Collectif
Nouvelle parution
Nicolas Bianchi et Fabien Meynier (dir.), Les Fabriques identitaires de la Grande Guerre. Représentations artistiques de soi et de l'autre, 1914-2018

Nicolas Bianchi et Fabien Meynier (dir.), Les Fabriques identitaires de la Grande Guerre. Représentations artistiques de soi et de l'autre, 1914-2018

Publié le par Simona Sala

La Grande Guerre, par la profonde modernité de sa violence et par son ampleur, paraît avoir redessiné les contours de la plupart des identités de son temps. Les expériences brutales de mixité sociale, la soumission à un pouvoir fort et centralisé, l'exaspération de la haine de l'ennemi ou la découverte d'une violence déshumanisante ont conduit à autant de bouleversements majeurs dans la manière de se percevoir et d'appréhender l'altérité, qu'elle soit amie ou ennemie. Inévitablement, ces mutations ont occasionné des répercussions sur les arts, qui durent non seulement accueillir et repenser ces nouvelles identités, mais aussi chercher les moyens de les influencer politiquement et moralement - en renouvelant parfois, à cette fin, leurs outils et techniques. À travers une grande diversité de productions sur la guerre (marionnettes, caricatures, romans, films, bandes dessinées, etc.), cet ouvrage entend ainsi soulever la question de savoir comment les arts, loin de se présenter en simples réceptacles, devinrent de véritables fabriques des identités individuelles et collectives, de la guerre à la période contemporaine.

avec le soutien du laboratoire RiRRa21 de l'université Paul-Valéry Montpellier 3 et de la Mission du Centenaire de la Grande Guerre

Sommaire

  • Se construire en guerre : les arts du quotidien
  • Permanences et renouvellements du cliché, quand l'arrière façonne l'altérité
  • Corps célébrés et corps blessés : images de soi, de la guerre à l'après-guerre
  • Dépasser la haine, déplacer le regard : l'altérité dans l'après-guerre
  • Retrouver l'homme derrière l'histoire : mémoire et matière face à l'œuvre du temps