Agenda
Évènements & colloques
Mirbeau, enfant terrible de la Belle Époque (Limoges)

Mirbeau, enfant terrible de la Belle Époque (Limoges)

Publié le par Marc Escola (Source : Till Kuhnle)

Programme de la journée d’étude

« Mirbeau, enfant terrible de la Belle Époque »

Université de Limoges

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines

8 décembre 2017

Salle D 005

 

 

8H30 : Accueil des participants et du public. Ouverture de la journée d’étude

Président de séance : Bertrand Westphal (à confirmer)

9H00 : Guilhem Monédiaire (Université de Limoges) : « Octave Mirbeau cynique, une philosophie du courage »

DISCUSSION

9H30 : Pierre Michel (Université d’Angers, CIRPaLL) : « Mirbeau, la science et l’inconnaissable »

DISCUSSION

10H00 : Romain Enriquez (Université de Lorraine) : « Sorcière et sorcellerie dans les contes d’Octave Mirbeau »

DISCUSSION

10H30-11H00  PAUSE

Président de séance : Jean-Marie Grassin (à confirmer)

11H00 : Marie-Bernard Bat (Université Paris-Sorbonne, CELLF 19-21) : « La statuomanie à la Belle Époque »

DISCUSSION

11H30 : Till Kuhnle (Université de Limoges, EHIC) : « Et si Nietzsche prenait l'automobile ? »

DISCUSSION

12H-14H00 : PAUSE DEJEUNER

Président de séance : (à définir)

14H00 : Nelly Sanchez (Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3) : « Mirbeau misogyne ou lecteur attentif ? »

DISCUSSION

14H30 : Loïc Le Sayec (Université Picardie Jules Verne, CERCLL) : « Anarchisme et sexualité dans les romans d’Octave Mirbeau : vers la libération sexuelle ? »

DISCUSSION

15H00 Arnaud Vareille (Lycée Jean Moulin, Montmorillon) : « Un monde stérile : la Belle Époque selon Mirbeau »

DISCUSSION

15H30-16H00 PAUSE

Président de séance : Pierre Michel (à confirmer)

16H00 : Aurélien Demars (Université Jean Moulin Lyon 3 et Université Savoie-Mont-Blanc) : « Mirbeau et Nordau : regards croisés »

DISCUSSION

16H30 : Anaïs Charles (Université de Limoges, EHIC) : « Il suffit de casser une branche... »

DISCUSSION

17H00 : Clôture de la journée d’étude

20H00 : After du colloque dans les locaux du CIRA

 

Organisation : EHIC (EA 1087) et la Société Octave Mirbeau, avec la collaboration du CIRA Limoges

Direction : Arnaud Vareille et Till Kuhnle

 

Comité scientifique

Andreas Gelz (Freiburg i.Br.), Jean-Marie Grassin (Limoges), Henning Krauß (Augsburg), Till Kuhnle (Limoges), Jacques Migozzi (Limoges), Arnaud Vareille (ass. Limoges), Bertrand Westphal (Limoges)

 

Argument :

L’Université de Limoges, l’EHIC, le CIRA et la Société Octave Mirbeau organisent une journée d’étude dédiée à Mirbeau. L’intitulé retenu, par son caractère généraliste, voire convenu, a pour objectif de réunir des interventions dans des champs de spécialité variés afin de donner un panorama critique général de l’œuvre de Mirbeau en guise de conclusion à l’année commémorative du centenaire de sa mort. Ainsi des arts à la clinique, en passant par les représentations sociales, la réflexion sur les genres ou l'engagement, la journée d'étude permettra de mettre en évidence les ruptures opérées par l'esthétique mirbellienne dans le champ littéraire, tout en les inscrivant dans le contexte historique si particulier de la fin de siècle. On sait Mirbeau curieux de botanique, de mécanique, de cyclisme, de médecine ; il cite de surcroît volontiers philosophes, historiens ou économistes de son temps. Ce sont toutes ces influences - ou ces repoussoirs, détournés et instrumentalisés par son écriture - qu'il s'agira d'étudier en montrant comment Mirbeau se les approprie pour alimenter sa propre esthétique et/ou accentuer sa critique sociale.

L’étude de l’homme et de l’époque, en somme, permettrait de revenir sur des présupposés, parfois trop vite acceptés, mettant en avant soit la domination d’un Zeitgeist ou d’un épistémé dont l’individu ne serait que le produit, soit, a contrario, la liberté d’une subjectivité imprimant à l’époque sa vision du monde. Par son implication dans la société, comme par sa curiosité à l’égard de toutes les théories et les progrès de la connaissance, Mirbeau fournit un cas particulier du mécanisme constitutif de l’histoire des idées. Caractéristique de l’écrivain qui réagit aux circonstances, Mirbeau est, dans le même temps, un créateur soumis au champ littéraire et à ses « stratégies », définies par la sociologie de Pierre Bourdieu. La posture retenue par l’écrivain sur les scènes sociale et artistique, lui a valu, par sa complexité, une incompréhension de la part de plusieurs contemporains comme de la postérité. Multiplier les approches méthodologiques pour appréhender l’œuvre mirbellienne permettrait in fine de cerner davantage la conjonction spécifique du romancier et de la belle Époque, conjonction dont le point d’aboutissement est l’œuvre, dans ses déterminations historiques mais aussi dans sa singularité propre.