Actualité
Appels à contributions
“Let me walk to the edge of genre”. Ben Lerner: Poésie, fiction, critique  et collaborations artistiques

“Let me walk to the edge of genre”. Ben Lerner: Poésie, fiction, critique et collaborations artistiques

Publié le par Perrine Coudurier (Source : Yannicke Chupin)

Please scroll down for the English version

“Let me walk to the edge of genre”: Ben Lerner: Poésie, fiction, critique  et collaborations artistiques
 Du 28 juin au 1er juillet 2023, Paris, France

 Invité d’honneur : Ben Lerner

Conférences plénières : 
Mary K. Holland, State University of New York, New Paltz, États-Unis

Daniel Katz, University of Warwick, Royaume Uni

Christine Savinel, Université Sorbonne Nouvelle

Fort de trois recueils de poésie, trois romans, un ouvrage sur la poésie ainsi que des collaborations avec des artistes ayant donné lieu à quatre livres d’art, Ben Lerner est aujourd’hui l’un des écrivains américains les plus importants de sa génération.  

Même si la poésie de l’auteur et ses collaborations avec des artistes ont été accueillies avec enthousiasme par la critique, le large succès qu’il connaît dans le monde entier est principalement dû à ses romans, qui ont généré un nombre considérable d’articles scientifiques ou de presse depuis la parution de Leaving the Atocha Station en 2011. Ces romans sont remarquables non seulement dans la manière dont ils bousculent les conventions liées à la distinction entre le factuel et le fictif, l’Histoire et la fable, à des niveaux aussi bien formels que thématiques, mais également en ce qu’ils opèrent des ruptures dans la matière même du texte, incorporant souvent dans un contexte fictionnel des poèmes, des essais, ou bien, en une occasion, une nouvelle, tous déjà publiés sous le nom de « Ben Lerner ». Les romans se prêtent ainsi à des opérations de recyclage ou de réappropriation qui viennent brouiller les notions habituelles d’autorité et d’identité, et briser les cloisons de l’espace de fiction.  

De telles tendances traversent toute l’œuvre de Lerner, qui comme on l’a noté, prend souvent la forme de collaborations avec d’autres écrivains ou artistes visuels, et met en évidence le mélange des genres à travers différentes formes d’écritures. L’auteur ne travaille pas simplement des genres distincts mais force le lecteur à considérer à nouveaux frais la définition de ces derniers et les objectifs visés par ces définitions. 

De même, les spéculations de l’auteur sur la « virtualité » de la poésie ont pour but de remettre en question la conception du poème comme forme concrète, achevée ou objet total. Elles évoquent en cela le « poème sériel » de Jack Spicer ou Robert Duncan, tandis que les dialogues entre prose et poésie que tisse l’auteur entre ses œuvres peuvent s’apparenter à une forme de prosimetrum autobiographique, qui rappelle les grands projets littéraires qui virent le jour à la fin du XIXe siècle et fleurirent avec le modernisme (avec Charles Baudelaire, Walter Benjamin, Rainer Maria Rilke, Marcel Proust et Virginia Woolf, parmi d’autres). Parallèlement, l’œuvre de Lerner met des préoccupations d’ordre formel et théorique en relation directe avec des questions qui relèvent du sociétal, de l’amitié, et ainsi de constructions concrètes de communautés, de formes d’activisme et d’engagement collectif.  

Ce colloque a pour ambition de traiter de l’ensemble des écrits et des entreprises esthétiques de Ben Lerner depuis la publication de son premier volume de poésie, The Lichtenberg Figures (2004). Il vise à observer la circulation dans l’œuvre de différentes formes d’art et les réflexions qu’elles suscitent sur la création dans le monde contemporain. 

Pourront être envisagées, sans que cette liste ne soit exhaustive, les pistes de réflexion suivantes :

-       Intertextualité, influence
-       Intermédialité et porosités génériques
-       Littérature et arts visuels
-       Relations entre la fiction et les essais, entre la fiction et la poésie
-       Poétique moderne et contemporaine
-       Poésie sérielle, sequences poétiques
-       Communauté, sociale, politique et artistique
-       Commodification et échange
-       Rhétorique, persuasion et discours politique
-       Originalité et traduction
-       Parenté, famille, et reproduction sociale.

Merci d’adresser les propositions de communications en anglais et d’environ 300 mots ainsi qu’une courte biographie à benlernerparisconference2023@gmail.com avant le 5 novembre 2022 avec le titre suivant : “Ben Lerner Conference Proposal”.

 Journée doctorants et jeunes chercheurs

Le colloque proposera également un atelier pour les doctorants et jeunes chercheurs travaillant sur l’œuvre de Lerner ou des sujets propres au 21ème siècle en lien avec les thématiques de son œuvre (voir liste ci-dessus). Les participants présenteront leurs projets de recherche (thèse de doctorat, article, projet de monographie, etc.) au sein d’un petit groupe de travail, animé par les invités d’honneur ou les organisateurs. Pour participer, merci d’adresser une proposition en anglais (500 mots maximum) ainsi qu’un court CV à benlernerparisconference2023@gmail.com avant le 5 novembre 2022 et avec le titre suivant : « Post-Graduate Workshop ». 

