Actualité
Appels à contributions
Les voix de la communication : Approches multidisciplinaires de la phonétique et de l'expression orale (Sousse, Tunisie)

Les voix de la communication : Approches multidisciplinaires de la phonétique et de l'expression orale (Sousse, Tunisie)

Publié le par Marc Escola (Source : Zeineb Ammar)

 L’Université de Sousse

La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse

Le Laboratoire de Recherche "Ecole et Littératures" (LR21ES22)

En partenariat avec

L’association Questions et Concepts D’avenir 

organisent une journée d’étude : 

Les voix de la communication : 

Approches multidisciplinaires de la phonétique et de l'expression orale

Le 17 avril 2024 à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse

La communication orale est un élément essentiel de notre interaction quotidienne. La façon dont nous articulons les sons, modulons notre voix, utilisons l'intonation et le rythme joue un rôle déterminant dans notre capacité à transmettre des idées, des émotions et à interagir efficacement avec autrui. Dans cette perspective, la phonétique, en tant qu'étude scientifique des sons de la parole, revêt une importance cruciale dans notre compréhension de la communication humaine. C’est un outil efficace dans l'enseignement des langues, la communication interculturelle, la littérature et les technologies de la communication. 

Sur le plan linguistique, la phonétique contribue à la compréhension des systèmes phonologiques des langues et à l'étude des variations régionales et sociales de la parole. La phonétique joue un rôle primordial dans l'acquisition d'une prononciation claire et fluide. En intégrant la phonétique de manière efficace dans les programmes d'enseignement des langues, on améliore les  compétences communicatives des apprenants.

 Les outils, méthodes et pratiques pédagogiques fondés sur la phonétique facilitent l'apprentissage et favorisent une meilleure compréhension et une bonne expression orale. 

La communication interculturelle constitue un autre domaine où la phonétique joue un rôle crucial pour développer des compétences d'écoute et d'expression orale et pour sensibiliser aux particularités culturelles. La phonétique offre des stratégies permettant de surmonter les obstacles liés à la prononciation et à l'accent étranger ou régional, et contribue ainsi à une communication interculturelle plus fluide et plus efficace.

La phonétique et l’expression orale trouvent également des résonances dans le domaine de la littérature. Les écrivains exploitent les ressources phonétiques pour créer des effets esthétiques, rythmiques et expressifs dans leurs œuvres. Les auteurs utilisent les caractéristiques phonétiques pour donner vie à leurs œuvres : La sonorité des mots, les rythmes et les figures de style phonétiques sont des outils puissants utilisés pour donner vie aux personnages, créer des ambiances et susciter des émotions chez les lecteurs. L'analyse de ces aspects phonétiques dans la littérature ouvre une fenêtre fascinante sur la façon dont la parole se déploie dans le monde des mots écrits.

La phonétique et l'expression orale ont des implications multidisciplinaires qui transcendent les frontières des domaines de recherche et de pratique. De la linguistique à l'enseignement des langues, de la communication interculturelle aux technologies de la communication, en passant par la littérature, la phonétique joue un rôle essentiel dans notre compréhension de la communication humaine. Cette exploration multidimensionnelle des voix de la communication nous permet de mieux appréhender les mécanismes sous-jacents à notre capacité de nous exprimer et d'interagir avec le monde qui nous entoure.

Cette journée d'étude sera l’occasion de partager des idées novatrices et d'explorer les implications multidisciplinaires de la phonétique et de l'expression orale pour développer la communication interpersonnelle et interculturelle à l’école comme en société.

Axes de contribution

Nous proposons d’aborder cette problématique selon les axes suivants, tout en restant ouverts à toute autre proposition :

1.     Linguistique et phonétique : Rôle de la phonétique dans l’étude des systèmes phonologiques des langues et des variations régionales et sociales de la parole.

2.     Enseignement et apprentissage des langues : Place de la phonétique dans les programmes d’enseignement : Outils, Méthodes et Pratiques pédagogiques.

