Agenda
Évènements & colloques
J.-P. Sartre : critique et création littéraire

J.-P. Sartre : critique et création littéraire

Publié le par Marielle Macé (Source : Noureddine Lammouchi)

Université de Sfax pour le Sud
Institut Supérieur des Langues de Gabès (Tunisie)
Département de Français
Rue Ali Jmel, 6000 Gabès, Tunisie
Tél. : 00216 75. 274. 244 / 275. 344.
Dir. + Fax : 00216 75. 274. 522
Email : Noureddine. Lammouchi@islgb.rnu.tn


Colloque international : Jean-Paul Sartre : critique et création littéraire


4 - 5 décembre 2003
Institut Supérieur des Langues de Gabès


Argumentaire du colloque


A lapproche du centenaire de la naissance de Sartre (2005), lInstitut Supérieur des Langues de Gabès voudrait lui rendre hommage en organisant en décembre 2003 avec le concours de lInstitut Français de Coopération de Tunis un colloque international sur le thème « J.-P. Sartre : critique et création littéraire ».
Certes, il sera toujours utile détudier, dans un premier temps, les fondements à la fois philosophiques et littéraires de la critique de Sartre en lappréhendant dans son évolution historique. Ayant son soubassement dans la philosophie de la conscience et de la liberté du sujet, la critique de Sartre se propose de constituer une approche originale de la littérature fondée non seulement sur lontologie ou la psychanalyse existentielle, comme cest le cas pour les textes critiques antérieurs à 1944, mais aussi sur sa théorie de lengagement et les acquis de la doctrine marxiste de lhistoire. Prenant le contre-pied de la psychanalyse freudienne et des critiques dinspiration structuraliste ou formelle, elle apparaît comme une critique de jugement fondée sur des critères dordre esthétique, éthique et idéologique, à la fois héritière et adversaire de la critique traditionnelle.
Cependant, notre objet premier est danalyser les rapports étroits entre la critique littéraire de Sartre et sa propre uvre de création littéraire. La critique sartrienne sintègre en effet dans ce quon pourrait appeler « la critique des créateurs », non seulement parce que Sartre est sans doute un grand écrivain doublé dun critique littéraire, lun des plus importants de son époque, mais aussi parce que Sartre, à linstar dautres grands écrivains contemporains (Proust, P. Valéry, A. Gide, A. Malraux), fait preuve de création littéraire au sein même de son uvre critique. Croiser la critique de Sartre avec son uvre de création reviendrait dans cette perspective à étudier les allers et retours entre écriture littéraire et écriture critique ; ce qui permettrait de dégager la place de la création littéraire dans le discours critique et réciproquement celle de la réflexion critique dans la création littéraire.
Lon mettra dabord en lumière dans loeuvre critique de Sartre les catégories littéraires et philosophiques qui lui sont sous-jacentes, celles au nom desquelles Sartre na pas manqué dadresser des reproches parfois très virulents à des auteurs comme Mauriac, Camus, ou les romanciers américains comme Faulkner ou Dos Passos dont il a pourtant apprécié les procédés de style et décriture narrative comme en témoignent ses premiers essais de critique littéraire, avant de se demander si Sartre créateur a toujours été conséquent avec lui-même, en restant fidèle à ses propres canons esthétiques. Létude de lécriture critique, pourra, quant à elle, souligner la part de création et dinvention au sein même de luvre critique : poétique du discours critique de Sartre, recours à limaginaire et aux métaphores, mise en forme romanesque, comme cest le cas dans le Flaubert. Lexamen de luvre littéraire montrerait également comment luvre de création proprement dite peut convoquer, le cas échéant, le discours critique, par exemple, pour donner une image négative des littérateurs et de la littérature, comme cest le cas dans La Nausée ou Les Mots.
En tout état de cause, il ne sagirait nullement de redire ou de répéter ce que Sartre a certainement mieux dit dans ses textes théoriques et dans certains essais consacrés à dautres créateurs sur sa propre conception de la critique ou sur la critique littéraire dune façon générale, mais de réfléchir sur la place et la fonction de lesthétique, de la poétique, et de léthique dans sa critique littéraire, les rapports étroits de cette dernière avec lhistoire, la philosophie de lexistentialisme et son uvre de création littéraire. Plutôt que des études monographiques sans problématique précise et originale sur LIdiot de la famille, le Baudelaire ou Saint-Genet, comédien et martyr, lon privilégiera des études portant, par exemple, sur la manière dont il traite de lhistoire dans son uvre sur Flaubert, de la biographie et de lidéologie (Baudelaire, Jean Genet, Mallarmé), ou la manière dont il a pu influencer lécriture et la littérature des autres.
Existe-t-il vraiment une théorie sartrienne de la critique littéraire ? Quels rapports entretient-elle avec son uvre littéraire ? Quelle(s) lecture(s) critiques Sartre fait-il des autres écrivains ? Comment fonctionne le discours critique de Sartre ? Tels sont donc les principaux questionnements auxquels un tel colloque pourrait répondre.


