Essai
Nouvelle parution
Marc Escola, Le Cinéma des Lumières. Diderot, Deleuze, Eisenstein

Marc Escola, Le Cinéma des Lumières. Diderot, Deleuze, Eisenstein

Publié le par Université de Lausanne

On peut lire dans Acta fabula (vol. 23-7, sept. 2022) un compte rendu de cet ouvrage :

"Quand Diderot fait son cinéma", par J.-F. Perrin

Le cinéma est l’invention des Lumières, il semble qu’on l’ait toujours su.

Mais on aura peut-être eu tort de dater sa naissance de 1895, et d’écrire Lumière au singulier. Car il n’était pas impossible de se rendre au cinéma à la  fin des années 1750 déjà, et Diderot fut l’un des premiers à installer « comme devant une toile » les spectateurs de son Fils naturel.

Il faut en croire Eisenstein : « Diderot a parlé de cinéma », et prendre le temps de méditer ce mot abyssal du réalisateur russe : le cinéma est le  fils naturel du théâtre.

Lire sur Fabula l'introduction de l'ouvrage…

Marc Escola est professeur de littérature à l’Université de Lausanne, où il anime le site www.fabula.org. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les rapports entre morale et  fiction au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles, et de plusieurs essais de théorie littéraire, dont Littérature seconde ou la Bibliothèque de Circé (2016, avec Sophie Rabau) et Le Misanthrope corrigé. Critique et création (2021).

Sommaire

 « Et la pièce ne finit pas… »

Sortir du jeu. Sur un paradoxe du théâtre de Diderot

Interlude : Aller au cinéma dans les années 1750

Prendre le temps. Actualisation et réalisation

« Comme devant une toile… »

Indications bibliographiques

Voir le livre sur le site de l'éditeur…

On peut lire sur nonfiction.fr un article sur cet ouvrage :

"Des Lumière aux Lumières : une autre histoire du cinéma", par Augustin Voegele (en ligne le 27 septembre 2022)