Agenda
Évènements & colloques
La littérature chilienne de l'exil

La littérature chilienne de l'exil

Publié le par Perrine Coudurier (Source : Bernardo Toro)

La littérature chilienne de l'exil

Des auteurs mondialement connus tels que Bolaño, Allende ou Sepulveda constituent les figures les plus visibles d’une littérature extrêmement vigoureuse. Prolongeant le travail de publication réalisé sous l’Unité populaire, les exilés Chiliens ont livré en France une « véritable guérilla de l’esprit » en publiant plus de 1700 livres et revues, parmi lesquels un nombre considérable de romans, récits et revues littéraires. Cette production méconnue, foisonnante, éparpillée, écrite dans l’urgence et le désarroi, a constitué l’un des moments les plus riches de la vie littéraire chilienne. Instrument de lutte politique et moyen de dénonciation dans un premier moment, le récit a pris au fil des années une tournure plus subjective. Le besoin de témoigner a même dépassé le cadre habituel des « gens de lettres », l’écriture est devenue, pour nombre d’exilés, une nécessité, comme si seul  le récit  pouvait articuler et donner un sens à leurs vies disloquées. Dans l’histoire du XXème siècle, peu de communautés au monde auront déployé une activité littéraire aussi intense. L’exil chilien peut être comparé sur ce plan à l’exil russe des années 30 ou bien à l’exil des Républicains espagnols.

Les communications doivent porter sur l’un des thèmes suivants :

·         L’engagement politique, l’expression de soi et le besoin de fiction dans la littérature de l’exil.

·         L’écrivain et les identités nationales.

·         Etude de quelques romans ayant abordé la question (œuvres de Bolaño, Cerda, Donoso, Gumucio, Marin, Skarmeta, Vasquez, etc.)

·         La poésie chilienne de l’exil.

·         Les revues littéraires de l’exil.

·         Paris et la littérature chilienne au XXème siècle, depuis Blest Gana à nos jours.

·         L’exil chilien face aux autres exils, une étude comparative.

·         L’expérience du retour dans la littérature chilienne.

Modalités

La date limite d'envoi des communications est fixée au 30 mai 2013 ; les propositions de communication sont à envoyer à l'adresse suivante :  bertorsan@gmail.com

 

Le colloque est organisé par la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.