Agenda
Évènements & colloques
Traduire l'expérience. Écritures de la violence extrême après 1945 (Créteil)

Traduire l'expérience. Écritures de la violence extrême après 1945 (Créteil)

Publié le par Marc Escola (Source : Aleksandra Levy-Lendzinska)

PROGRAMME 

Vendredi 3 décembre 2021

9h00      Ouverture du colloque – accueil et présentation du projet scientifique

9h30      Gudrun Heidemann (Université de Lodz) : Ins fremde Text/Bild übersetzt : Collagierte Gewaltgeschichte(n) bei Herta Müller und Nora Krug

9h50      Aleksandra Lévy-Lendzinska (Université Paris-Est Créteil – IMAGER) : Auf den Spuren der Gedächtnisarbeit bei Jorge Semprún L’Écriture ou la vie

10h10    Hala Fawaz (Université de Bretagne Occidentale – HCTI) : Imaginer pour comprendre : les stratégies rhétoriques à l’œuvre chez Jorge Semprún

10h30    Discussion

10h50    Pause-café

11h10    Jana Schmidt (Hannah Arendt Center at Bard College) : Futures Not Yet : Jewish Exiles, Black Politics

11h30     Brou Didier Anoh (Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan) : La parole extrême : De l’intimité et l’extimité du témoignage post-génocide dans la littérature africaine francophone

11h50     Discussion

12h10     Déjeuner

14h00     Iris Hermann (Université de Bamberg) : Gewalterfahrung im Dialog von Tätern und Opfern. Robert Schindels Romane im Österreich der Waldheimjahre

14h30     Marie-Lise Auvray (Université Sainte-Anne, CREAF) : Le Figuier sur le toit de Marguerite Andersen, un récit des espaces au service de la survivance et de la transmission mémorielle

14h50     Jose Luis Arraez (Université d’Alicante) : Les mémoires d’Ana Novac : saisir la réalité concentrationnaire à travers les sens, traduire l’horreur à travers des images

15h10     Discussion

15h30     Pause-café

15h50     Myrna Insua (IUNMA / Université Paris-Est – IMAGER / Université de Salamanque) : Les derniers témoins : raconter à l’ère de la  pédagogie de la transmission

16h10     Messan Tossa (Université de Lomé) : Convergences dialogiques des écritures du génocide

16h30     Discussion

16h50     Daniel Feierstein (Université de Buenos Aires / UNTREF) : GENOCIDE


Samedi 4 décembre 2021

9h30       Javier Sánchez Zapatero (Université de Salamanque) : La escritura del testigo : la memoria de la violencia concentracionaria en la literatura española

10h00     Valentine Auvinet (Université de Paris – CERILAC) : Faire entendre les voix des fantômes : traduction, montage, réécriture de l’archive dans Holocaust de Charles Reznikoff et Histoires d’Amérique de Chantal Akerman.

10h20    Isman Oumar Houssein (CFEEF Djibouti) : Guerre et littérature francophone en Corne de l’Afrique: Entre fiction et témoignage

10h40    Discussion

10h50    Pause-café

11h10    Elisabeth Kertesz Vial (Université Paris-Est Créteil – IMAGER) : « Se questo è un uomo » : construction d’une œuvre et d’un personnage (1945/2017)

11h30    Borja Cano Vidal (Université de Salamanque) : Narrar (desde) la cicatriz : grietas del pasado en Fractura de Andrés Neuman

11h50    Discussion

12h10    Déjeuner

14h00    María Marcos Ramos (Université de Salamanque) : El testimonio del fotógrafo de Mauthausen. La importancia de lo retratado

14h20    Enrico Maria Faltoni (Université de Bologne) : Pour une caractérisation des témoignages : analyse contrastive des récits de deux survivants de la Shoah

14h40    Yves Laberge (Université d’Ottawa – ÉSAPI) : Méthodologies comparées de la mise en récit du traumatisme : approches sociologiques

15h00    Discussion

15h20    Francisca Noguerol Jimenez (Université de Salamanque) : Presentar o representar ? : testimonio, entre la mirada forense y la subjetividad.