Agenda
Événements & colloques
L’Internationale Situationniste et la performance contemporaine (Paris)

L’Internationale Situationniste et la performance contemporaine (Paris)

Publié le par Marc Escola (Source : Clare Finburgh)

L’Internationale Situationniste et la performance contemporaine

Vendredi 24 mars 2017, 14 h – 22 h , Théâtre des Amandiers, Nanterre (billets gratuits au contrôle)

Samedi 25 mars 2017, 14 h – 23 h, Théâtre l’Échangeur, Bagnolet (réservations 01 43 62 71 20 ou reservation@lechangeur.org)

 
Que peut nous dire le mouvement révolutionnaire de l’Internationale Situationniste plus de 40 ans après sa dissolution officielle ? Qu’en est-il aujourd’hui de la valeur radicale de ces théories et pratiques ?
Comment les artistes et les organisations culturelles s’approprient-ils aujourd’hui les outils critiques de l’IS, et à quelles fins ?
Que peuvent la situation, le détournement, la dérive dans une société régie par une logique culturelle de type néo-libéral ?
Qu’en est-il de l’actualité des liens entre art, performance, spectacle et action politique ?
 
Durant deux journées en France (Nanterre et Bagnolet, 24 et 25 mars 2017) et deux journées au Royaume-Uni (Glasgow, 9 et 10 juin 2017), ces problématiques seront discutées et débattues au cours d’une série d'ateliers théoriques et pratiques.

Les journées de mars prendront appui sur les notions de SITUATION et de DÉTOURNEMENT et celles de juin sur celle de DÉRIVE, mais l’ensemble des notions employées par l’IS sera passée au crible de notre pratique et de nos analyses.

Avec le concours d’artistes, d’activistes de tous ordres, d’étudiants et de chercheurs, nous convoquerons et investiguerons la mémoire historique et les archives de et sur l’IS. Il s’agira de confronter l’I.S. au présent via la notion de performance, dans une démarche d'actualisation pratique et créative, critique et festive :
-    actualisation, au sens de réflexion sur l'adéquation des questions posées par l'IS dans notre présent politique, esthétique, théâtral.

-      actualisation, au sens de mise en place concrète, sur la scène universitaire, sur la scène théâtrale et sur la scène politique. 

 
Les prises de position de l'IS sur la performance, ses actions rhétoriques, politiques et artistiques seront convoquées et examinées pour penser leur articulation avec notre présent politique et esthétique. 

L’équipe des Universités de Glasgow, du Kent et de Paris Ouest-Nanterre, accompagnée du théâtre l’Échangeur et d’intervenants belges, britanniques, italiens et français présentera des interventions de différents formats : pour les uns des réalisations, performances, projections, pour les autres des réflexions critiques, tables rondes, présentations de recherche de manière à penser/croiser les recherches et à en débattre. 

Ces journées entrent dans le cadre d’un projet franco-britannique et plus largement européen. Il est inscrit dans un ensemble de recherches théoriques et pratiques portant sur les liens du passé et du présent : Care for the future, Passé dans le présent sont les mots d’ordre des deux tutelles qui financent ce travail : l’AHRC britannique et l’ANR Labex française.

 

 

PROGRAMME du Vendredi 24 mars
14 h – 22 h
THÉÂTRE NANTERRE-AMANDIERS
Planétarium

En continu, 14h-16h et 17h-20h : GK Collective  performance “Urgence”
Spectacle pour un seul spectateur - A partir de 18 ans. durée : 30 minutesJauge réduite ! Réservation indispensable par mail : theatrecache@gkcollective.org

 
14h – 15h30 - Séquence Les archives, aujourd’hui :

  • Laurence Le Bras, BnF fonds Debord (situation/détournement et spectacle : les documents relatifs à ces termes dans les fonds Debord)
  • Fabrice Flahutez, Université Paris Ouest-Nanterre (intervention sur le détournement des images publicitaires, à partir des recherches menées avec Fabien Danesi)
  • Fabien Danesi, Intervention vidéo (Université Jules Verne, Amiens)
  • Emmanuel Guy : Le jeu de la guerre : mise en pratique.

