Actualité
Appels à contributions
Fantasmes et monstres lesbiens dans les mondes hispanophones contemporains

Fantasmes et monstres lesbiens dans les mondes hispanophones contemporains

Publié le par Faculté des lettres - Université de Lausanne (Source : Sophie Large)

Séminaire intersites Lectures du genre

Journée d’étude « Fantasmes et monstres lesbiens dans les mondes hispanophones contemporains »

Vendredi 12 mai 2023

L’essor des études de genre et plus particulièrement des études queer au cours des deux premières décennies du XXIe siècle a accompagné les mobilisations des minorités sexuelles dans l’espace public et leurs efforts de visibilisation des sexualités et des identités de genre non hégémoniques, ainsi que des modèles alternatifs de famille ou de sociabilité. Parallèlement, les arts (littérature, photographie, cinéma, séries télévisées, etc.) se sont massivement emparés de ces questions et la sexo-dissidence s’est peu à peu normalisée dans les représentations, y compris dans les productions destinées au grand public.

Cependant, ce processus relativement rapide, qui témoigne d’une évolution sociétale que l’on ne peut que saluer, pose un certain nombre de problèmes. En effet, au-delà des bonnes intentions de certain·es artistes, les identités, les pratiques et les luttes des personnes LGBTQI+ ont souvent fait l’objet de récupération et d’instrumentalisation, dans le cadre de politiques culturelles de pinkwashing (de la part de chaînes de télévision, par exemple). Dans ce contexte, les productions artistiques tendent à homogénéiser les représentations, créant des minorités au sein de la minorité : ainsi, les lesbiennes restent marginales dans les représentations, en raison d’une double domination, à la fois hétérosexuelle et masculine.

D’autre part, cette situation, tout autant que la violence homophobe elle-même, a bien souvent mené les artistes LGBTQI+, par réaction, à favoriser des imaginaires positifs, valorisés socialement et parfaitement assimilables par le capitalisme néolibéral, au détriment de représentations plus contrastées ainsi que du droit des minorités de genre à la négativité et à l’échec (Halberstam, 2018), lequel constitue un angle mort des études gays et lesbiennes.

Cette journée du séminaire intersites « Lectures du genre » propose donc une réflexion sur les conditions de possibilité, dans le monde contemporain, de discours, de représentations et d’imaginaires complexes et non univoques autour des identités, des luttes et des pratiques lesbiennes. Les fantasmes et les monstres lesbiens dans les productions culturelles hégémoniques et homophobes pourront évidemment être abordés au cours de la journée, mais on s’intéressera avant tout aux raisons qui peuvent pousser des artistes, notamment des lesbiennes, à se réapproprier des archétypes négatifs, échappant ainsi aux stratégies, dominantes dans le panorama actuel, de visibilisation et de normalisation des identités et des désirs LGBQI+. On interrogera également les potentiels effets de telles représentations, dans un contexte où la visibilité des minorités sexo-dissidentes se fait souvent au détriment des sujets les plus vulnérables.

Modalités de soumission

Les propositions (titre et résumé de 300 mots) sont à envoyer à : therese.courau@univ-tlse2.fr et sophie.large@univ-tours.fr

Date limite de réception des propositions : 1er mars 2023.

Bibliographie

Arnés, Laura, Ficciones lesbianas. Literatura y afectos en la cultura argentina, Buenos Aires, Editorial Madreselva, 2017.
Castro, Elena, Poesía lesbiana queer. Cuerpos y sujetos inadecuados, Barcelona, Icaria, 2014.
Cordone, Gabriela, «Teatro y feminismo lésbico: confluencias y divergencias», Pygmalion: Revista de teatro general y comparado, no12, 2020. URL: https://www.ucm.es/revistapygmalion/file/pygmalion-12-gabriela-cordone 
Díaz Fernández, Estrella, Sonrisas verticales. Homoerotismo femenino y narrativa erótica, Barcelona, Icaria, 2018.
Halberstam, Jack, El arte queer del fracaso, traduit de l’anglais (États-Unis) par Javier Sáez, Barcelone/Madrid, Egales, 2018 [2011].
Mogrovejo, Norma, ¿Literatura lésbica o lesboerotismo? [En ligne], 2006. [Consulté le 05/02/2022]. URL :  https://portalweb.uacm.edu.mx/uacm/Portals/3/4%20Documentos/III%20ENCUENTRO%20DE%20ESCRITOR@S%20SOBRE%20DISIDENCIA%20SEXUAL%20E%20IDENTIDADES%20SEXUALES%20Y%20GEN%C3%89RICAS/Identidades%20sexuales%20y%20lesbianismo/norma-mogrovejo.pdf
Norandi, Elina, «Imágenes y vivencias lesbianas en el arte contemporáneo: México y España», Letras Femeninas, vol. 36, no1, 2010, p. 37-51.
Palmer, Paulina, Lesbian Gothic: Transgressive Fictions, Londres / Nueva York, Cassell, 1999.
Pérez, Claudia, Microlecturas de la literatura lesbiana desde el Río de la Plata, Uruguay, Universidad de la República, 2018.
Petrusa, Inmaculada ; Stewart, Melissa, «Por la visibilidad lésbica: la expresión del deseo lesbiano en la literatura, el arte, el cine y la cultura hispana en un nuevo milenio», Letras Femeninas, vol. 36, no1, 2010, p. 11-15.
Platero Méndez, Raquel Lucas, Lesbianas. Discursos y representaciones, Barcelona, Melusina, 2008.
Suárez Briones, Beatriz (ed.), Feminismos lesbianos y queer. Representación, visibilidad y políticas, Madrid, Plaza y Valdés, 2014.
Tornero, Angélica, “Literatura homosexual”, Tema y variaciones de literatura [en ligne], no17, 2001, p. 211-214. [Consulté le 05/02/2022]. http://zaloamati.azc.uam.mx/handle/11191/1613
Valladares-Ruiz, Patricia, Sexualidades disidentes en la narrativa cubana contemporánea, Woodbridge, Tamesis, 2012.