europe, no 540-541, 1974, p. 76-86.

Guichemerre, Roger, « Le personnage du rival perfide dans les premières comédies de Corneille », La Comédie…, éd. citée, p. 55-74.

Helmreich-Marsilien, Armand, « Un inspirateur paradoxal du tragique racinien : Corneille comique », Australian Journal of French Studies, vol. 2, no 3, 1965, p. 291-312.

Howarth, William D., « Une peinture de la conversation des honnêtes gens : Corneille et la comédie des mœurs », Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen…, éd. citée, p. 343-356.

Kerr, Cynthia B., « Corneille, Molière et le comique de l’amour absolu », Corneille comique…, éd. citée, p. 107-128.

Kintzler, Catherine, « L’Illusion de Pierre Corneille. L’optique philosophique et le temps de comprendre », Revue de métaphysique et de morale, 2018, n° 98, p. 183-198. En ligne : https://www.cairn.info/revue-de-metaphysique-et-de-morale-2018-2-page-183.htm.

Knutson, Harold C., « Corneille’s Early Comedies : Variations in Comic Form », Corneille comique…, éd. citée, p. 35-54.

Koch, Philip, « The Hero in Corneille’s Early Comedies », PMLA, no 78-3, 1963, p. 196-200. En ligne : https://www.jstor.org/stable/460861.

Lasserre, François, « La réflexion sur le théâtre dans les comédies de Corneille », PFSCL, vol. 13, 1983.

Lerat, Pierre, « Les commentaires des personnages sur le style de leurs interlocuteurs dans les comédies de Corneille », Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen…, éd. citée, p. 357-363.

Maillard, Jean-François, Essai sur l’esprit du héros baroque (1550-1640), Nizet, 1973, p. 23-49.

Mallinson, Jonathan, « The variants of Corneille’s early plays », Modern Language Review, vol. 77, 1982, p. 547-557. En ligne : https://www.jstor.org/stable/3728063.

Mallinson, Jonathan, « Corneille et la comédie de la feinte », CAIEF, vol. 37, mai 1985, p. 87-101. En ligne : https://www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1985_num_37_1_1946.

Mallinson, Jonathan, « Corneille et les paradoxes du dénouement comique », Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen…, éd. citée, p. 365-374.

Mallinson, Jonathan, « Les comédies de Corneille : problèmes familiers, perspectives nouvelles », Œuvres et critiques, vol. 30, no 2, 2006 : Présences de Corneille. 1975-2005. Trente ans de réception critique, dossier coordonné par Ch. Mazouer.

Malquori Fondi, Giovanna, « D’une image inquiétante à une image rassurante. La femme dans deux comédies de Corneille », Onze Nouvelles Études sur l’image de la femme dans la littérature française du dix-septième siècle, W. Leiner (éd.), « Études littéraires françaises », t. XXV, Tübingen-Paris, G. Narr-J.-M. Place, 1984, p. 55-76.

Margitic, Milorad R., « Mythologie personnelle chez le premier Corneille : le jeu de l’amour et de l’amour-propre de Mélite au Cid », Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen…, éd. citée, p. 547-567.

Margitic, Milorad R., « Humour et parodie dans les comédies de Corneille », PFSCL, 1998, vol. XXV, n° 48, p. 157-165.

Margitic, Milorad R., Cornelian Power Games. Variations on a Theme in Pierre Corneille’s Theater from Melite to Polyeucte, Paris-Seattle-Tübingen, G. Narr Verlag, 2002 [le chap. vi porte sur La Place Royale].

Mauron, Charles, « Le menteur et le héros dans le théâtre de Corneille », Des Métaphores obsédantes au mythe personnel, José Corti, 1962, p. 243-269.

Mazouer, Charles, « L’épreuve dans les comédies de Corneille », Papers on French Seventeenth Century Literature [PFSCL], 1998, vol. 35, no 48.

Moisan-Monteyrol, Christine, « Les premières comédies de Corneille : prélude à La Place Royale », Europe, vol. 52, no 540-541, 1974, p. 91-99. En ligne : https://www.proquest.com/docview/1303135410.

Morel, Jacques, « Le jeune Corneille et le théâtre de son temps », L’Information littéraire, vol. 12, no 5, 1960, p. 185-192.

