Agenda
Évènements & colloques
Fictions médicales (Paris)

Fictions médicales (Paris)

Publié le par Marc Escola (Source : Peggy Tessier)

Colloque "Fictions médicales"

Ce colloque se tiendra du 17 au 19 octobre 2018.

Il est organisé conjointement par l'Université Sorbonne Nouvelle et l'Université de Nantes.

Organisateurs : Alain Schaffner et Régis Tettamanzi

- Mercredi 17 et jeudi 18, salle Bourjac en Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne Paris 5e

- Vendredi 19, Grand amphi à l’Institut du Monde Anglophone, 5 rue de l’Ecole de Médecine Paris 6e

 

Du théâtre au roman, des films aux séries, on ne compte plus les fictions portant sur des sujets médicaux. Dans ce grand réservoir de personnages, comiques ou sérieux, nous avons tous en mémoire quelques souvenirs marquants du Diafoirus de Molière au docteur Françoise Gailland ou au docteur House, pour ne citer que quelques exemples.
Ce phénomène n’est pas nouveau mais s’est notablement accentué depuis la fin du XIXe siècle, avec les progrès de la médecine expérimentale, la diffusion accrue des connaissances scientifiques et la généralisation progressive des institutions hospitalières. Au tournant des XIXe et XXe siècles, un écrivain comme Michel Corday s’était fait le spécialiste d’une littérature médicale vulgarisée à l’intention du plus grand nombre. Il a été suivi après la Seconde Guerre mondiale par un André Soubiran (F. G. Slaughter ou H. J. Konsalik à l’étranger). Par ailleurs, des écrivains-médecins se sont fait un nom dans la littérature : Boulgakov, Duhamel, Reverzy et tant d’autres, pour ne pas parler du controversé Louis-Ferdinand Céline. D’autres, n’étant pas médecins, ont fait le choix dans certains de leurs ouvrages de la fiction médicale (Maxence van der Meersch, Roger Martin du Gard, Jules Romains au théâtre avec Knock, Georges Simenon ou même Sacha Guitry). Les maladies épidémiques ou caractéristiques d’une époque ont logiquement engendré des fictions qui leur sont spécifiquement consacrées (tuberculose hier, sida à la fin du XXe siècle, cancer aujourd’hui). Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, des fictions médicales de plus en plus nombreuses ont envahi nos écrans, qu’elles prennent la forme de films (Cléo de 5 à 7, La Chambre des officiers, La Fille de Brest) ou de séries (Urgences, Dr House, The Knick).

On le voit, les fictions médicales, c’est-à-dire toutes les œuvres de fiction dans lesquelles la médecine occupe une place prépondérante, débordent largement la figure du médecin (et encore plus celle, emblématique, de l’écrivain-médecin). Histoire d’un individu malade, d’un hôpital, ou du personnel soignant ; intrigues diverses où la maladie et le soin jouent un rôle majeur ; médecine d’urgence ou de guerre ; scandales de santé publique ; exercice de la médecine scientifique ou dystopies de science fiction (Gattaca) ; l’éventail est étendu et nous invite à nous questionner à la fois sur la formation du personnel soignant (Hippocrate, Le Médecin de campagne) et sur la place faite aux malades ou à leur entourage (L’Eveil, Les Invasions barbares, La Guerre est déclarée).

Programme

MERCREDI 17 OCTOBRE salle Bourjac en Sorbonne

Accueil des intervenants et café

Laure-Hélène Tron-Ymonet (Université Jean Moulin Lyon III)
«Le bon, la brute ou le truand fin-de-siècle: les mises en fictions du chirurgien de 1900»

Régis Tettamanzi (Université de Nantes / L’AMO) «Rire avec la médecine: image et littérature»

Pause

Florence Hartheiser (Université de Genève / Centre en bioéthique et sciences humaines)
«Représentations du monde médical dans les dessins animés»

Déjeuner

Sylvain Louet (Université Paris-Est)
«Le tribunal de la fiction médicale : faire juger à travers le prisme de l’euthanasie»

Thierry Lefebvre (Université Paris Diderot / CERILAC)
«Les films du Dr Doyen: de l’autoportrait à la parodie»

Pause

Cécile Leblanc (Université Sorbonne Nouvelle / CRP 19)
«Esthétique de la névralgie dans À la recherche du temps perdu

Maria de Jesus Cabral (Université de Lisbonne) et Gérard Danou (Université Paris VIII)
«Que vaut une voix? L’Ardoise magique de Georges Perros. Dire, écrire, réinventer sa parole par la fiction»

matin

10h00-10h30 10h30-11h00

11h00-11h30

11h30-12h00

12h00-12h30

12h30-14h30

après-midi

14h30-15h00 15h00-15h30

15h30-16h00

16h30-17h00 17h00-17h30

JEUDI 18 OCTOBRE salle Bourjac en Sorbonne

Delphine Cadwallader-Bouron (CPGE Littéraire / Lycée Condorcet) «La fiction comme enjeu de pouvoir entre médecine et littérature de 1850 à nos jours»

Marc Lapprand (Université de Victoria, Canada)
«Détournements de la médecine dans la prose de Boris Vian»

Pause

Jean-Louis Fischer (CNRS / Centre Alexandre Koyré)
«Serge Voronoff (1866-1951) et la pratique des xénogreffes: une fiction médicale des années 1920-1930»

Yves Schulze (ENS de Lyon / CERCC)
«Le corps ou le corpus: fiction et médecine à l’épreuve dans La Leçon d’anatomie de Philip Roth»

Déjeuner

David Labreure (La Maison d’Auguste Comte)
«Les Morticoles de Léon Daudet, une contre-utopie médicale»

Anaëlle Touboul (Université Sorbonne Nouvelle / UMR THALIM)
«Le cas Exupère: Un assassin est mon maître de Montherlant, un récit de cas littéraire?»

Pause

Johanne Bielher (Université d’Avignon / ICTT)
«L’enfant au cancer: vers une nouvelle figure tragique?»

Alain Romestaing (Université Paris Descartes / UMR THALIM) «L’adieu à la mort: fictions de la médecine, médecines de la fiction »

matin

10h00-10h30

10h30-11h00

11h00-11h30

11h30-12h00

12h00-12h30

12h30-14h30

après-midi

14h30-15h00 15h00-15h30

VENDREDI 19 OCTOBRE
Grand amphi, Institut du Monde Anglophone

Laura Pennanec’h (EHESS / Centre Alexandre Koyré.)
«Les démons du médecin. La figure déviante du praticien à travers trois séries télévisées contemporaines (American Horror Story, Penny Dreadful, The Alienist)»

Laurence Corroy (Université Sorbonne Nouvelle / UMR CERLIS) et Émilie Roche (Université Sorbonne Nouvelle / CIM)
«Éthique et ethos: la question du choix du chirurgien dans Demain nous appartient»

Pause

Céline Richard (Université Paris-Sorbonne)
«Éthique médicale, Droits de l’Homme et dystopie dans Bienvenue à Gattaca (1997)»

Aurélien Gras (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
«Les médecins dans le film de Jacques Rouffio 7 morts sur ordonnance (1975) »

Déjeuner

Patricia-Laure Thivat (CNRS / UMR THALIM)
«Docteur Patch, un film de Tom Shadyac (1998): le rire au service de la médecine

Thaïs Arias (Ubi Soft)
«“On joue au docteur?” Monde hospitalier et récits des corps dans le jeu vidéo: les exemples de Theme Hospital et Trauma Center »