Collectif
Nouvelle parution
Éric Eigenmann, Nathalie Piégay (dir.), Robert Pinget La Fabrique d’un monde. D’Agapa à Sirancy

Éric Eigenmann, Nathalie Piégay (dir.), Robert Pinget La Fabrique d’un monde. D’Agapa à Sirancy

Publié le par Université de Lausanne (Source : N. Piégay)

Robert Pinget (1919-1997) a souvent été qualifié d’écrivain « discret » comme si dans ce groupe du Nouveau Roman auquel il a appartenu, il n’avait pas pu se faire (re)connaitre à sa juste valeur. Les lecteurs de Pinget comme ses traducteurs n’ont aujourd’hui aucun doute sur la place de premier plan qu’il occupe dans le champ littéraire.

La Fabrique d’un monde, d’Agapa à Sirancy a l’ambition de faire découvrir ou redécouvrir une œuvre où voisinent la dérision, l’humour, la tendresse, la cruauté, la folie et une grande mélancolie.

Homme de théâtre, romancier, auteur de pièces radiophoniques, poète, Robert Pinget a su créer un monde fantaisiste et vivant où il est loisible de « dégoiser», de réfléchir et de s’attendrir.

La fabrique d’un monde, d’Agapa à Sirancy entend renouveler l’approche de cette œuvre qui s’interroge sur le Vivre ensemble, la place de l’homosexualité, les formes de vie qu’autorise, ou empêche, l’écriture.

Messire Jonas, inédit, ouvre le livre comme il recèle et introduit de nombreux aspects de l’œuvre à venir. Il rejoint ainsi Gibelotte (Jean-Michel Place, 1994) et les inédits publiés par Madeleine Renouard et Jean-Claude Liéber dans Le chantier Robert Pinget (Jean-Michel Place, 2000).

Nathalie Piégay et Eric Eigenmann ont réuni à Genève, la ville natale de Pinget, en 2019, pour le centenaire de sa naissance, des lecteurs et critiques qui ont su ouvrir d’autres voies d’accès à l’univers de Pinget, et ainsi permettre à de nouveaux lecteurs la découverte de cette œuvre majeure du XXème siècle.

Sommaire

Préambule.
Présentation de Messire Jonas, Nathalie Piégay

Messire Jonas, extraits inédits

Pinget au dossier. Éric Eigenmann, Nathalie Piégay

 

1. Théâtre

 

Éric Eigenmann, « Je ne vois pas. » Pour une poétique de l’écriture dramatique .

Romain Bionda, Adaptation théâtrale mode d’emploi. Récrire Lettre morte avec Le Fiston.  

Aline Marchand, Joël Jouanneau : post-scriptum à Robert Pinget .

Jonathan Reymond,  Coupable ? Réflexions sur un essai d’abrégement de L’Inquisitoire

 

2. Histoire littéraire


Alastair Duncan,  Robert Pinget et les éditions de Minuit : des débuts difficiles .

Clothilde Roullier,  Approches archivistique de l’homme Pinget : perspectives biographiques.

Alice Bottarelli, Gaspard Turin, Grande lecture, grande fatigue. Comment (faire) lire Pinget  ?

 

3. Poétique

 

Jean Roudaut, « À moins que… »

Patrick Suter,  Poétique de la frontière dans l’œuvre de Pinget

Érik Leborgne,  Polyphonie, humour noir et fantasmatique dans Quelqu’un et Le Libera 

Cécile Yapaudjian-Labat,  Robert Pinget romantique ? Le Witz dans les carnets de Monsieur Songe. 

Nathalie Piégay,  Figures de l’idiotie. Écrire comme un enfant qui aurait trop bu. 

Madeleine Renouard, « Comment vivre ensemble » Pinget/Barthes, une rencontre virtuelle.

Martin Mégevand, Une adresse inoubliable.