Actualité
Appels à contributions
Relire (tout) Tardi (Aarhus, Danemark)

Relire (tout) Tardi (Aarhus, Danemark)

Publié le par Esther Demoulin (Source : Barthélémy)

Appel à Contributions


Relire (tout) Tardi

Colloque à l’Université d’Aarhus (DK)

16 et 17 juin 2023


Depuis Le Démon des glaces (1974) et son usage inaugural de la figure du savant fou, du « fabricant de merveilles », l’oeuvre de Jacques Tardi s’est développée en suivant des lignes thématiques ou narratives foisonnantes, mais en restant relativement constante dans les questions qu’elle formule, questions lancinantes qui sont notamment liées à la politique et à la légitimité de la violence (c’est-à-dire plus précisément au discours et à la pratique militante) ; à la mémoire historique des XIXe et XXe siècles et à ses différentes modalités de constitution antagonistes (publique / privée ; officielle / alternative ; documentée / imaginaire, macro / micro, etc.) ; à l’imaginaire populaire du hors-norme, du bizarre ou de l’excentrique (savant fou, mais aussi monstre, nain, géant ou gueule cassée, etc). Narrations explicitement critiques, histoires orientées contre les ordres, les classes et les hiérarchies de la société (capitalisme, militarisme, colonialisme...), fictions qui privilégient un imaginaire de l’hybride et du marginal, les récits dissensuels de Tardi n’en ont pas moins connu au fil du temps un mouvement d’intégration, de reconnaissance, voire d’institutionnalisation culturelle remarquable – jusqu’à cette proposition incongrue qui lui a été faite de la Légion d’honneur – qu’il conviendrait d’analyser plus en détails dans le contexte de la culture de masse.


Si la perspective historique et politique de l’oeuvre de Tardi a déjà pu faire l’objet de nombreuses approches, il n’en est pas de même de quelques autres pistes que nous engageons les intervenants à emprunter. Et notamment celle du trauma, tant physique que psychologique, de la rémanence traumatique dans la constitution de l’imaginaire – qui est probablement l’une des clefs permettant d’unifier sa production. Celle du dialogue avec les genres de la fiction populaire réputés d’inspiration progressiste (roman social, roman policier, dystopies steampunk…), ainsi qu’avec leurs formes traditionnelles (dimension sérielle des Adèle Blanc-Sec, par exemple), qui contrastent avec celle des albums plus expérimentaux. Celle de la dimension testamentaire de l’oeuvre, Tardi abordant parfois le fait historique à travers le prisme familial et ponctuant ses récits d’allusions graphiques à ses amis ou à sa compagne. Celle de l’intense dynamique d’adaptation qui traverse toute sa production et qu’il conviendrait d’interroger en tant que telle, c’est-à-dire non pas de façon purement monographique (Tardi et
Malet, Daeninckx, Vautrin, Manchette, Céline, etc.), mais bien en tant que logique créatrice générale. Interroger ainsi l’une des puissances d’engendrement essentielles de l’art de Tardi pourra encore nous conduire à éclairer les liens qu’il entretient avec le cinéma (cinéphilie,
contribution à Avril ou le monde truqué et adaptation à l’écran d’Adèle Blanc-Sec). Celle encore de sa réception et de ses traductions – tout particulièrement dans les langues scandinaves.


Nous souhaitons enfin rappeler que la contribution de Tardi à l’histoire de la littérature graphique ne doit pas seulement être l’objet de regards informés par l’histoire et la sociologie, et qu’il est incontournable d’en questionner les dimensions esthétiques, de pointer les qualités singulières du trait, de la composition, de l'esthétique et du langage qui s’y manifestent. Dans la perspective assumée d’un hommage critique, nous souhaitons inviter les intervenants à réfléchir aux différents aspects de cette oeuvre remarquable du second XXe siècle, à examiner et mettre en avant les dynamiques qui y sont à l’oeuvre entre texte et images et d’en proposer des interprétations.


Propositions - Dates et modalités

Date limite de proposition (1800 signes maximum) : le 1er février 2023. Vous êtes priés d’envoyer celle-ci aux membres du comité scientifique, accompagnée d’une brève notice biobibliographique.

Réponse de la part des organisateurs : le 15 février 2023 au plus tard.

Comité scientifique :

Lambert Barthélémy, Université de Montpellier III : barthelemy.lambert@orange.fr
Steen Bille Jørgensen, Université d’Aarhus : romsbj@cc.au.dk
Denis Mellier, Université de Poitiers : denis.mellier@univ-poitiers.fr
Anne Green Munk, Université d’Aarhus : annegreenmunk@cc.au.dk
Cédric Pérolini, Université d’Avignon : cedric.perolini@wanadoo.fr