Collectif
Nouvelle parution
En regardant voler les mouches. Arts, littérature et attention

En regardant voler les mouches. Arts, littérature et attention

Publié le par Marc Escola (Source : Daniele Carluccio)

Essai composé par

Natacha Allet, Daniele Carluccio, Martina Diaz, Nolwenn Mégard, Annick Morard, Isabelle Pitteloud et Jean-Philippe Rimann,

avec la contribution de Dominique Brancher.

Quand la mouche bourdonne à ses oreilles, l’homme, rappelle Pascal, ne saurait être de « bon conseil ». Ce dérangeant tintamarre forme ici le point d’entrée privilégié d’une réflexion sur l’attention. Les yeux à facettes du diptère, ses mouvements brusques, son appréhension tactile de la réalité inspirent artistes et écrivains, en donnant à réfléchir sur l’omnivoyance ou  la trace, le tropisme et la répulsion.

« En regardant voler les mouches » : cette expression, qui stigmatise le désœuvrement et la paresse, peut aussi s’entendre comme une invitation à se rendre disponible  à l’objet contemplé, afin d’accéder peut-être à sa leçon.

Issu des réflexions collectives d’un groupe de chercheurs d’horizons divers, cet essai déploie ses investigations dans le champ de la littérature – en explorant notamment les proses de Rabelais, Georges Bataille, Robert Musil et Paul Valéry ou les essais du naturaliste Jakob von Uexküll ; aussi bien qu’au cinéma – de Charlie Chaplin à David Cronenberg en passant par une scène iconique de Breaking Bad ; sans oublier de se pencher sur les diptères qui se sont aventurés dans les arts – la peinture de Giotto,  la sculpture de Francisco Tropa ou la photographie de Patrick Bailly-Maître-Grand.

Une somme transversale, à la recherche du minuscule et captivant insecte. Car si ses dimensions, sa ténuité font de la mouche un détail, cette insignifiance apparente – cette inutilité – aiguisent justement l’attention, la portent à l’énième puissance.

Table des matières

I. Irruption, interruption

La mouche en vanité
La mouche sur le nez de l’orateur: défigurer l’homme (Bataille)
Portrait de la mouche en bouffon (Ponge, Chaplin)
Vladimir Nabokov: des papillons et des mouches

II. Vers une attention sans objet

Poinçonner, bayer, moucharabieh (Rabelais)
Paul Valéry, la transparence et la mouche
Il était une fois une mouche
«Exténué et attentif»: Claude Simon
Bad Fly

III. Question d'échelle

De l’illusion picturale à la désillusion tactile
Miroir brisé : versions du monde d’après Claude Simon
Musil vivisecteur du réel
Macro-mouche : expériences optiques et monstruosité chez Francisco Tropa
Mouches et musées (Valéry)
Roland Barthes : Le lecteur, l’indirect, la mouche I

IV. Dans l'oeil de la mouche

Voir avec un «œil de mouche»: les grilles de Jakob von Uexküll
Le privilège de la mouche (Stendhal)
Cortázar: Les témoins
Flaubert, l’homme-mouche
La marche de l’homme-mouche
Roland Barthes : Le lecteur, l’indirect, la mouche II
Mouches au miroir (Valéry)

V. Contact

L’effleurement de la mouche : Nathalie Sarraute
La touche de la mouche (Valéry)
Les mouches de Patrick Bailly-Maître-Grand et leur empreinte

VI. Répulsion

Cronenberg: des mouches et des hommes
Musil et le papier tue-mouches
Bataille : Histoire de l’œil (pinéal)
Ratures d’Artaud
Mouches en bouches : Rabelais
Bataille : le jeu des transpositions 
Marguerite Duras, Écrire.