Actualité
Appels à contributions
Les Revues, lieu du débat entre théâtre, danse et performance (France, Royaume-Uni, Amérique du Nord), 1950-2020

Les Revues, lieu du débat entre théâtre, danse et performance (France, Royaume-Uni, Amérique du Nord), 1950-2020

Publié le par Vincent Ferré (Source : Ophélie Landrin)

Journée d’étude

Les Revues, lieu du débat entre théâtre, danse et performance (France, Royaume-Uni, Amérique du Nord), 1950-2020

Lundi 25 novembre 2024, à Paris [le lieu sera confirmé ultérieurement].

Journée d’étude organisée par

Ophélie Landrin (Boston College France) 

et Samuel Lhuillery (Université Toulouse Jean Jaurès, GRIRT)

dans le cadre du projet RELIRE (Refaire les liens, Inverser le regard. Pratiques, discours et histoires du théâtre, de la performance et des scènes performantielles – 1950-2020), et du GRIRT (Groupe de Recherche Interuniversitaire sur les Revues de Théâtre, https://iret.fr/fr/les-revues-de-theatre-grirt/)

Le projet RELIRE vise à faire, ou refaire, l’histoire et les généalogies des formes scéniques performantielles – souvent désignées par des formules hybrides comme « théâtre postdramatique », « danse performative », « spectacles interartistiques », « performances scéniques » ou tout simplement « performances » – dont le rapprochement généralisé avec le performance art tend à gommer la richesse et la diversité. 

En faisant le choix de considérer ces pratiques dans une perspective historique, l’objectif est de mieux comprendre les liens et influences réciproques entre les différents acteurs ayant contribué à l’émergence de ces formes – tout en remettant en question le discours anti-théâtral qui en a généralement accompagné la gestation, afin d’en renouveler la compréhension historiographique et généalogique. Cette réflexion s’inscrit dans une tentative d’historiographies croisées entre théâtre, danse et performance. 

Parmi les acteurs de l’émergence et de la diffusion de ce terme de « performance » dans le champ des arts de la scène, des revues telles que Théâtre/Public, Performance Magazine, TDR/ The Drama Review ou Mouvement occupent une place essentielle : de par leur matérialité, leurs conditions de production et de publication, ainsi que leurs rapports aux lieux, aux structures, aux institutions, aux débats historiographiques et idéologiques de leur époque, elles constituent un objet de recherche extrêmement précieux pour la compréhension de l’histoire des influences mutuelles entre théâtre et performance.  

Ainsi, une étude approfondie des premières occurrences du terme « performance » et de l’évolution de son emploi, dans différentes revues d’études théâtrales et de danse françaises, britanniques et américaines semble nécessaire et pertinente pour mieux en cerner les contours – tout comme le serait, par un mouvement de balancier, une étude de l’emploi du terme de « théâtre » dans les revues consacrées aux arts visuels, à la performance ou à l’histoire de l'art, comme Avalanche, High Performance, ou arTitudes

À titre indicatif, les communications pourront prendre les formes suivantes : 

-        Étude monographique sur l’apparition et l’évolution du terme de « performance » dans une revue spécifique ;

-        Point historique sur la naissance de nouvelles revues spécialisées sur la performance, en tant que nouveaux espaces de recherches et de création ;

-        Étude de l’emploi des termes de « théâtre » et de « théâtralité » dans une revue d’histoire de l’art ou de performance ;

-        Réflexion sur la circulation des concepts entre revues, à travers les questions de collaborations, de reprises, d’influences ou de traductions ;

-        Étude du rôle de « passeur » et de l’impact du critique dans l’émergence et la diffusion de la performance, le critique pouvant parfois être considéré comme « allié » ou « affilié » à des artistes spécifiques ;

-        Analyse des frottements entre différents termes comme « performance » ; « théâtre postdramatique » ; « danse performantielle » ; « théâtre performatif » ; « body art » ; « art corporel » ; « live art », « art vivant » ; « events » ; « événements » ; « happenings » ; « actions publiques » ; « action théâtrale », etc. au sein des revues ;

-        Étude de l’apparition et l’usage de ces termes dans les revues consacrées non seulement au théâtre, mais également à la danse, à la marionnette, au cirque ou aux arts plastiques ;

-        Réflexion sur l’impact des origines géographiques dans le discours sur la performance entre la France, le Royaume Uni et l’Amérique du Nord ; 

-        Étude de la présentation et de la réception critique de performances dans des revues liées à des lieux ou à des festivals internationaux comme le Kunstenfestivaldesarts, Sigma, le Festival d’Automne, etc. 

Modalités

Les propositions d’intervention de 300 mots maximum, en français ou en anglais, accompagnées d’une courte bibliographie et d’une brève notice bio-bibliographique, sont à envoyer avant le 8 juillet 2024 à l’adresse suivante : revues.relire@gmail.com Il sera possible d’intervenir en visioconférence depuis l’étranger. 

Les réponses parviendront au plus tard le 19 juillet.

Comité scientifique : Bénédicte Boisson (Université Rennes 2, APP, Thalim) ; Marco Consolini (Université Sorbonne Nouvelle, IRET, GRIRT) ; Laure Fernandez (chercheuse associée Thalim) ; Nicolas Fourgeaud (Haute École des Arts du Rhin) ; Ophélie Landrin ; Samuel Lhuillery ; Sylvie Mokhtari (Archives de la critique d'art) ; Romain Piana (Université Sorbonne Nouvelle, IRET, GRIRT) ; Noémie Solomon (Institute for Curatorial Practice in Performance). 

