Essai
Nouvelle parution
Jessica Kohn, Dessiner des petits mickeys. Une histoire sociale de la bande dessinée en France et en Belgique (1945-1968)

Jessica Kohn, Dessiner des petits mickeys. Une histoire sociale de la bande dessinée en France et en Belgique (1945-1968)

Publié le par Simona Sala

Pour passer d'une histoire de la bande dessinée « héroïque », marquée seulement par une poignée de grands auteurs masculins et par quelques-uns de leurs chefs-d’œuvre, à une véritable histoire sociale des métiers du dessin, Jessica Kohn examine dans cet ouvrage la construction du groupe professionnel des dessinateurs de bande dessinée après la Seconde Guerre mondiale. Elle propose ainsi de renverser la perspective classiquement adoptée par les historiens bédéphiles depuis les années 1960.
Analyser le métier dans toute sa diversité permet de l’envisager en termes d’origine sociale et de genre, de débouchés professionnels et de types de pratique du dessin. En effet, dans les années 1950-1960, la transformation de l’offre éditoriale, caractérisée notamment par l’apparition de nouveaux titres de presse, entraîne l’adaptation des pratiques professionnelles et, en particulier, une spécialisation progressive des dessinateurs vers la bande dessinée.
Chemin faisant, égrainant des noms d’auteurs et de maisons d’édition rarement cités, parfois même oubliés, comme Jean Chakir, Nadine Forster ou Julio Ribera, de Cœurs vaillants à Coq hardi en passant par Le Journal de Mickey, cette étude donne à voir l’étendue du milieu professionnel de la bande dessinée en France et en Belgique et la diversité inattendue des productions graphiques dans les illustrés pour enfants.

Sommaire

Introduction

Première partie — Comprendre le métier

Chapitre 1. Qu'est-ce qu'un dessinateur de bande dessinée ?

Se spécialiser dans la bande dessinée

Un nouveau choix de carrière

Les illustrés : le lieu de la polyvalence

Les dessinatrices

La bande dessinée dans la presse adulte

Une autre manière de faire de la bande dessinée ?

Travail alimentaire et métier auxiliaire

Les petites mains

Les bureaux de dessin : Dupuis et Le Lombard

Le dessin animé : une ouverture ?

Les activités annexes

Scénaristes

Rédacteurs en chef

Enseignantes et enseignants

Chapitre 2. Qui sont les dessinateurs de bande dessinée ?

Les générations

Définir les générations de dessinateurs

L’évolution du marché de la Bande dessinée à travers les générations

Typologie des générations

Les « Anciens »

Les « Classiques »

Les « Modernes »

Des générations historiques ?

Origines géographiques et lieux de travail

Un marché franco-wallon

Travailler à la capitale : les réseaux professionnels

La population immigrée

Le réseau des Espagnols

Les origines sociales

Chapitre 3. Comment devient-on dessinateur de bande dessinée ?

Pour en finir avec l’autodidaxie

Tous et toutes autodidactes ?

Le mythe de la vocation

Des leçons décevantes

Scolarisés certains et autodidactes probables

À l’école

Premiers apprentissages : le dessin d’enfant

Répartition dans les écoles d’art

Les écoles d’arts appliqués

Les écoles d’arts appliqués belges

Les écoles d’arts appliqués françaises : composition

Les écoles d’arts appliqués françaises : formation

Les écoles des beaux-arts et d’arts décoratifs

Réformes de l’enseignement

Composition et formation

Académies et cours privés

Les réseaux d’apprentissage

Les réseaux de l’école

Les réseaux d’ateliers

Deuxième partie — La construction d’une profession

Chapitre 4. Les pratiques et les conditions de travail

Travailler avec les éditeurs et les rédacteurs

Organiser son travail dans l’incertitude

Des rapports de hiérarchie et de compétition

Appartenir à une maison, se conformer à un style, répondre aux exigences commerciales

Réussir : avoir sa propre série

Les Funcken : un exemple de relations conflictuelles

Espaces de travail et collaborations

Un travail solitaire ?

Le travail en rédaction

Ambiance de rédaction et esprit de journal

L’émergence d’un réseau binational de la bande dessinée

Les ateliers et les studios de bande dessinée

Les conditions de travail

Vivre du dessin

Signer un contrat

Indépendants : un statut ambigu

Agences et indépendants

Pigistes

Les contrats d’édition

Chapitre 5. Les luttes professionnelles

Des luttes professionnelles distinctes

Artistes dessinateurs et dessinateurs de journaux

Une lutte commune : les droits d’auteur

Le dessin français : la singularisation des dessinateurs de bande dessinée

Le statut de journaliste

L’absence de protection sociale

Dessinateurs-reporters et dessinateurs de journaux

La bataille pour l’obtention de la carte de presse

La reconnaissance des rapports de subordination

L’article L 242-3 du code de la Sécurité sociale

La jurisprudence Josse

Le SNDP organise sa défense : vers la loi Cressard

« C’est un joli nom, camarade »

Un militantisme professionnel

Tensions syndicales

La réputation

La mauvaise réputation

Un métier sans gloire

La légitimité, un enjeu militant

Troisième partie — Dessiner et transmettre

Chapitre 6. Le savoir illustré

« Notre but sera toujours de vous distraire […] et peut-être aussi de vous instruire un peu »

Tradition didactique et réforme scolaire

La loi de 1949 et les éditeurs

Les dessinateurs face aux exigences didactiques et morales

Construire une culture commune

Les récits didactiques

Les récits historiques

Astérix et Obélix : un cas exemplaire

Les « Pilotorama » ou la joie d’apprendre

L’histoire au centre

La transmission d’un savoir collectif

Assurer l’équilibre entre le texte et l’image

Construire l’histoire avec la fiction

L’humour au service du savoir

Apprendre à dessiner

Leçon technique

Les lecteurs dessinateurs

Leçon de style

Chapitre 7. Dessin d’enfant et humour de l’absurde

Trajectoires d’artistes-dessinateurs

Une formation classique

La querelle des Anciens et des Modernes

Une génération absurde

Un réseau parisien et politique

La subversion par l’absurde

Détourner l’histoire de l’art

De Hara-Kiri à Pilote

L’absurde pour la jeunesse ?

Du dessin d’enfant à l’avant-garde

L’invention du dessin d’enfant

Frilosités éditoriales

Expérimentations en bande dessinée

Chapitre 8. Des producteurs de la culture médiatique

L’Amérique, l’Amérique…

Une « énorme envie d’Amérique »

Les maîtres du genre

Le rayonnement de Mad Magazine

Voyager et travailler aux États-Unis

Le creuset international du dessin franco-belge

Des publications importées des États-Unis et d’Europe

Filiations

La langue médiatique

Mythologies : les Trente Glorieuses revisitées

Faire parler la culture juvénile

Le langage de la bande dessinée

Un nouveau référent culturel pour l’avant-garde

Conclusion