Actualité
Appels à contributions
Réception des Études Américaines en Afrique Noire (Dakar)

Réception des Études Américaines en Afrique Noire (Dakar)

Publié le par Vincent Ferré (Source : Abdou Beukeu SOW)

Laboratoire d’Études Américaines et Caribéennes LEAC-ARCIV –UCAD- Sénégal

Laboratoire du Groupe de recherche sur l’Afrique et la Diaspora, Université d’Abomey Calavi, Bénin.

Laboratoire des Langues, Littératures et Civilisations Anglophones LaLiCA, Université Joseph K-Zerbo, Burkina Faso.

Équipe de Recherche en Littératures de l’Afrique Noire et de la Diaspora (EReLAND), Département d’Anglais, Faculté des Lettres, Langues et Arts, Université de Lomé- Togo.

Groupe de Recherche en Littératures et Linguistique Anglaise GRELLA, Université de Bouaké - Côte d’Ivoire.

Laboratoire de Recherche en Art et Culture LARAC- UGB- Sénégal.

Réception des Études Américaines en Afrique Noire 

La date fondatrice du 15ème siècle est sans aucun doute la découverte du nouveau monde par Christophe Colombe. Cet  évènement marquant fut le point de jonction des continents Européen, Africain et Américain.

Dans son ouvrage intitulé La conquête de l’Amérique : la question de l’autreTzvetan Todorov explique que Christophe Colomb "a découvert l’Amérique et non les Américains" (1982, p. 54). Son approche du monde amérindien, dit-il, est parfaitement ethnocentriste, appliquant à un monde autre les valeurs de sa propre civilisation.

L’enjeu, alors, est énorme car aucun évènement n’a autant changé le monde et ses interactions. Premier jalon de la mondialisation, la découverte de l’Amérique a suscité un espace fertile d’échanges qui a profondément modifié les relations intercontinentales, la perception de l’homme, la démocratie, la politique, l’économie et la culture.

L’Atlantique Noir, nourrissant ces échanges incessants entre les continents africain et américain, pose les jalons d’une profonde réflexion sur la présence de l’afro descendant en Amérique et de la perception profonde de l’Africain quant à l’Amérique. 

Dès l’arrivée des Anglais en  Amérique du Nord, l’écriture a joué un rôle primordial dans la consignation de l’expérience coloniale. Par la suite, la consignation de l’expérience américaine, par l’écriture, a traversé aussi bien la littérature que la civilisation américaine.

Depuis, les américains n’ont cessé d’écrire l’Amérique, les africains de lire et de conceptualiser l’Amérique et les Caraïbes. L’histoire de l’Amérique, la naissance de la nation, ses espaces, aussi bien physiques que psychiques, ses idées fondatrices, ses rapports avec le monde, le rêve Américain, la politique étrangère américaine, sont des notions qui ont traversé avec constance aussi bien les curricula d’enseignement supérieur en Afrique subsaharienne que les contributions des universitaires et intellectuels africains. L’Amérique est revisitée sous tous ses angles, littéraire, historique, religieux, politique, économique, culturel, féministe, et bien d’autres domaines encore qui offrent des pistes de réflexion pour les intellectuels africains de dire l’Amérique.

Ce colloque international a donc pour but de fusionner l’imaginaire de l’Américain (euro- américain ou africain  américain), et la réception de cet imaginaire par l’universitaire et l’intellectuel Africain. Quelle est la lecture africaine de l’expérience américaine? Quelle en est sa perception, entendu que son ascendance a participé au peuplement et à la construction de l’Amérique ? L’Atlantique Noire a-t-elle crée des aires communes ou des intersections de rapprochement culturel, politique ou ontologique? Ce rapprochement des deux intelligences et sensibilités propose-t-il une même historiographie ? Les textes de l’Amérique et des Caraïbes sont-ils  modelés par le voyage transatlantique, la déportation et le déracinement? Dans cette rencontre du "je″ et de "l’autre″, la littérature mainstream ne propose-t-elle une représentation souvent réductrice et escamotée qui altère et corrompt la réalité de "l’autre"?