Bibliographie indicative

G. Allen, Artist’s Magazine. An Alternative Space for Art, Cambridge/London, The MIT Press, 2011. 

C. Chaory (dir.), Repères, cahier de danse, n° 37 : « Quelle revue pour la danse en 2016 ? », La Briqueterie / CDCN du Val-de-Marne, 2016. 

M. Consolini, Théâtre Populaire, 1953-1964. Histoire d’une revue engagée, Paris, Editions de l’IMEC, 1999. 

M. Consolini, R. Piana, « Scènes de papier : des journaux qui se théâtralisent et des théâtres qui se transforment en revues », Revue d’historiographie du théâtre, n°2, « Scènes de papier. Les images dans les revues de théâtre (XIXe-XXe siècles) », juillet 2015. Consulté le 31/05/2024 : https://sht.asso.fr/scenes-de-papier/ 

M. Consolini, M. Denizot, P. Goetschel (dir.), European Drama and Performance Studies, Hors-série : « La décentralisation théâtrale en revues », Classiques Garnier, Paris, 2021. 

R. Froissart Pezone, Y. Chevrefils Desbiolles (dir.), Les revues d'art : formes, stratégies et réseaux au XXème siècle, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2011. 

M. Gherghescu, L. Gueye-Parmentier, S. Rivoire et D. Schulmann, La Fabrique de l’histoire de l’art, 200 revues 1903-1969, Editions textuelles, 2020.

C. Guerrier, Presse écrite et danse contemporaine, Édition Chiron, Paris, 1997.

T. Gusman, « Between Evidence and Representation: A New Methodological Approach to the History of Performance Art and Its Documentation », Contemporary Theatre Review, vol. 29, n°4, 2019, p. 439-461.

S. Mokhtari, Avalanche, arTitudes, Interfunktionen, 1968-1977 : trois trajectoires critiques au cœur des revues, thèse de doctorat en Histoire de l’art, sous la direction de J.-M. Poinsot, Université Rennes 2, 2000. 

M. Pelissero, De l'underground à la performance : L'avant-garde contre le théâtre (1963-1973), Classiques Garnier, Paris, 2023. 

 —

Study day

Journals and magazines, a place for debate between theater, dance and performance (France, UK, North America), 1950-2020

Monday November 25 2024 in Paris [the exact location is to be determined].

Study day organized by

Ophélie Landrin (Boston College France) and Samuel Lhuillery (Université Toulouse Jean Jaurès, GRIRT)

as part of the RELIRE project (Reconnecting Practices, Discourses and Histories of Theatre and Performance Art – 1950-2020) in collaboration with the GRIRT (Groupe de Recherche Interuniversitaire sur les Revues de Théâtre, https://iret.fr/fr/les-revues-de-theatre-grirt/)

The RELIRE project aims to write or rewrite the history and genealogies of performative scenic objects – often named with hybrid formulas such as “post-dramatic theater”, “performance dance”, “interartistic performances”, “stage performances” or just “performances” – which are often paralleled with the more general term of performance art which tends to erase its richness and diversity. 

By choosing to consider these practices in a historical perspective, the aim is to understand the bonds and the mutual influences between the different protagonists who contributed to the birth of these scenic genres while questioning the anti-theatrical discourse that generally came with its emergence, in order to reconsider and renew its historiographical and genealogical understanding. This reflection belongs to an attempt of cross historiographies between theater, dance and performance art. 

Amidst the protagonists of the birth and spreading of this concept of “performance” in the theater field, journals such as Théâtre/Public, Performance Magazine, TDR/ The Drama Review or Mouvement play a major role: due to their materiality, the conditions in which they emerged and how they were published, and their relationship to spaces, structures, institutions, historiographical and ideological debates within a time frame, they become a very precious object to be studied in order to comprehend the history of mutual influences between theater and performance art. 

 Hence a more in-depth knowledge of the first instance of the word “performance” and the evolution of its use in different French, English, American journals dedicated to theater and dance are necessary to draw its outlines – just like its counterpart the knowledge of the use of the word “theater” in journals dedicated to visual arts, performance art or art history such as Avalanche, High Performance or arTitudes.   

On an indicative basis, communications may be the following: 

-        Monographic study on the appearance and evolution of the term “performance” in a specific journal ;

-        Historical overview of the birth of new specialized journals on performance as new spaces for research and creation;

-        Study of the use of the terms “theater” and “theatricality” in an art history or performance journal;

-        Thoughts on the circulation of concepts between journals, through questions of collaborations, reuse, influences or translations;

-        Study of the role of “transmitter” and the impact of the critic in the emergence and dissemination of performance, the critic can sometimes be considered as “ally” or “affiliated” with specific artists;

-        Analysis of friction between different terms such as “performance”; “post dramatic theater”; “performance dance”; “performative theater”: “body art”; “live art”; “living arts”; “events”; “Happenings”; “Public Actions”; “theatrical actions”, etc. within the journals; 

-        Study of the appearance and use of these concepts in journals devoted not only to theater, but also to dance, puppetry, circus or the visual arts;

-        Reflection on the impact of geographical origins in the discourse on performance between France, Great Britain and North America; 

-        Study of the presentation and critical reception of performances in journals linked to venues or international festivals such as the Kunstenfestivaldesarts, Sigma, the Festival d’Automne, etc.

 Application process: 

Proposals of a maximum of 300 words, in French or English, accompanied by a short bibliography and a brief bio-bibliographic notice, must be sent before July 8th 2024 to the following address: revues.relire@gmail.com

It will be possible to participate through videoconference from outside of France. 

Responses will be received no later than July 19th.