Agenda
Événements & colloques
Relation. Constellations pour repenser notre relationnalité (Tribune des étudiant·e·s en littérature comparée, Toronto)

Relation. Constellations pour repenser notre relationnalité (Tribune des étudiant·e·s en littérature comparée, Toronto)

Publié le par Faculté des lettres - Université de Lausanne (Source : Flora Roussel)

Relation - Constellations pour repenser notre relationnalité

CFP – La 7e Tribune des étudiant·e·s en littérature comparée

28 mai 2023, York University, Toronto (Canada)

* English follows


La Tribune des étudiant·e·s en littérature comparée est un espace de rencontre et de discussion bilingue (français-anglais) permettant aux étudiant·e·s de deuxième et troisième cycles de partager leurs projets de recherche tout en réfléchissant aux enjeux de leur discipline. Les six premières rencontres (organisées à Montréal, Toronto, Ottawa et Edmonton [en ligne] depuis 2015) ont réuni des étudiant·e·s de plus d’une quinzaine d’universités, qui ont présenté leurs recherches et leurs créations dans des formats variés et selon des approches de tout genre.

Dans le sillage de la pandémie et des crises qui ne cessent de s’enchaîner dans le monde, nous vivons une époque où les relations sont tendues : entre les individus et les communautés, entre les cultures et les langues et au sein de celles-ci, avec nos ami·e·s, nos familles, nos amant·e·s, nos propres esprits et corps, ainsi qu’avec les vies non humaines et la terre que nous partageons. Or, le terme anglais « relate » signifie autant « relier » que « raconter », suggérant l’entrelacement de la narration et de la relation. Les histoires, écrit Daniel Heath Justice, « nous rappellent qui nous sommes et où nous allons, par nous-mêmes et en relation avec celleux avec qui nous partageons ce monde » (6 ; nous traduisons). Les tensions qui émergent des relations peuvent nous aider à repenser notre position dans ce monde et à reconstruire des liens. Comme l’expliquent Kim Tallbear et Angela Willey, « nous pouvons imaginer la nature et la relationnalité différemment, mais ces aptitudes sont profondément imbriquées, et ce travail d’imagination est vital pour la refonte du monde qui nous attend » (n.p. ; nous traduisons). Les ontologies relationnelles s’attardent sur les connexions insaisissables qui façonnent les choses de manière dynamique, plutôt que de renforcer les frontières et de réifier les objets. Comment repenser les formes normatives de la relationnalité peut ouvrir de nouveaux modes d’appartenance et de connexion ? Comment les récits sont-ils renouvelés par la relation, et vice versa ? Dans la lignée de l’appel d’Édouard Glissant pour une « poétique de la Relation, selon laquelle toute identité s’étend dans un rapport à l’Autre » (23) et qui « s’oppose au totalitarisme des visées monolingues » (31), comment la littérature comparée pourrait-elle contribuer à une refonte relationnelle du monde au-delà du solipsisme du soi identique ?

Nous attendons vos propositions (100-200 mots), aussi originales et expérimentales soient-elles, pour le 28 février 2023, aux adresses courriel suivantes: Lee Campbell ldcamp@yorku.ca et Flora Roussel flora.roussel@umontreal.ca. Veuillez préciser votre université de rattachement, votre cycle d’étude et si vous préférez faire une présentation en présentiel ou en ligne. Votre présentation, d’une longueur de 10 à 15 minutes, pourra être en anglais, en français ou bilingue, dans le médium de votre choix. Nous encourageons les participant·e·s à intégrer le bilinguisme promu par ce colloque dans la forme même de leur communication, en alternant par exemple du français à l’anglais, ou en s’équipant d’un support visuel affichant la traduction de passages clés de la présentation.

The Comparative Literature Students’ Tribune is a bilingual (French-English) meeting and discussion space for graduate students to share their research projects while reflecting on the issues of their discipline. The first six meetings (organized in Montreal, Toronto, Ottawa, and Edmonton [online] since 2015) brought students together from more than fifteen universities worldwide to present their research and creations ranging in format and approach.

In the wake of the pandemic and cascading crises unfolding around the world, we are living in a time of strained relations: between individuals and communities; between and within cultures and languages; to our friends, families, lovers, and our own minds and bodies; and to non-human lives and the earth we share. To relate is also to tell a story: narration and relation are intertwined. Stories, writes Daniel Heath Justice, “remind us about who we are and where we’re going, on our own and in relation to those with whom we share this world” (6). The tensions arising from relations can help us to rethink our position in this world and to rebuild connections. As Kim Tallbear and Angela Willey explain, “[o]ur abilit[ies] to imagine nature and relationality differently are deeply enmeshed, and this imaginative work is vital to the re-worlding before us.” (n.p.) Relational ontologies dwell on the elusive connections that dynamically inform things, rather than reinforcing boundaries and reifying objects. How can re-thinking normative forms of relationality open up new modes of belonging and connection? How are narratives renewed by relation, and vice versa? Following Édouard Glissant’s call for a “Poetics of Relation, in which each and every identity is extended through a relationship with the Other” (11) and that “opposes the totalitarianism of any monolingual intent” (19), how might comparative literature contribute to a relational re-worlding beyond the solipsism of the selfsame?

We welcome your proposals (100-200 words), however original and experimental, until February 28, 2023 at the following email addresses: Lee Campbell ldcamp@yorku.ca and Flora Roussel flora.roussel@umontreal.ca. Please specify your university affiliation, your year of study, and if you prefer to have a presentation on site or online. Your presentation should be 10 to 15 minutes and can be done in French, in English or both, in the medium of your choice. We encourage participants to embody the Tribune’s commitment to bilingualism in the very form of their talks: for example, by switching from French to English, or by including translations of key passages in a visual presentation.

Works cited / Ouvrages cités

Glissant, Édouard. Poétique de la Relation (Poétique III). NRF/Gallimard, 1990.
Glissant, Édouard. Poetics of Relation. Translated by Betsy Wing. U of Michigan Press, 1997.
Justice, Daniel Heath. Why Indigenous Literatures Matter. Wilfred Laurier University Press, 2018.
TallBear, Kim, and Angela Willey. “Critical Relationality: Queer, Indigenous, and Multispecies Belonging Beyond Settler Sex & Nature.” Imaginations 10-1. July 25, 2019. http://imaginations.glendon.yorku.ca/?p=11525