Nédelec, Claudine, « La réception critique des comédies de Pierre Corneille : de quelques mécanismes de l’histoire littéraire », Dix-Septième Siècle, 2004, n° 225 : « Corneille après Corneille », p. 657-667. En ligne : https://www.cairn.info/revue-dix-septieme-siecle-2004-4-page-657.htm.

Newman, Karen, « Corneille's City Comedie. Courtship and consumption in Early Modern Paris », Renaissance Drama, n° 27, 1996, p. 105-122. En ligne : http://www.jstor.org/stable/41917329.

Oddon, Marcel, « L’univers des comédies de Corneille », Arts du spectacle et histoire des idées, Mélanges J. Jacquot, Tours, Centre d’études supérieures de la Renaissance, 1984, p. 47-55.

Pedersen, John, « Le joueur de rôles : un personnage typique des comédies de Corneille », Revue romane, no 2, 1967, p. 136-148.

Picciola, Liliane, « L’importance de la commedia dans l’évolution des comédies de Corneille », Les Modèles de la création littéraire. Actes du colloque de l’université de Paris-X (28 nov. 1987), M.-C. Gomez-Géraud et H. Levillain (éds), Centre de recherches du département de français de Paris X-Nanterre, 1989, p. 59-69.

Picciola, Liliane, « Six années de variations cornéliennes sur les ressorts de la comedia », dans L’Âge d’or de l’influence espagnole. La France et l’Espagne à l’époque d’Anne d’Autriche. 1615-1666, dir. Charles Mazouer, Mont-de-Marsan, Éditions Interuniversitaires, 1991, p. 245-254.

Poulet, Françoise, « Les comédies de Corneille ou la mise en vers de l'honnête conversation », [in:] Pierre Corneille. La parole et le vers, éd. citée. En ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=981.

Reiss, Timothy J., « The dialectic of language in the theatre : Corneille from Melite to Le Cid », Yale French Studies, no 45, 1970, p. 87-101.

Revaz, Gilles, « L’illusion dans l’énonciation comique (Corneille et Marivaux) », Littératures classiques, n° 44, 2002 : L’Illusion au XVIIe siècle, p. 97-114 [p. 103-107 sur Le Menteur]. En ligne : https://www.persee.fr/doc/licla_0992-5279_2002_num_44_1_1839.

Rizza, Cecilia, « La condition de la femme et de la jeune fille dans les premières comédies de Corneille », Onze Études sur l’image de la femme dans la littérature française du dix-septième siècle, W. Leiner (éd.), Tübingen-Paris, G. Narr-J.-M. Place, 1978, p. 169-193.

Rizza, Cecilia, « Les variantes des premières comédies de Corneille dans l’édition de 1660 », in Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen…, éd. citée, p. 375-384.

Rubin, David, « Theatrality in Pierre Corneille’s later comedies », PFSCL, n° 7, 1977, p. 81-101.

Siouffi, Gilles, « Autour de la fonction défensive de la parole chez Corneille », in : Héros ou personnages ? Le personnel du théâtre de Corneille, éd. cit., p. 129-145.

Starobinski, Jean, « Sur Corneille », L’Œil vivant, Gallimard, 1961, p. 29-68.

Sternberg, Véronique, « Le spectateur de comédie de Corneille à Dancourt », [in :] B. Louvat et F. Salaün, Le Spectateur de théâtre à l'âge classique (XVIIe-XVIIIe siècles), Montpellier, L'Entretemps, 2008, p. 117-128.

Sweetser, Marie-Odile, « De la comédie à la tragédie. Le “change” et la conversion de Mélite à Polyeucte », Corneille comique…, éd. citée, p. 75-89.

Van Roosbroeck, G.L., « Preciosity in Corneille’s Early Plays », Philological Quaterly, vol. 6, no 1, 1927, p. 19-31.

Verhoeff, Han, « Les comédies de Corneille : problématique du genre à la lumière de la psychanalyse », Littérature, no 31, 1978, p. 77-89. En ligne : https://www.jstor.org/stable/41704450.

Verhoeff, Han, « Le don chez Corneille », Corneille comique…, éd. citée, p. 15-34.

III. Sur La Place Royale

Éditions modernes

Corneille, P., La Place Royale ou l’extravagant amoureux, J.‑C Brunon (éd.), Société des textes français modernes, 1962 ; rééd. 1993.

Corneille, P., Théâtre I, J. Maurens (éd.), GF-Flammarion, 1968 ; rééd. 2006 (actualisée par A. Welfringer).

Corneille, P., Œuvres complètes, G. Couton (éd.), Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. I, 1984.

