Agenda
Évènements & colloques
Femmes européennes en voyage. Afrique, Orient : regards littéraires

Femmes européennes en voyage. Afrique, Orient : regards littéraires

Publié le par Vincent Ferré (Source : Elodie Gaden)

 

 

Les récits de voyage de femmes font depuis quelques années l’objet d’une (re)découverte progressive grâce à une critique littéraire explorant ce domaine en friche. Dans cette lignée, ce colloque propose d’interroger le statut du voyage « féminin » et la spécificité (le cas échéant) du regard que la femme, derrière la voyageuse, porte sur les pays visités d’Orient et d’Afrique. Il s’agit d’explorer les liens établis entre le genre féminin et le rapport à l’altérité, en prenant appui sur des textes littéraires dans lesquels la voyageuse cherche à montrer son rapport à l’autre en tant que femme. Quelles attitudes prévalent dans ces textes ? Une empathie pour les peuples colonisés et une défense des opprimé(e)s ? Une attitude coloniale ou colonialiste ? Ou encore une apparente neutralité ? Se pencher sur des figures aussi diverses que Valérie de Gasparin, Raymonde Bonnetain, Myriam Harry, Marga d’Andurain, Alice Poulleau ou encore Madeleine Poulaine... permet de mener des recherches en s’appuyant sur un spectre suffisamment large pour saisir des enjeux qui se dessinent pendant une période menant des velléités coloniales et du déclin de l’empire Ottoman, jusqu’aux indépendances orientales et africaines.
Dans l’histoire du genre du récit de voyage, c’est en effet une période de transition : genre autobiographique apte à dire le moi et la construction d’une identité en contact avec l’altérité orientale ou africaine, le récit de voyage se politise et devient, au tournant du siècle, exploration de l’autre et possible remise en cause des valeurs et idéologies occidentales. Nous chercherons à interroger le rôle des femmes dans cette réorientation des enjeux de l’expérience viatique à ce moment de l’histoire littéraire.


Ce colloque sera l’occasion de mener une réflexion croisée sur le récit de voyage féminin dans les deux aires géographiques et culturelles que sont l’Orient et l’Afrique, afin de saisir différences et similitudes entre deux expériences parfois complémentaires, parfois opposées, chacune alimentant l’imaginaire de l’autre.

Vendredi 14 juin. Amphithéâtre Michelet

MATINÉE

9h00 Discours d’accueil

 

Séance 1 : Les voyageuses et l’Empire Ottoman

Présidente de séance : Margot Irvine

  • 9h30 Sarga Moussa (UMR LIRE-CNRS), Conférence inaugurale : « Tristes harems. L’exemple de la comtesse de Gasparin (‘A Constantinople’, 1867) au regard de la tradition des voyageuses en Orient »
  • 10h30 Frank Estelmann (Université de Frankfurt-am-Main, Allemagne), « Louise Colet et l’Orient-Isthme-de-Suez. Les Pays lumineux dans le contexte de l’inauguration du canal de Suez en 1869

11h00 Débat et pause

  • 11h30 Daniel Lançon (Université Stendhal Grenoble 3), « Le voyage de Blanche Lee Childe en Égypte (1881-1882) ou les conservatismes à l’épreuve des altérités »

12h00 Débat

 

APRÈS-MIDI

Séance 2 : Colonisations. De l’aventure à l’engagement politique et esthétique des femmes

Présidente de séance : Julie d’Andurain

  • 14h30 Margot Irvine (Université de Guelph, Canada), « "On colonise par la femme et non par le fusil" : Raymonde Bonnetain au Soudan (1892) »
  • 15h00 Vassiliki Lalagianni (Université du Péloponnèse, Grèce), « L’orientalisme sans voile : récits de voyage en Turquie de Marcelle Tinayre et de Demetra Vaka-Brown »

15h30 Débat et pause

  • 16h00 Renée Champion (EHESS), « Gertrude Bell (1868-1926) et ses écritures de l’Orient »
  • 16h30 Emmanuelle Radar (Université d’Utrecht, Pays-Bas), « Camille Drevet (1880-1969), une grande voyageuse oubliée et l’urgence de son Les Annamites chez eux (1928) ».

17h00 Débat

 

 

Samedi 15 juin. Amphithéâtre Descartes

MATINÉE

9h00 Accueil

 

Séance 3 : Remise en cause des visées coloniales : les années 1920

Président de séance : Daniel Lançon

  • 9h15 Julie d’Andurain (École militaire, CDEF), « De Zénobie à Marga d’Andurain, en passant par lady Esther Stanhope. Les femmes à Palmyre dans une perspective de longue durée »
  • 9h45 Élodie Gaden (Université Paris-Sorbonne) et Pascale Roux (Université Stendhal Grenoble 3), « Alice Poulleau, de la Bourgogne à la Syrie. Orientalisme et régionalisme dans le journal A Damas sous les bombes et dans les contes (Sept histoires de Syrie, Pur jus : faicts et dicts de biberons de Borgoigne, La Madone de la Blanche épine et autres contes) »

10h30 Débat et pause

 

Séance 4 : Regards sur l’Afrique avant les Indépendances

Présidente de séance : Élodie Gaden

  • 11h00 Maéva Bovio (Université Stendhal Grenoble 3), « En quête d’identité : Myriam Harry entre Europe, Afrique et Orient »
  • 11h30 Bernard Mouralis (Université de Cergy-Pontoise), « L’Afrique de l’Est chez Vivienne de Watteville : Un thé chez les éléphants et Petite musique de chambre au pied du mont Kenya (1936-1937) »
  • 12h00 Romuald Fonkoua (Université Paris-Sorbonne), « Madeleine Poulaine, Une Blanche chez les Noirs. L’Afrique vivante (1931) »

12h30 Débat

 

APRÈS-MIDI

Séance 5 : Perspectives contemporaines

Président de séance : Romuald Fonkoua

  • 15h00 Roland Colin (EHESS), « Renée Colin-Noguès, une femme photographe en regard de la culture sénoufo au Soudan français. 1952-1955 »
  • 15h30 Anna Garycka (Université de Strasbourg), « Olga Stanislawska : une femme seule sur les routes d’Afrique »

Conclusions et perspectives, par Élodie Gaden et Romuald Fonkoua