3.     Communication interculturelle et expression orale : Accents, registres et niveaux de langue (étrangère ou régionale). Communication et particularités culturelles. 

4.     Littérature et expression orale : Place de la phonétique et de l'expression orale dans la littérature : Les implications de la phonétique dans la performance orale de poèmes, de pièces de théâtre et de textes littéraires. 

5.     L’expression des actes de parole français et arabes.

6.     Développement de l’enfant dans l’approche de Piaget, Frenet et Montessori.

7.     L’Oral dans l’Ecrit.

Modalité de participation

Les demandes de participation sont à adresser sous la forme d’une proposition de communication de 300 mots maximum, avant le 1 avril 2024 à l’adresse Mail : Zeineb.ammar.b@gmail.com

La proposition de communication consiste à expliquer simplement le sujet de la communication et à justifier le choix du corpus dans le cadre de la thématique. Sans entrer dans le détail, elle est appelée à montrer comment la communication s’inscrit dans l’un des axes proposés. 

Les décisions de recevabilité seront communiquées au plus tard le 6 avril 2024. 

Calendrier 

Lancement de l’appel à communication : Janvier 2024

Date limite de soumission des projets de communication : 1 Avril 2024

Réponse du comité scientifique : 6 Avril 2024

Date de la journée : 17 avril 2024.

Comité scientifique 

M. Mansour M’henni

M. Nizar Ben Saâd

M. Nouri Mbarek

M. Mongi Madini 

Responsables de la journée : 

Mme. Zeineb Ammar

M. Mounir Jomaa

Indications bibliographiques

Béal, C. (2010). Les interactions quotidiennes en français et en anglais: de l'approche comparative à l'analyse des situations interculturelles (Vol. 99). Peter Lang.

Blanche-Benveniste, C. (1991). Les études sur l'oral et le travail d'écriture de certains poètes contemporains. Langue française, (89), 52-71.

Chabanne, J. C., & Bucheton, D. (2002). Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire : L'écrit et l'oral réflexifs (p. 252). Presses universitaires de France.

Chiriac, L. (2013). L’oral, objet ou moyen d’apprentissage ? Professional communication and translation studies, (6), 211-218.

Detey, S. (2005). Utiliser l’écrit au service de l’oral. Le français dans le monde, 342, 38-40.

Dolz-Mestre, J., &Schneuwly, B. (2009). Pour un enseignement de l'oral: initiation aux genres formels à l'école. ESF éditeur.

Dolz, J., & Gagnon, R. (2008). Le genre du texte, un outil didactique pour développer le langage oral et écrit. Pratiques. Linguistique, littérature, didactique, (137-138), 179-198.

Dumais, C. (2015). Une typologie des objets de l’oral pour la formation initiale et continue des enseignants. Didactique du français oral du primaire à l’université, 29-52.

Gagnon, R. (2011). L'improvisation théâtrale au service de l'expression orale et écrite et de son enseignement, 33(2), 251-265.

Garcia-Debanc, C., &Delcambre, I. (2001). Enseigner l'oral ? Repères. Recherches en didactique du français langue maternelle, 24(1), 3-21.

Hassan, R. (2012). La didactique de l’oral, d’un chantier à un autre ? Repères. Recherches en didactique du français langue maternelle, (46), 111-129.

Kerbrat-Orecchioni, C., & Traverso, V. (2004). Types d'interactions et genres de l'oral. Langages, (1), 41-51.

Laparra, M. (2008). L’oral, un enseignement impossible ? Pratiques. Linguistique, littérature, didactique, (137-138), 117-134.

Lefeuvre, F., &Parussa, G. (2020). L’oral représenté en diachronie et en synchronie: une voie d’accès à l’oral spontané?. Langages, (1), 9-21.

Nonnon, E. (1994). La didactique de l'oral: un chantier à ouvrir. Enjeux, limites et perspectives. La Lettre de l'AIRDF, 15(2), 3-9.

Zamouri, S. (2020). Les actes de langage: comparaison français-arabe tunisien. Les actes de langage, 1-264.