Corneille, La Place Royale, M. Escola (éd.), GF-Flammarion, 1999 ; 2de éd. révisée : 2019 ; 3e ed. complétée : 2024.

Corneille, P., La Place Royale, A. Duprat (éd.), Gallimard, « La Bibliothèque Gallimard », 2003 (lecture accompagnée, suivie d’un entretien avec Brigitte Jaques).

Corneille, P., La Place Royale, J. Serroy (éd.), Gallimard, « Folio-Théâtre », 2006 (offre notamment un dossier sur les mises en scène de la pièce).

Corneille, P., Œuvres complètes, J. de Guardia (éd.), L. Picciola (dir.), Classiques Garnier, t. II, 2017 [comporte notamment une notice sur l'évolution du texte au fil de ses différentes éditions et une rubrique sur les mises en scènes].

Édition annotée du péritexte

Corneille, P., Dédicace de La Place Royale, Marc Douguet (éd.), Les Idées du théâtre [idt.paris-sorbonne.fr], Marc Vuillermoz (dir.), mis à jour le 31 mars 2016. http://idt.huma-num.fr/notice.php?id=154.

Corneille, P., Examen de La Place Royale, Marc Douguet (éd.), Les Idées du théâtre [idt.paris-sorbonne.fr], Marc Vuillermoz (dir.), mis à jour le 31 mars 2016. http://idt.huma-num.fr/notice.php?id=155.

Filmographie

 La Place Royale, film de Benoît Jacquot (1994), adaptation cinématographique de la mise en scène de Brigitte Jaques, Théâtre de la Commune à Aubervilliers (1992), avec Anne Consigny (Angélique), Marie-Armelle Deguy (Phylis), Philippe Demarle (Alidor), Éric Genovèse (Cléandre), musique de Marc-Olivier Dupin, costumes Christian Gasc. Disponible sur le site de l'INA : https://madelen.ina.fr/content/la-place-royale-70657 

Études

Apostolidès, Jean-Marie, Le Prince sacrifié. Théâtre et politique au temps de Louis XIV, Minuit, 1985, chap. III, p. 54-57.

Allentuch, Harriet Ray, « Alidor Narcissus », Actes de Fordham…, éd. citée, p. 57-74.

Berrégard, Sandrine, « Le syndrome de La Place royale », dans Les Chemins de la liberté. Lectures de Jean-Marie Apostolidès, dir. N. Chavoz et A. Mangeon, Paris, Hermann, coll. « Fictions Pensantes », 2024, p. 121-137.

Bertaud, Madeleine, « La Place Royale ou le jaloux extravagant », Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen…, éd. citée, p. 325-342.

Cahné, Pierre-Alain, « La Place Royale ou la véritable indifférence », Pierre Corneille. Actes du colloque de Rouen…, éd. citée, p. 315-324.

Dens, Jean-Pierre, « Alidor et le baroque cornélien », Actes de Fordham…, éd. citée, p. 47-55.

Dens, Jean-Pierre, « La problématique du héros dans La Place Royale de Corneille », Revue d’histoire du théâtre, no 36, 1984, p. 200-206.

Donné, Boris, « D’Alidor à Alceste : La Place Royale et Le Misanthrope, deux comédies de l’extravagance », Littératures classiques, no 58, 2005, p. 155-175. En ligne : https://www.cairn.info/revue-litteratures-classiques1-2005-3-page-155.htm

Dorchain, Auguste, « La Suivante, La Place Royale : une collaboration avec Richelieu », Pierre Corneille, Garnier, 1918, p. 111-145.

Doubrovsky, Serge, Corneille et la dialectique du héros, Gallimard, 1963 ; rééd. « Tel », p. 59-75.

Dupuy, Jean-Pierre, « Quasi-objet et échange symbolique. De l’Alidor de Corneille au Dom Juan de Molière », Modern Language Notes (Baltimore), 1989, vol. 104, p. 757-786. En ligne : https://www.jstor.org/stable/2905263.

Jaques, Brigitte, « La Place Royale aujourd’hui, entretien », La Place Royale, A. Duprat (éd.), Gallimard, « La Bibliothèque Gallimard », 2003, p. 219-225.

Kaempfer, Jean, « L’humour de Corneille. Une lecture de La Place Royale », XVIIe Siècle, vol. 52, 1990, p. 155-167. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97359230/f25.item.

