Agenda
Évènements & colloques
Les fables du tri : travail, entreprise, et conflits éthiques dans la littérature et le cinéma des XXe-XXIe s (Strasbourg)

Les fables du tri : travail, entreprise, et conflits éthiques dans la littérature et le cinéma des XXe-XXIe s (Strasbourg)

Publié le par Vincent Ferré (Source : Corinne Grenouillet)

Le travailleur d’aujourd’hui est soumis à de réguliers triages, de l’entrée dans l’entreprise (où il doit être sélectionné par des recruteurs) à sa sortie (où les motifs d’exclusion conduisant au chômage varient : raison économique, faute, plan de licenciement, harcèlement professionnel, etc.). D’autres salariés (DRH, directeurs de site, etc.) orchestrent le turn-over. Ces situations provoquent des conflits moraux, et posent plus généralement des questions éthiques : que faire, par exemple, quand on est chargé de la surveillance d’un hypermarché et qu’une collègue, appréciée de tous, est prise en flagrant délit de « vol » de coupons de réduction ? C’est le dilemme dans lequel se trouve pris Vincent Lindon dans le film de Stéphane Brizé, La Loi du marché (projeté le mardi 11 octobre à 18 h) : vigile récemment embauché dans un grand magasin, il doit trancher : sauver sa morale ou privilégier la conservation de son emploi (dont la famille dépend) ?

Le colloque des 12-13-14 octobre s’intéresse justement à la manière dont la littérature et le cinéma français, européen et africain, pensent le tri non seulement dans l’univers de l’entreprise ou le milieu ouvrier, mais également dans le monde paysan ou dans les services publics de l’emploi. Il accueille des chercheurs en littérature et cinéma, deux romanciers français (Arno Bertina et Gérard Mordillat), une psychologue spécialiste de la souffrance au travail (Marie Pezé) et un ancien DRH (Didier Bille), dont le métier a consisté à licencier des collaborateurs.

Mardi 11 octobre

18h : projection de La Loi du marché, film de Stéphane Brizé (2015). Présentation du film par Raphaël Szöllösy, suivie d’un débat.

Mercredi 12 octobre

13h30 : Allocution d'Anthony Mangeon, Professeur de littérature francophone,
directeur de CONFIGURATIONS LITTÉRAIRES et de LETHICA : mot de bienvenue

13h40 : Allocution introductive des organisatrices du colloque (Corinne Grenouillet et Aurore Labadie)

Session 1 : Capitalisme néolibéral et logique du tri (14h-16h45) Président de séance : Patrick Werly

  • Raphaël Szöllösy (Université de Strasbourg), « Stéphane Brizé : imaginaire de la gouvernance totalitaire »
  • Andreas Häcker (Université de Strasbourg), « Comment remercier et réarmer les guerriers du capitalisme ? Les adaptations francophones de Top Dogs d’Urs Widmer »

Pause-café 15h30-15h45

  • Thomas Voltzenlogel (Université de Strasbourg), « De l’“adaptation” au “grand refus” du tri : l’imaginaire du capitalisme au cinéma »
  • David Becerra Mayor (Universidad autonoma de Madrid), « Travail, exploitation ou l'impossible symbolisation du réel dans le récit espagnol du “retour du politique” »

Pause 16h45-17h

17h-18h : DRH, la machine à trier : rencontre avec Didier Bille, ancien DRH, auteur de DRH, la machine à broyer (2018) et acteur dans Un autre monde (2021)

Jeudi 13 octobre

Session 2 : Souffrance et conflit au travail (9h30-12h) Président de séance : Fabien Gris

  • Grande conférence: Marie Pezé, les nouveaux visages de la souffrance au travail
  • Patrick Werly (Université de Strasbourg), « Selon Matthieu de Xavier Beauvois (2000) et Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne (2014) : licenciement, silence et reconquête de la parole »

Pause-café 11h-11h15

  • Vivien Poltier (Université de Lausanne), « Dire la conflictualité traumatique du tri : l’affaire France-Télécom dans Les Visages écrasés de Marin Ledun »
  • Aurélie Adler (Université de Picardie Jules Verne), « Des châteaux qui brûlent et Ceux qui trop supportent d’Arno Bertina : des fables du refus du tri

Session 3 : Les métiers du tri (14h00-15h30) Président de séance : Simon Bréan

  • Britta Benert (Université de Strasbourg), « Frontières et tris dans un pays sans nom : le roman Hier de Joke van Leeuwen »
  • Corinne Grenouillet (Université de Strasbourg), « Le grand jeu de l’élimination (Pierre Lemaître, Gérard Mordillat, Michel Crespy, le documentaire La Gueule de l’emploi) »
  • Aurore Labadie (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : « Normer, sanctionner, radier. Le tri des chômeurs, de Ken Loach à Jean-François Laé »

16h00-17h30 : Table ronde : Arno Bertina et Gérard Mordillat Animée par Aurélie Adler, Corinne Grenouillet et Aurore Labadie 

Vendredi 14 octobre

Session 4 : Archéologie du tri dans les années 1930 (10h-11h) Président de séance : Bertrand Marquer

  • Matthias Kern (Université de Dresde), « Portrait d’une classe haïssable : surveillance, sélection et résignation de la classe ouvrière dans L’Usine (1931) de Jean Pallu »
  • Samia Myers (Université de Strasbourg), « Écrire sa place. Travail et réflexion éthique dans les écrits littéraires d’ouvrier·e·s de la première moitié du XXe siècle »

Pause-café 11h-11h15

Session 5 : Monde paysan (11h15-12h15) Présidente de séance : Corinne Grenouillet

  • Cyrille François (Université de Lausanne), « Les laboureux ne manquent pas : chantage, renvoi et sous-enchère dans La Vie d’un simple d’Émile Guillaumin »
  • Fabien Gris (Sorbonne Université), « Renoncements paysans : l’agriculture entre contraintes et choix dans la littérature et le cinéma français contemporains »

12h15-14h : Buffet

Session 6 : Perspectives écologiques et futuristes (14h-15h30) Président de séance : Anthony Mangeon

  • Alice Desquilbet (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), « Enjeux éthiques du travail des pierres dans le film-documentaire Congo en quatre actes de Dieudo Hamadi et dans le roman Photo de groupe au bord du fleuve de Emmanuel Dongala »
  • Carlo Baghetti (Université d'Aix-Marseille), « Gomorrade Roberto Saviano : quintessence transmédiale de l’idéologie néolibérale et triple tri (littéral, métaphorique, éthique). »
  • Simon Bréan (Université Paris-Sorbonne), « De l’obsolescence programmée des travailleurs dans la SF dystopique française (1975-1980) »

15h30 : Fin du colloque

Ce travail s'inscrit dans le cadre de l'Institut Thématique Interdisciplinaire LETHICA du programme ITI 2021-2028 de l’Université de Strasbourg, du CNRS et de l’Inserm. Il a bénéficié du soutien financier de l’IdEx Unistra (ANR-10-IDEX-0002), et du/de(s) financement(s) au titre du programme d'Investissements d'Avenir dans le cadre du/des projet(s) SFRI-STRAT’US (ANR-20-SFRI-0012).

This work of the Interdisciplinary Thematic Institute LETHICA, as part of the ITI 2021-2028 program of the University of Strasbourg, CNRS and Inserm, was supported by IdEx Unistra (ANR-10-IDEX-0002), and by SFRI-STRAT’US project (ANR-20-SFRI-0012) under the framework of the French Investments for the Future Program.