Agenda
Évènements & colloques
Roland Barthes et la question homosexuelle (Sorbonne Nouvelle)

Roland Barthes et la question homosexuelle (Sorbonne Nouvelle)

Publié le par Alexandra Follonier (Source : Claude Coste)

Roland Barthes et la question homosexuelle

Colloque international organisé par les universités de CY Cergy Paris (Héritages),
de Paris Cité (Cerilac), de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (Thalim) et de l’ITEM-CNRS

Bruno Blanckeman, Claude Coste, Marie Gil, Éric Marty

7 et 8 octobre 2022


Vendredi 7 octobre 2022

Matin (9h-13h)

Vers le neutre

Mathieu MESSAGER (Université de Nantes), « ”L’homme parallèle”. L’homosexualité au jour le jour dans le Grand Fichier de Roland Barthes »
Christophe CORBIER (CNRS-IReMus), « L'avenir d'un fantasme : Roland Barthes et l'Androgyne »

Judith COHEN (Université de Tours), « L’homosexualité de Roland Barthes et l’autre scène utopique »
Éric MARTY (Université Paris Cité), « Le Neutre : l’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer »

Après-midi (14h-17h)

Dialogues

Isabelle ALFANDARY (Université Sorbonne Nouvelle), « Inexprimable amour ? »
Bruno BLANCKEMAN (Université Sorbonne Nouvelle), « Roland Barthes et Hervé Guibert »

Kohei KUWADA (Université de Tokyo-Komaba), « Roland Barthes avec Marguerite Duras »
Éric BORDAS (ENS de Lyon), « Roland Barthes et Renaud Camus »


Samedi 8 octobre 2022

Matin (10h-13h)

Dialogues

Yue ZHUO (Université de Shanghai), « La réception anglo-saxonne d'Incidents et de Soirées de Paris »
Shawn TEMPLE (Université d’Utah Valley), « Roland Barthes et le monde arabe : les érotiques d'un voyageur-écrivain »

Formes et figures

Marie GIL (ITEM-CNRS), « Homosexualité et textualité »
Anne GARRÉTA (Université de Rennes 2, Duke University), « Corps et livre »

Après-midi (14h-17h)

Formes et figures

Damien ZANONE (Université Paris Est Créteil), « Roman et “désir raconté”. Lecture de “F. B.” »
Pierre EUGÈNE (Université de Picardie Jules Verne), « Roland Barthes devant la photographie : la division du désir »

Claude COSTE (CY Cergy Paris Université), « La figure du gigolo »