Actualité
Appels à contributions
L’Ange ou le dépassement de l’Humain. Colloque international APEF-AUF (Coimbra)

L’Ange ou le dépassement de l’Humain. Colloque international APEF-AUF (Coimbra)

Publié le par Université de Lausanne (Source : José Almeida)

L’Ange ou le dépassement de l’Humain

Colloque international APEF-AUF

(20 ans de l’APEF - https://apef-association.org/)

Faculté des Lettres de l’Université de Coimbra

30 et 31 mars 2023

(1er appel)

 

L’Association Portugaise d’Études Françaises (APEF), dans le cadre d’un projet de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), s’est engagée dans une série de moments de partage intellectuel autour de la problématique des Limites de l’Humain. La problématique retenue, dramatiquement actuelle, est pour ainsi dire inépuisable, et susceptible d’interpeler tous les savoirs (de l’intelligence artificielle aux sports), et surtout tous les esprits. Un forum francophone permanent nous a ainsi mobilisés autour d’une thématique attractive et compréhensive, à même de susciter l’intérêt de tous, et remplir une des missions majeures de l’Université contemporaine : contribuer – réflexivement et sur un mode critique – au développement durable de la société et de son environnement.

Dans le sillon des perspectives ouvertes par la Science et les révolutions technologiques – la machine, l’artificiel, la manipulation génétique, l’infrahumain, l’homme augmenté –, nous vous proposons maintenant de réfléchir au thème de L’Ange ou le dépassement de l’Humain.

 

Qu’il soit gardien ou exterminateur, bon ou mauvais, blanc ou noir, souriant ou mélancolique, l’Ange accompagne l’espèce humaine depuis la Chute mythologique. Loin de s’être effacé, comme tant d’autres créatures fabuleuses et merveilleuses, devant les progrès de la pensée moderne, il demeure, visible ou invisible, ce guide mystérieux, fidèle ou fourbe, de l’Intelligence. Abondamment représenté dans la peinture et la sculpture médiévales, comme le laisse entendre, entre autres, l’étude de Jeanne Villette[1], il sollicite et inspire, avec ou sans ailes, les cinéastes contemporains ; l’étude de Maité Vienne est à ce titre exemplaire, car l’auteure y fait l’analyse de la présence de cette figure emblématique dans une vingtaine de films[2]. Depuis le Romantisme, poètes et romanciers - de Victor Hugo à Daniel Pennac ou André Gide[3] -, ont recouru à son prestige et aura d’Étranger surnaturel, tenté par notre condition mortelle. Enfin, la science-fiction, cette métaphysique en images, montre en lui, extraterrestre par excellence, le messager de notre avenir cosmique.

 

Faire de l’Ange le thème du Colloque commémoratif des 20 ans de l’APEF est un défi sans doute démesuré, mais chacun(e), pour ce combat inoubliable, aura la liberté de choisir son propre terrain (symbolique, anthropologique, théologique, poétique, spirituel, etc.) ainsi que son propre adversaire, adjuvant ou messager : Michel, Gabriel, Raphaël, Belzébuth, entre beaucoup d’autres êtres immatériels et spirituels.

 

Aussi, la Section d’Études Françaises de la Faculté des Lettres de l’Université de Coimbra, et l’Association d’Études Françaises (APEF)  – (https://apef-association.org/) – pour fêter les 20 ans d’activité scientifique et culturelle de cette Association, organise-t-elle, à l’Université de Coimbra, les 30 et 31 mars 2023 le colloque international L’Ange ou le dépassement de l’Humain, et lance cet appel à communications aux chercheur(e)s que cette thématique pourrait intéresser. 

Axes thématiques :

La figure du « médiateur» et du « messager » dans les religions révélées (ou pas) et le questionnement de l’invisible ; Représentations littéraires et intermédiales de l’ange, et de ses avatars : de l’ange à l’ange noir et déchu du roman policier, de la science-fiction, des séries, etc. ; L’ange comme déclinaison du posthumain, ou l’avant-goût d’éternité ; Anges, Fées ou Elfes dans les arts[4](peinture, sculpture, cinéma, musique, théâtre) : visions de l’être simultanément présent et impalpable ; L’angedans la mystique, la spiritualité et la religion populaire ; Tout autre approche de la configuration et de l’action angéliques. 

Langue(s) de travail : français (de préférence), portugais

 —

Calendrier :

  • 30 novembre 2022: date limite pour la soumission des propositions – résumé de 200 mots maximum et une notice biobibliographique brève de 15 lignes maximum – pour une communication orale qui ne durera pas plus de 20 minutes.
  • 31 décembre2022 : date limite pour le retour de la part de l’organisation.

 —

Organisation :

Cristina Robalo Cordeiro – Un. Coimbra

João Domingues – Un. Coimbra

Rosário Mariano – Un. Coimbra

 —

Courriel : APEF20ans@gmail.com    

 —

Frais d’inscription :

            - Associé(e)s de l’APEF en règle : 75,00€

            - Autres : 100,00€

Le paiement de l’inscription est un soutien à la publication. Les textes feront l’objet d’une évaluation en double aveugle préalable.

Rejoignez-nous sur https://apef-association.org et abonnez-vous à l’infolettre.

Nous vous invitons vivement à vous affilier.

[1] Jeanne Villette (1940). L’Ange dans l’art d’Occident du XIIe au XVIe siècle.

[2] Maité Vienne (1995). La figure de l’ange au cinéma.

[3] Um ange passe : les anges dans la littérature, ouvrage collectif, aux éditions Gallimard (2003).

[4] Nous avons pris comme référence d’inspiration l’ouvrage de Lain Zaczek (2006). Anges et fées : par les plus grands peintres, aux éditions Le Pré aux clercs, un album consacré aux fées, elfes et anges qui, de tout temps, ont été source d’inspiration pour les artistes.