Colloques en ligne

Living Matter / Literary Forms (20th - 21rst centuries)

 

Au fil des incarnations de la pensée organiciste, la matière vivante a été prise comme miroir de prédilection pour la forme littéraire. Or l'expansion des sciences du vivant au cours du XXsiècle, et en particulier les développements de la génétique, de la neurologie et de l'écologie pendant ses dernières décennies, ont remis en cause la vision de l’organisme comme système stable et autorégulé, le réinterprétant à la lumière de la plasticité, de l'épigénétique, des relations mouvantes entre les espèces.

Au cours de cette période, les sciences du vivant n’ont eu de cesse de nourrir l’imaginaire artistique, et leur influence sur le domaine des études littéraires est aujourd’hui en plein essor.

 

C’est cette relation triangulaire, entre les arts, les sciences du vivant et les études littéraires que ciblait la journée d'étude « Living Matter / Literary Forms », organisée à la Sorbonne Nouvelle en avril 2013, avec le soutien de l'équipe PRISMES.

 

Réunis par Liliane Campos, Yasna Bozhkova et Pierre-Louis Patoine, les actes de cette journée donnent un aperçu des multiples ponts reliant la forme vivante et la forme artistique.

 

Textes mis en ligne avec le soutien de l'Université de Lausanne.

 

 

72452.jpg

(Illustr. : Birds of a feather, © Oleg Shupliak 2009)