Ce colloque international s’adresse aux enseignants-chercheurs, aux chercheurs de toutes disciplines confondues faisant référence à l’Amérique, aux doctorants en sciences humaines et sociales, ainsi qu’en langues et lettres, affiliés aux universités, écoles doctorales et laboratoires d’études américaines et caribéennes, afin de présenter et d’échanger sur la réception et la perception de l’Amérique par les Africains.

À l’issue de ce colloque, il est envisagé la publication des actes. Pour cela, les communications seront revues et corrigées par leurs auteurs et soumises dans le délai imparti.

 Objectifs du colloque :

À travers les différentes communications orales qui seront présentées, les objectifs suivants sont visés :

- Proposer une esquisse sociologique de l’Amérique par l’Afrique ; 

- Appréhender la complexité de l’Histoire américaine au carrefour de plusieurs humanités ;

- Cerner l’expérience africaine américaine dans tous ses contours ;

- Comprendre la réalité féminine en Amérique; Gynocentrisme,  phallocentrisme et particulièrement comment les femmes y  négocient leur identité. Cartographier les  luttes féminines noires à travers l’Amérique et les Caraïbes. Comprendre comment les femmes outre atlantique se construisent et se représentent  dans leurs récits de vie ; saisir les enjeux esthétiques et éthiques de l’écriture intime dans l’espace américain et caribéen ;

- Appréhender les espaces communs culturels entre l’Afrique et l’Amérique ;

- Saisir les enjeux esthétiques et éthiques de l’écriture intime dans l’espace américain et caribéen ;

- Analyser les relations diplomatiques entre l’Afrique et l’Amérique ;

Axes du Colloque

Axe 1 : La littérature américaine : au croisement de l’histoire, de l’identité et des enjeux esthétiques et éthiques.

Axe 2 : Esclavage ou esclavagisation (un terme adopté maintenant dans les narratifs) et : des slave narratives aux néo-slave narratives 

Axe 3 : La Contribution de Harlem Renaissance: L’affiliation de la culture africaine-américaine à celle de l’Afrique- Ethos, historiographie et culture 

Axe 4 : Les guerres de l’Amérique: de la  Guerre d’indépendance (1776) à nos jours

Axe 5 : Le Black Atlantique et la Circulation des Savoirs: L’Amérique, l’Afrique et les Caraïbes:

Axe 6 : L’Amérique et le Monde: Politique étrangère, déterminations économiques et Enjeux géopolitiques

 Axe 7 : L’Amériques et ses autobiographies

Axe 8 : Genre: Littérature et Sociétés ; Féminisme, gynocritique, phallocentrisme et patriarcat

Axe 9 :  L’Amérique et la poésie

Axe 10 : L’Amérique, l’Afrique et les Caraïbes

Axe 11 : L’Amérique et ses religions

Axe 12 : La Nation Américaine et les droits de l’homme: perspectives sociologiques, littéraires et historiographiques

Les Langues du colloque sont le  Français et l’Anglais

Dates à retenir :

Envoi des résumés :(350 mots) : 15 Novembre 2022

Notifications d’acceptation aux auteurs des communications retenues : 30 Novembre 2022

Envoi des communications : Au plus tard le 15 Décembre 2022

Tenue du colloque : 11 et 12 janvier 2023

Coordonnatrice du colloque

Mariame Hady WANE–LY, Professeur Asssimilé UCAD, E-mail : mariemehady.ly@ucad.edu.sn 

Notes importantes :

1. Le colloque est en format présentiel et virtuel

2. Les frais de participation au colloque s’élèvent à 000 F CFA.

3. Les frais de voyage et de séjour sont à la charge des participants.

4. Les propositions de communications doivent être déposées au plus tard le 15 Novembre 2022 à 18h GMT sur le site de la conférence : https://arciv.sciencesconf.org/. À cette fin, il est nécessaire de créer préalablement un compte sur la plateforme Sciencesconf si vous n'en disposez pas encore : https://www.sciencesconf.org/ (cliquez dans l’onglet en haut à droite Connexion).

Les propositions de communication accompagnées d’une note bio-bibliographique peuvent aussi être envoyées aux trois (3) adresses suivantes :

papakingpmb@gmail.com

abdoulayendiaye21@gmail.com

fayendiome@yahoo.fr