 Comité d’organisation: 
Yannicke Chupin, CY Cergy Paris Université; Karim Daanoune, Université Paul Valéry, Montpellier 3; Daniel Katz, University of Warwick
Anne-Laure Tissut, Université de Rouen

Avec le soutien de : 
EUTOPIA European University : Cergy Paris Université et University of Warwick
Université Paris Cité et UMR 8225 LARCA – Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones (UMR 8225)
CY Cergy Paris Université  et UMR Héritages (UMR 9022). 
Université de Rouen,  ERIAC – Équipe de recherche interdisciplinaire sur les aires culturelles (EA 4705)
Université Paul Valéry - Montpellier 3 et EMMA – Études Montpelliéraines du Monde Anglophone

 
------------------

“Let me walk to the edge of genre” : Ben Lerner’s Poetry, Fiction, criticism and artistic collaborations
June 28  - July 1 2023 
Paris, France

Guest of Honor: Ben Lerner 

Keynote speakers:
Mary K. Holland, State University of New York, New Paltz, USA 

Daniel Katz,University of Warwick, UK

Christine Savinel, Université Sorbonne Nouvelle

 
With three volumes of poetry, three novels, a book-length essay on poetry, and collaborations with artists resulting in four artists’ books, Ben Lerner has established himself as one of the most important writers of his generation in the United States today. 

 While his poetry and collaborations with artists have been enthusiastically received, the author’s widespread and international success derives principally from his novels, which have generated a considerable number of reviews and scholarly articles since the publication of Leaving the Atocha Station in 2011. These novels are not only notable in how they disturb conventional notions regarding the distinction between the “factual” and the “fictive,”  history and fable, on both formal and thematic levels. They additionally rupture generic boundaries in the most material way, often incorporating into fictional contexts poems, essays, prose fragments, or in one instance a short story that have previously been published under the name “Ben Lerner,” thereby repurposing and re-using writing in ways which trouble many conceptions of authorship and identity, and breaking apart the closed space of “fiction” as such. 

Similar tendencies can be seen throughout Lerner’s work, which, as noted, often takes the form of collaboration with other writers or visual artists, and foregrounds the inclusion of generically different forms of writing, or visual art in collision with text. Lerner does not only work in different genres, he forces us to rethink the manners in which genres are defined, and the purposes these definitions serve.  

 Similarly, his speculations on poetry as “virtual” aim to trouble the conception of the poem as a discrete, finished, and total object in a manner that looks back to the “serial poem” of Jack Spicer or Robert Duncan, while the interwoven dialogues between poetry and prose he has established between his works can even be seen to constitute a kind of serial, autobiographical prosimetrum, in a manner which might recall the ambitious life projects that emerged in the late 19th century and flourished with modernism (with Baudelaire, Benjamin, Rilke, Proust, and Woolf among others).  At the same time, Lerner’s work regularly insists on the direct relation of what could seem to be formal or theoretical questions to sociality, friendship and therefore concrete constructions  of community, and forms of activism or collective engagement.

This conference will address the full scope of Lerner’s writing and aesthetic endeavors since the publication of his first volume of poetry, The Lichtenberg Figures (2004), so as to better observe the circulation between the different art forms as well the reflections they generate on creation in the contemporary world. 

 Possible topics include but are not limited to:

-       Intertextuality, influences
-       Intermediality and generic porosity
-       Literature and visual arts
-       Relations between the fiction and the essays, between the fiction and the poetry
-       Modern and contemporary poetics
-       Serial poetry, poetic sequences
-       Community, at once social, political, and artistic
-       Commodification and exchange
-       Rhetoric, persuasion, and political discourse
-       Originality and translation
-       Kinship, the family, and social reproduction

Proposals in English of about 300 words as well as a short biography should be emailed by November 5th at benlernerparisconference2023@gmail.com with “Ben Lerner Conference Proposal” as a subject heading. 

 Post-Graduate workshop 

The conference will also feature a workshop for post-graduate and doctoral students working on Lerner, or topics related to 21st century with a clear link to Lerner’s concerns (see above-listed topics). Participants will present current research projects (doctoral dissertation, article, book project, etc.) in a small-group setting, led by conference speakers or organizers.  For this event, abstracts of about 500 words in English as well as a short CV should be emailed by November 5th at benlernerparisconference2023@gmail.com with “Post-Graduate Workshop” as a subject heading. 

Organizing committee: 
Yannicke Chupin, Cergy Paris Université  - Karim Daanoune, Université Paul Valéry, Montpellier 3 - Daniel Katz, University of Warwick
Anne-Laure Tissut, Université de Rouen

 With the support of : 
EUTOPIA European University : CY Cergy Paris University and The University of Warwick. 
Université de Paris Cité  et UMR 8225 LARCA – Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones (UMR 8225)
CY Cergy Paris Université et UMR 9022 Héritages - Culture/s, Création/s, Patrimoine/s (UMR 9022) 
Université de Rouen et ERIAC – Équipe de recherche interdisciplinaire sur les aires culturelles (EA 4705)
Université Paul Valéry - Montpellier 3 et EMMA – Études Montpelliéraines du Monde Anglophone