Fait à Gabès, le 22 novembre 2002
Noureddine Lamouchi
Directeur de lInstitut Supérieur des Langues de Gabès.


Comité dorganisation :

Noureddine LAMOUCHI (I.S.L. Gabès), Jean-Pierre PICOT (I.S.L. Gabès), Badreddine BEN HENDA (I.S.L. Gabès), Francis LACOSTE (Bordeaux III) , Mustapha TRABELSI (F.L.S.H. de Sfax)


Programme


Jeudi 4 décembre 2003


9h00-9h.30 : Ouverture du colloque par M. le Recteur de lUniversité de Gabès.

1ère séance académique : Les fondements théoriques et philosophiques de la critique sartrienne.

Modérateur : Mme Josette Pacaly

9h30-10h.00 : Noureddine Lamouchi, Institut Supérieur des Langues de Gabès :

« Sartre critique poétique : Francis Ponge comme exemple»

10h -10h.30 : Mohamed Jawa, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sfax :

« Sartre et la psychanalyse existentielle»

10h.30-11h : Pierre -Victor Versteraten, Université libre de Bruxelles :

« Les linéaments ontologiques de la critique littéraire sartrienne».

11h.00-11h30 : Pause-café

11h30-12h.00 : Jean-François Gaudeaux, Université de Paris X :

« Sartre, lécriture et limaginaire : les enjeux »

12h.-12h.30 : Luisa Palanciuc, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris :

« Sartre entre lhistorisme et la critique analogique»

12h.30-13 : Débat


2ème séance académique : Sartre et la littérature

Modérateur : Pierre -Victor Verstraeten

14h30-15h.00 : Serge Zenkine, Université de Moscou ( Russie) :

« Sartre et le Sacré »

15h.00-15h30 : Jean- Pierre Picot, Institut Supérieur des Langues de Gabès :

«Sartre et les littératures de limaginaire dans les Mots »

15h30-16h.00 : Pause café

16h.00-16h30 : Francis Lacoste, Université de Bordeaux III :

« Sartre et le roman de la fin du XIXème siècle »

16h30-17h00 : Geneviève Idt, Groupe détudes sartriennes de Paris :

« Saint Genet et Le Diable et le Bon Dieu »

17h.00-17h.30 : Jeppe B. Nielson, Université de New-York :

« Lesthétique théâtrale de Sartre : Kean comme exemple »

17 h30-18h.00 : Débat


Le vendredi 5 décembre 2003

3ème séance académique : Sartre lecteur dautres écrivains

Modérateur : Serge Zenkine

9h30-10h.00 : Josette Pacaly, Université de Paris X (Nanterre) :

« Sartre et Flaubert ou la Passion de lartiste »


10h.30-11h : Helge Vidar Holm, Université de Bergen (Norvège) :

« Sartre lecteur de Madame Bovary »

11h-11h.30 : Pause- café

12 h.-12h 30 : Débat


4ème séance académique : Sartre et les autres théoriciens de la littérature

Modérateur : Helge-Vidar Holm.

14h.00-14h30 : Thomas Cazentre, Université de Bordeaux III :

« Naissance dun discours sur la littérature chez Gide et Sartre »

14h30-15h.00 : Elyès El Abed, Université de Bordeaux III :

« Lengagement selon Sartre et Robbe Grillet »


15h.00-15h30 Thierry Ozwald, Chercheur universitaire :

« La controverse Sartre / Bataille »

15h.30-16h.00 : Pause-café

16h.00-16h30 : Cristophe Halsberghe, Ecole Supérieure de Traduction de Gand (Belgique) :

« Le triangle Sartre-Bataille-Blanchot »

16h30-17h30 : Débat et Bilan-synthèse des travaux.