 

  • 15h30- 16h30 - Séquence Théâtre et spectacle : détournement du dispositif théâtral -1
  • Mirabelle Rousseau, Muriel Malguy, Yannick Bouquard et le T.O.C. (présentation d’essais de création d’un spectacle-installation sans acteur à partir de textes et archives de Guy Debord)

 
16h30-17h - PAUSE

17h-18h15 - Séquence Architecture performative et territoire urbain

  • Emilio Lopez-Menchero (Performeur, Bruxelles) : Conférence documentée
  • Ewen Chardronnet (Auteur, curateur et performeur, Paris) : présentation de l’architecture performance et du Bureau D’urbanisme Unitaire
  • Discussion et retours avec les étudiants en architecture de l’Université Libre de Bruxelles

 
18h15 – 19h30 - Séquence Média, réseaux, organismes et productions alternatifs
- Bérénice Serra (Zurich) et Selma Lepart (ENSAD, Paris) présentation et performance du projet intermédia Galerie 2

  • Jan Ritsema, fondateur du Performing Arts Forum (Saint-Erme): possibles filiations entre l’IS et des pratique concrètes d’organisation politique et culturelle
  • Collectif Tremblements, projection du film collectif Tremblements
  • Modération : Marielle Pelissero, (Université Paris –Nanterre)

 
19h30-20h15 - Séquence Bruxelloise avec Jan Bucquoy

  • Jan Bucquoy, cinéaste, Bruxelles : projection projection d’un documentaire de 20 minutes sur son travail et son parcours, témoignage sur la subculture situationniste à Bruxelles, discussion avec Karel Vanhaesebrouck, (Université Libre de Bruxelles)

 
*  20h15- 21h  - PAUSE REPAS  *

 
21h- 21h30 - Séquence Théâtre et spectacle : détournement du dispositif théâtral - 2

  • Compagnie GK Collective (Pantin) : présentation du théâtre caché, conversation et retour d’expérience des spectateurs

 
21h30 – 22h30 - Séquence spectacle, corps et identité

  • Performance de Jules Beckman, Pleasure Test

 

 


 PROGRAMME du Samedi 25 mars
14 h – 23 h
THÉÂTRE L’ÉCHANGEUR - BAGNOLET

 
14h : accueil public
 
14 h15 : Séquence autour de l’ouvrage Situations, dérives, détournements.
Patrick Marcolini : « La fin de l'art et ses suites. Sur un paradoxe situationniste » Durée : 30 minutes
François Coadou : introduction sur le propos du livre en général, prise de parole à partir de son article « Retour sur le détournement »
Vanessa Theodoropoulou : prise de parole à partir de son article « Prendre positions sur à peu près tous les aspects de l’existence qui se propose à nous… La critique situationniste des avant-gardes et néo-avant gardes artistiques »
Modérateur : Olivier Neveux

15h30 : Graeme Miller : installation-performance Durée : 40 minutes
 
16h15 : Pause (30 min.)
 
En parallèle, spectacle pour 23 spectateurs :
16 h 15
et 16 h 45
Benjamin Verdonck : “Gille leert Lezen” (“Gille apprend à lire”)
Durée : 12 minutes
 
16h45 – 18 h 15 : Séquence Pratiques d’émancipation
Arnaud Elfort : polysémie du vandalisme
Nicolas Ferrier : participation vs. émancipations (expérience quartiers nord de Marseille)
Table ronde / retour avec Elfort, Lopez et les étudiants en archi de Bruxelles
 
18h 15 – 19 h 15 : Benjamin Verdonck : présentation du projet Kalendar.
Modérateur : Karel Vanhaesebrouck
Durée : 45 minutes 

19 h 15 : Poème sonore de Graeme Miller
Durée : 10 minutes

19 h 30 : Envoûtements, Spectacle, Proférations. Conférence en action pour une chercheuse, deux acteurs, un musicien. Cie Public chéri.
Durée : 1 h.

20 h 30 : Pause dîner (45 min)

21 h 15  : Défilé et Table-ronde sur la SAPE
avec Pedro Monaville (NYUAD), Manuel Charpy (CNRS Lille3 ), Le Bachelor (styliste et fondateur de la boutique Connivence, Paris) Orchy Nzaba (Chorégraphe) Modérateur : Alice Carré

 

  • Responsable :
    Clare Finburgh
  • Adresse :
    Théâtre des Amandiers, Paris ; Théâtre l'Échangeur, Bagnolet