Questions de société
Thomas Bauer, Vers un monde univoque. Sur la perte d'ambiguïté et de diversité

Thomas Bauer, Vers un monde univoque. Sur la perte d'ambiguïté et de diversité

Publié le par Marc Escola

Traduit de l'allemand par Christophe Lucchese

Préface de Christopher Pollmann 

« Seul le monde coloré de la consommation nous fournit encore une façade de diversité, la façade d’une diversité factice qui cache une éternelle monotonie de stimuli sensoriels bon marché pour une consommation rapide par les yeux, les oreilles et le palais. » Quel est le point commun entre la disparition des variétés de pommes, la mise en scène d’hommes politiques dans les talk-shows, l’extinction de nombreuses langues, les fondamentalismes (anti-)religieux et la culture de masse ? Partout, que ce soit dans la nature ou dans la culture, la diversité se perd et l’ambiguïté recule.

Sur les pas de Tocqueville, de Paul Valéry et de Stefan Zweig, l’auteur pense ces phénomènes comme un mouvement vers un monde de plus en plus univoque. Accompagnant l’exacerbation des affects, les quêtes identitaires et le désir d’authenticité, cette évolution apparaît comme une réponse – inopérante – à la rationalisation et à l’informatisation de la vie, à l’affaiblissement des convictions traditionnelles et à la progressive mise en concurrence généralisée des individus et des groupes.

Important succès critique et de librairie en Allemagne et dans plusieurs autres pays, cet essai est une œuvre majeure pour comprendre ce qui se joue dans notre incapacité croissante à supporter la pluralité, la nuance et l’ambiguïté, pourtant seules manières de pouvoir faire face à la complexité du monde.

Lire un extrait…

Professeur d’études arabes et islamiques à l’université de Münster, Thomas Bauer a reçu le prix Leibniz, le prix scientifique le plus important d’Allemagne, puis le prestigieux prix Tractatus de l’essai philosophique pour le présent ouvrage, « un des grands livres sur l’époque » selon le Süddeutsche Zeitung.

On peut lire sur nonfiction.fr un article sur cet ouvrage :

"Sommes-nous de plus en plus intolérants à l’ambiguïté ?", par Benjamin Caraco (en ligne le 24 mars 2024).