Keller, Luzius, « La rhétorique du mensonge dans La Place Royale », CAIEF, no 37, mai 1985. En ligne : https://www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1985_num_37_1_1948.

Kerr, Cynthia, « Violence et obstacle dans La Place Royale », The French Review, vol. 49, no 4, 1976, p. 498-504. En ligne : https://www.jstor.org/stable/388977.

Kuchler, Walter, « Das Ideal des Willens in Corneilles Lustspiel La Place Royale », Neues Jahrbucjh far Wissenschaft und Jugendbildung, vol. 6, no 3, 1930, p. 268-281.

Larroutis, M., « Corneille et Montaigne : l’égotisme dans La Place Royale », Revue d’histoire du théâtre, 1962, no 3, p. 321-328. En ligne : https://www.jstor.org/stable/40522198.

Lichtenstein, Jacqueline, « What is the subject of La Place Royale ? », Yale French Studies, no 80, 1991. En ligne : https://www.jstor.org/stable/2930261.

Merlin-Kajman, L’Absolutisme dans les lettres et la théorie des deux corps. Passions et politique, Champion, « Lumières classiques », 2000, chap. vii : « Corneille libertin », p. 207-227.

Mertens, C.J., « Alidor, bon ami, mauvais amant », RHLF, 1972, no 3, p. 400-405. 

Niderst, Alain, « La Place Royale », dans : Dictionnaire analytique des œuvres théâtrales du XVIIe siècle, M. Vuillermoz (dir.), Champion, 1998.

Pedersen, John, « La Place Royale revisitée », Traditions et tendances nouvelles des études romanes au Danemark, M. Herslund, H. Korzen, G. Merad et J. Pedersen (éd.), Copenhague, Romansk Institut Univ., 1988, p. 251-260.

Picciola, Liliane, « Des parties de mariage aux parties de pouvoir : lucidité féminine et choix de jeu dans deux comédies et deux tragédies cornéliennes », Corneille présent, n° 1, 2021, p. 1-25. En ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=1203.

Pizzorusso, Arnaldo, « La Place Royale : il paradosso e la norma », Studi mediolatini e volgari, no 20, 1972, p. 181-192 ; rééd. dans Prospettive seconde : studi francesi, Pisa, Pacini, 1977, p. 11-24.

Poulet, Françoise, « Le monologue de l'extravagant : de l'impossible dialogue à la recréation d'un échange oblique “raisonnable” », [in:] Monologuer : pratiques du discours solitaire au théâtre, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2009, p. 93-110.

Poulet, Françoise, « “Comptes-tu mon esprit parmi les ordinaires?” Alidor et Alceste ou l'extravagante mise à l'écart du “moi” », [in:] Géraldine Louis, Rémi Mathis et Françoise Poulet (dir.), Les « Mondes à part » : représentations symboliques et critiques de la mise à l’écart à l’âge classique, Actes de la journée d’études du 23 janvier 2009 (ENS de Lyon), Papers on French Seventeenth Century Literature, vol. XXXVII, n° 73, 2010, p. 303-317.

Poulet, Françoise, « Le théâtre ou la “maison des jeux” : règles et stratégies du compliment dans quelques comédies et tragédies cornéliennes (La Galerie du Palais, Le Menteur, La Place Royale, Rodogune, La Mort de Pompée) », Corneille présent, n° 1, 2021, p. 1-18. En ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=1213.

Rathe, Alice, « La Place Royale : comédie écrite par deux de ses personnages », Actes de Fordham…, éd. citée, p. 41-46.

Rosso, Corrado, Il Serpente e la sirena : dalla paura del dolore alla paura della felicità, Naples, Edizione Scientifiche Italiane, 1972, p. 197-206 : « L’innamorato parauso (Corneille : La Place Royale) ».

Rousset, Jean, La Littérature de l’âge baroque en France, Circé et le paon, José Corti, 1954, p. 206-214.

Sakharov, Micheline, « La Place Royale ou la liberté souveraine », Le Héros, sa liberté et son efficacité de Garnier à Rotrou, Nizet, 1967, p. 105-114.

Stegmann, André, L’Héroïsme cornélien, genèse et signification, Armand Colin, 1968, 2 vol., t. II, p. 570 sq.

Venesoen, Constant, « La mythification d’Angélique dans La Place Royale », Pierre Corneille, ambiguïtés, M. Bareau (éd.), Edmondon (Alberta), Alta Presse, 1989.