Agenda
Évènements & colloques
Plurilinguismes littéraires en Amérique Latine

Plurilinguismes littéraires en Amérique Latine

Publié le par Marc Escola (Source : Benoît Coquil)

Plurilinguismes littéraires en Amérique Latine

Journée d’étude

15 novembre 2021

Université de Picardie Jules Verne, Amiens

 

Dans la continuité de la journée d’étude organisée par le CEHA (Centre d’Études Hispaniques d’Amiens) le 19 octobre 2020 et qui était consacrée aux présences des langues minoritaires dans les littératures d’Amérique Latine, il s’agira ici de se concentrer sur un thème connexe : les phénomènes de plurilinguisme (emploi de deux ou plusieurs langues, de façon parallèle ou alternée) dans la littérature des XXe et XXIe siècles en Amérique Latine, ainsi que les manifestations littéraires de métissages linguistiques.

Nous nous intéresserons donc à des projets littéraires (écriture narrative, théâtrale et poétique) qui mettent en jeu, en plus de l’espagnol, au moins une autre langue, la plupart du temps minoritaire : soit une langue autochtone amérindienne, soit une langue issue d’une immigration interne ou intercontinentale ancienne ou plus récente (français, anglais, portugais, etc.). On pourra ainsi étudier le rôle de la littérature dans la sauvegarde de certaines langues minoritaires menacées d’effacement sur le continent latino-américain, les cas de diglossie chez des écrivain.e.s issu.e.s de l’immigration (cas de la diaspora juive ashkénaze dans tout le continent et statut du yiddish, cas de l’immigration arabe en particulier dans le cône Sud, littérature des immigrés italiens dans le Río de la Plata, etc.).

Plusieurs pratiques pourront être analysées, telles que l’auto-traduction, le code-switching (ou alternance codique, c’est-à-dire le mélange de deux ou plusieurs langues dans le même texte) ou encore l’écriture simultanée en deux langues. On accordera un intérêt tout particulier aux usages de langues hybridées, qu’elles relèvent d’un phénomène collectif (spanglish dans la littérature frontalière entre Mexique et États-Unis, portuñol entre Brésil et pays limitrophes, cocoliche des secteurs de l’immigration italienne en Argentine et Uruguay, etc.), ou bien qu’il s’agisse d’inventions linguistiques propres aux auteurs-trices.

Date limite et modalités de soumission :

Les propositions de communication, rédigées en français ou en espagnol, sont à envoyer à : benoit.coquil@u-picardie.fr sous la forme d’un résumé en français ou espagnol (entre 200 et 400 mots) comprenant un titre et cinq mots-clés, et accompagné d’une brève bio-bibliographie.

Date limite de soumission des propositions : le 15 septembre 2021

Langues admises pour les interventions : français et espagnol.