Questions de société
Juliette Morice, Renoncer aux voyages. Une enquête philosophique

Juliette Morice, Renoncer aux voyages. Une enquête philosophique

Publié le par Marc Escola

Peut-on continuer à voyager comme avant ? Est-ce la fin des voyages ? Ces questions n’ont rien d’inédit. La philosophie, avant même l’apparition de l’avion et d’Internet, les a posées depuis longtemps. Car les voyages ont toujours eu un caractère ambigu et polémique.

À contre-courant des idées reçues, ce livre propose de penser le voyage, depuis ses tout débuts jusqu’à l’ère du tourisme de masse. Ce que l’on découvre alors, à travers les contradictions d’une telle pratique, ce sont les nôtres propres, révélatrices de notre difficulté à habiter le monde.

Sommaire

Introduction

Préambule – La fin des voyages à déjà eu lieu
I. La nostalgie de la lenteur
II. L’épuisement du monde

Première partie – Les voyages n’existent pas

Chapitre premier – Problèmes de définition
I. Le problème de la mesure
II. Le problème de la matière
III. La question « où »

Chapitre II – Voir ailleurs

Chapitre III – Le problème de la carte à gratter

Chapitre IV – Réalité et fiction du voyage
I. Choisir son camp
II. Faire des allers-retours
III. Voyager par procuration

Deuxième partie – Un corps en mouvement dans le monde

Chapitre V – Voyages à destination de nulle part

Chapitre VI – Phénoménologie de la locomotion
I. Marcher
II. Rouler (1)
III. Rouler (2)
IV. Flotter
V. Voler
VI. Chevaucher
VII. Pédaler

Chapitre VII – La fatigue, le risque, la mort : voyage et finitude
I. Le corps à l’épreuve
II. Danger et vanité des voyages
III. Paradoxes de l’aventure
Chapitre VIII – De haut en bas

Troisième partie – Problèmes logiques, dilemmes éthiques

Chapitre IX – On voyage toujours avec soi-même
I. La voie stoïcienne
II. La voie égocentrique

Chapitre X – Du mépris à la haine de soi : tourisme et mélancolie
I. Le touriste arrive toujours trop tard
II. Le touriste est toujours l’autre

Chapitre XI – Dedans-dehors : apories de l’exotisme
I. Penser l’altérité
II. Exotisme et nostalgie

Chapitre XII – Le voyageur est un menteur
I. De la mètis odysséenne à l’aplasticité chrétienne
II. Faire le Crétois parmi les Crétois
III. De l’affabulation à l’insincérité

Conclusion