Collectif
Nouvelle parution
Florence Magnot-Ogilvy, Stéphane Pujol (dir.), La pauvreté au féminin. Mendiantes et pauvresses dans la fiction des XVIIIe et XIXe s.

Florence Magnot-Ogilvy, Stéphane Pujol (dir.), La pauvreté au féminin. Mendiantes et pauvresses dans la fiction des XVIIIe et XIXe s.

Publié le par Marc Escola

La pauvreté a-t-elle un sexe ? Qu’on soit homme ou femme, dans cet état, dira-t-on, on manque toujours « des commodités de la vie » (Diderot). Cependant, dans la littérature comme dans la société, la pauvreté a incontestablement une dimension genrée. Devenue pauvre ou pauvre de naissance, la femme pauvre subit une « double peine » et se voit exposée à des modes d’existence auxquels les hommes échappent le plus souvent. Héroïne vertueuse, victime sacrificielle pathétique, objet érotique ou matériau pornographique, la femme pauvre hante les romans.

Le présent ouvrage déplie et étudie les variations et les usages de cette figure de la femme pauvre, qui a connu de remarquables mutations au cours du temps.

Parcourir sur Fabula la Table des matières…