Essai
Nouvelle parution
Maurice Samuels, Le droit à la différence. L’universalisme français et les juifs

Maurice Samuels, Le droit à la différence. L’universalisme français et les juifs

Publié le par Simona Sala

Le débat public français charrie une singulière conception de l’universalisme, généralement perçu comme incompatible avec les particularismes : les communautés religieuses ou ethniques, dit-on, doivent renoncer à leurs différences pour entrer dans la communauté nationale. Ce livre important montre que cette conception étroite et rigide est bien plus récente qu’on ne le croit.
Grâce à une lecture attentive de la manière dont les responsables politiques, les romanciers, les philosophes ou les cinéastes français ont abordé la question de l’intégration des juifs entre le XVIIIe et le XXe siècle, Maurice Samuels explique que différentes conceptions de l’universalisme n’ont cessé de s’affronter. Et que certaines d’entre elles, parfaitement républicaines, ne cherchaient aucunement à éradiquer les particularités prêtées aux minorités juives.
Au contraire, c’est dans l’interaction avec ce particularisme, réel ou imaginaire, que s’est construit l’idéal universaliste français. D’où la tentation, dans certains cas, d’accentuer cette prétendue différence pour montrer la force de l’universalisme français : si la France est capable de faire des juifs des citoyens, n’est-ce pas la preuve de son exceptionnel pouvoir inclusif ?
Analysant avec une grande finesse le rapport ambigu que les élites intellectuelles et culturelles françaises ont longtemps entretenu avec les minorités juives, depuis l’abbé Grégoire jusqu’à Jean-Paul Sartre, en passant par Émile Zola ou Jean Renoir, ce livre ouvre des perspectives essentielles, qui éclairent de façon inédite les débats actuels sur le « communautarisme » et le « séparatisme ».

Table des matières

Introduction
Les ambivalences de l’universalisme français

L’universalisme a une histoire
Entre philosémitisme et antisémitisme
Les juifs et les autres minorités
Questions de méthode
1. La Révolution reconsidérée. À l’origine d’un universalisme pluraliste
« Forçons-les à changer »
« Rendre les juifs heureux »
Juifs, acteurs et bourreaux
Le contrecoup de l’émancipation
La loi napoléonienne
2. Rachel Félix à la Comédie-Française. Le triomphe d’une étoile juive française
Les juifs au centre du jeu
Rachel et ses critiques
Rachel et l’universalisme
Rachel et le pluralisme
La révolution de Rachel
3. Juifs et musulmans en Algérie. Théophile Gautier et l’universalisme dévoyé des colonies
Des « sujets » privés de citoyenneté
Régénérer les juifs algériens
« La Juive de Constantine »
L’universel juif
4. Derrière l’affaire Dreyfus. Le philosémitisme ambigu d’Émile Zola
Les juifs et l’argent
L’Affaire
L’universalisme de Vérité
Zola et la « question juive »
5. Le « juif » dans La Grande Illusion. L’universalisme inclusif de Jean Renoir
Controverse critique
Les juifs au cinéma
Caractériser « le juif »
Inclusion symbolique
Les usages d’un stéréotype
6. La fin de l’assimilation ? Jean-Paul Sartre face à la « question juive »
La guerre aux juifs
Portrait de l’antisémite
Portrait du juif
Authenticité et assimilation
Au-delà de l’universalisme
Conclusion. L’universalisme malmené
Index.