Agenda
Évènements & colloques
La littérature peut-elle se passer de mauvais lecteurs ? Conf. de Maxime Decout (Lausanne)

La littérature peut-elle se passer de mauvais lecteurs ? Conf. de Maxime Decout (Lausanne)

Publié le par Université de Lausanne

Dans le cadre du cours de Master "Questions de théorie littéraire" (resp. M. Escola, F. Rosset)

Maxime Decout (Sorbonne Université) se demandera si la littérature peut vraiment se passer des mauvais lecteurs, en présentant son récent ouvrage :

Éloge du mauvais lecteur, Minuit, coll. "Paradoxe", 2021.

"Tout lecteur s’est un jour inquiété de ceci face à un texte : comment bien lire ? Il est étonnant que personne ne se demande comment mal lire. C’est pourtant loin d’être une évidence. Il faut de l’art, de l’adresse, de la ruse pour pratiquer une mauvaise lecture véritablement inspirée. Une fois cela admis, vous cesserez de faire uniquement de la lecture une expérience de l’interprétation objective, de la collaboration avec le texte, de l’ordre, de la patience, de la concentration.

Laissez-vous envahir par vos passions, laissez flotter votre attention, lisez de travers, sautez des pages. C’est ainsi que vous transformerez ce que vous lisez pour le réinventer. Vous en conviendrez alors : la mauvaise lecture est souvent une excellente manière de lire."

Lire l'Avant-Propos de l'ouvrage et parcourir sa table des matières...

On peut lire dans Acta fabula un compte rendu de l'ouvrage :

"Mauvais lecteur et lecteur réel", par Daniele Carluccio…

Lire aussi sur Diakritik.com un entretien avec l'auteur…

Voir encore sur Vox Poetica…

Et sur laviedesidees.fr…