Essai
Nouvelle parution
Cécile A. Holdban, Premières à éclairer la nuit

Cécile A. Holdban, Premières à éclairer la nuit

Publié le par Faculté des lettres - Université de Lausanne

L’amour d’Edith Sodergran pour les chats, les galets ramassés sur les plages sud-africaines par Ingrid Jonker ou le regard porté par Forough Farrokhzad sur les lépreux : tout cela est le témoignage d’une attention à la beauté du monde.

Cécile A. Holdban imagine quinze lettres de femmes. Quinze poétesses dont les vies ont été marquées par les forces destructrices du XXe siècle, la terreur stalinienne, la Shoah, l’apartheid ou le fonda­mentalisme religieux, mais leurs œuvres sont portées par un élan vital d’écriture.
Quinze femmes, qui sont aussi mère, fille ou amante. Dont les poèmes demeurent de vivants témoignages de leur tendresse ou mouvement de révolte. Leur courage et leur soif de liberté bravent les ténèbres.

On peut lire sur Diacritik.com un article sur cet ouvrage :

"Portrait d’une femme en quinze poètes", par Jean-Pierre Ferrini…