Agenda
Évènements & colloques

"Comment la littérature pense les objets ?" Conférence de Marta Caraion (Séminaire RiRRa21, Montpellier)

Publié le par Université de Lausanne (Source : Marie-Astrid Charlier)

Séminaire d'actualité du RiRRa21

Mardi 27 septembre 2022, 17h30-19h30

Université Paul-Valéry Montpellier 3, site Saint-Charles 2, salle 006-Panathénées

Conférence de Marta Caraion autour de son livre Comment la littérature pense les objets (2020)

Marta Caraion, professeure de littérature française à l’Université de Lausanne, présentera une conférence autour de son livre 

Comment la littérature pense les objets. Théorie littéraire de la culture matérielle, paru chez Champvallon en 2020. 

Spécialiste des rapports entre littérature et photographie, Marta Caraion a publié Pour fixer la trace. Photographie, littérature et voyage au milieu du XIXe siècle, Droz, 2003 ; en 2016, elle a été commissaire, avec Jean-Pierre Montier, de l’exposition Photolittérature (XIXe-XXIe siècles) à la Fondation Jan Michalski, et a coordonné le catalogue critique.

Elle s’intéresse, dans une perspective d’histoire culturelle et d’histoire des idées, aux relations littérature - sciences - industrie : « Les philosophes de la vapeur et des allumettes chimiques » : polémique de 1855 sur les relations littérature, science et industrie, Droz, 2008. 

Elle travaille depuis plusieurs années sur les représentations littéraires de la culture matérielle et dirige actuellement le projet « Littérature et culture matérielle, XIXe-XXIe siècles », financé par le Fonds National Suisse.

La littérature assure un rôle essentiel dans la constitution d’une pensée critique de la culture matérielle de l’âge industriel. Avant les sciences sociales et la philosophie, les textes littéraires, à partir des années 1830, problématisent les mutations d’une culture matérielle en expansion et l’ébranlement que celle-ci provoque dans l’ordre des catégories existentielles et esthétiques.

Comment la littérature pense les objets présente l’avènement au XIXe siècle d’une véritable culture des objets et la redéfinition majeure des fonctions et des champs d’action de la littérature et des arts qui en découle. En observant les objets sous toutes leurs coutures (sociologique, esthétique, ontologique) le livre pose les bases d’une théorie générale et actuelle des objets, instituée par la fiction.

Parcourir le sommaire…

Lire sur Fabula un extrait de l'introduction de l'ouvrage :

"Pour une lecture matérialiste des objets en littérature"…

Et à l'entrée "Chose" de l'Atelier de théorie littéraire :

"Les objets littéraire comme pensée critique"…

Voir la vidéo d'un entretien avec M. Caraion sur la chaîne Youtube de l'Université de Lausanne:

"Une pensée littéraire de la culture matérielle…"

Volumes collectifs :

Objets en liberté, Lausanne, Archipel, coll. «Essais», 2005.

Usages de l’objet. Littérature, histoire, arts et techniques, XIXe-XXe siècles, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2014. 

Voir aussi :

La fabrique de l’histoire, Emmanuel Laurentin, France culture, le 5 octobre 2017, «L’objet et la matière au XIXe siècle» (https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/xixe-siecle-44-lobjet-et-la-matiere-du-xixe-siecle ) ;

«Objets en littérature, XIXe siècle», L’Objet mis en signes, mis en scène, Images Re-vues, histoire, anthropologie et théorie de l’art, n°4, 2007, https://journals.openedition.org/imagesrevues/116.