Actualité
Appels à contributions
La rivalité en langue et en littérature (Pologne)

La rivalité en langue et en littérature (Pologne)

« La rivalité en langue et en littérature »

Du 23 au 25 octobre 2024, Lublin 

 

Colloque international organisé par les

Chaire des Cultures et Littératures romanes

Chaire de Linguistique romane

Chaire d’Acquisition et de Didactique des langues

de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines

de l’Université Catholique de Lublin Jean-Paul II

Défini d’une manière générale comme une situation où deux ou plusieurs personnes ou groupes qui se disputent un avantage, un bien qui ne peut revenir qu’à un seul, le mot clé du colloque implique une idée d’antagonisme, voire de lutte, et s’enrichit de nouveaux contextes et significations lorsqu’on l'envisage dans le cadre de la recherche linguistique et littéraire. 

Dans chacune de ces perspectives, il est possible d’aborder de multiples questions telles que : quel peut être l’objet de la rivalité et les adversaires qu’elle implique ? Naît-elle toujours de la concurrence ? Conduit-elle toujours à un conflit ? Exclut-elle définitivement l’influence mutuelle ? Peut-elle conduire à un compromis ?

Pour les études littéraires, le thème de la rivalité n’est ni rare ni exceptionnel, il jalonne les œuvres littéraires de toutes époques aussi bien au niveau de leurs genèse, statut ou fable, offrant plusieurs pistes de recherches :

·             affrontement d’écrivains, de personnages, de textes, de genres, de courants, d’époques littéraires ;

·             querelles et scandales littéraires ;

·             opposition d’idées, de goûts, de styles ;

·             rivalité en tant que moteur de création ;

·             compromis et coopération issus d’un antagonisme ;

·             arrivisme, carriérisme, stakhanovisme.

En linguistique, la rivalité peut être considérée aussi bien comme une unité d’analyse (sémantique, lexicale, morphologique...) que comme un mécanisme de tension ou d’opposition au sens large, impliquant différents niveaux de réflexion sur la langue. Ainsi, les propositions de communications peuvent aborder les problèmatiques suivantes : 

·             le lexème rivalité et ses emplois discursifs (approche lexicométrique, sémantique, contrastive etc.) ;

·             le champ lexical de rivalité en français et, éventuellement, en d’autres langues ;

·             la rivalité entre les formes linguistiques en français (point de vue diachronique, diatopique, diaphasique, diastratique...) ;

·             la néologie et l’emprunt à l’anglais en français contemporain (concurrence ou synergie ?) ;

·             la rivalité entre les paradigmes de recherche linguistique, les approches théoriques et méthodologiques dominantes (aperçu historique et/ou synchronique).

Pour ce qui est de l’acquisition et de la didactique des langues, la rivalité peut concerner aussi bien l’affrontement entre les langues que la divergence des formes à l’intérieur d’une langue donnée. La réflexion proposée pourra ainsi s’orienter vers des questions portant sur :

·             le multilinguisme en tant que système de cohabitation de deux/plusieurs langues chez le même locuteur ;

·             l’interlangue des apprenants en tant que système intermédiaire dynamique entre la L1 et la L2 en acquisition ;

·             l’impact de la langue orale sur la langue écrite/ de la langue écrite sur la langue orale selon les contextes différents de l’appropriation d’une L2 ;

·             le français à enseigner ou les français à enseigner : la divergence entre les langues « globales » et leurs réalisations « locales » ;

·             les langues MoDiMEs (Moins Diffusées et Moins Enseignées) et leur (op)position par rapport aux langues dites « majeures ».

 

N’étant pas exhaustive, cette liste peut être librement développée et complétée par d’autres points de vue sur le problème de la rivalité en langue et en littérature. Le comité scientifique demeure ouvert à toute autre proposition de communication en lien avec le thème du colloque.

Modalités de participation

La langue de la conférence sera le français.

Les propositions de communication (300 mots maximum) sont à soumettre au plus tard le 31 mars 2024. Merci de les envoyer à l’adresse : rivalite2024@kul.pl">rivalite2024@kul.pl

L’annonce de l’acceptation de la proposition se fera fin avril 2024.  

Les frais d'inscription (à payer après la décision positive du comité scientifique) sont de 600 zlotys (130 euros pour les virements internationaux) et incluent :  

·       les pauses café,

·       le dîner de gala,

·       la publication (après l’évaluation positive du comité de rédaction).

Le programme définitif sera communiqué en octobre 2024.

Comité scientifique : 

Janusz Bień (Université Catholique de Lublin Jean-Paul II)

Christophe Cusimano (Université Masaryk de Brno)

Philippe Hamon (Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III)

Georges Jacques (Université Catholique de Louvain)

Marie-Dominique Joffre (Université de Poitiers)

Greta Komur-Thilloy (UHA Mulhouse)

Anna Kucharska (Université Catholique de Lublin Jean-Paul II)

Véronique Le Ru (Université de Reims)

Anna Mańkowska (Université de Varsovie)

Claire Martinot (Université Paris Sorbonne)

Paweł Matyaszewski (Université Catholique de Lublin Jean-Paul II) 

Marc Quaghebeur (Archives & Musée de la Littérature ; Association européenne des études francophones) 

Sebastian Piotrowski (Université Catholique de Lublin Jean-Paul II)

Dorota Śliwa (Université Catholique de Lublin Jean-Paul II)

Marzena Watorek (Université Paris 8) 

Witold Wołowski (Université Catholique de Lublin Jean-Paul II)

 

Comité d’organisation : 

Jakub Duralak

Nina Klekot

Edyta Kociubińska

Aleksandra Krauze-Kołodziej

Paulina Mazurkiewicz

Aleksandra Murat-Bednarz

Judyta Niedokos (présidente)

Urszula Paprocka-Piotrowska

Stanisław Świtlik (secrétaire)

Katarzyna Wołowska