Édition
Nouvelle parution
Snorri Sturluson, Histoire des rois de Norvège. Tome II : Histoire du roi Olaf le Saint (éd. et trad. du vieil islandais par François-Xavier Dillmann)

Snorri Sturluson, Histoire des rois de Norvège. Tome II : Histoire du roi Olaf le Saint (éd. et trad. du vieil islandais par François-Xavier Dillmann)

Publié le par Simona Sala

Œuvre la plus puissante que nous ait léguée le Moyen Âge scandinave, l’Histoire des rois de Norvège fut composée vers 1230 par l’auteur de L’Edda, le poète et historien islandais Snorri Sturluson. L’Histoire du roi Olaf le Saint, qui en constitue la deuxième partie, est entièrement consacrée à Olaf Fils Harald (995-1030), qui commença sa carrière en viking, en allant ravager plusieurs pays étrangers, du golfe de Finlande au détroit de Gibraltar (en passant par l’Angleterre et la France), avant de rentrer dans son pays en 1015. Devenu roi de Norvège, il entreprit de poursuivre l’action missionnaire de son prédécesseur, Olaf Fils Tryggvi, en imposant par le fer et par le feu le christianisme aux derniers fidèles de l’ancienne religion scandinave.
S’il remporta un succès dans sa politique à l’égard du royaume de Suède, Olaf Fils Harald fut bientôt en butte aux prétentions que le roi d’Angleterre et de Danemark, Knut le Grand, émettait sur la Norvège. Face à tel concurrent, face aussi à la révolte de nombreux chefs locaux qui ne supportaient plus son gouvernement tyrannique, Olaf fut contraint à la fuite et alla trouver refuge en Russie. Deux ans plus tard, il tenta de reconquérir son trône, mais à l’annonce de son retour, ses adversaires décrétèrent la mobilisation générale en Norvège. Au cours de la bataille qu’ils lui livrèrent à Stiklestad pendant l’été 1030, Olaf fut mortellement blessé et son armée défaite. Les miracles de guérison qui lui furent attribués peu après sa mort incitèrent le clergé à le faire proclamer saint l’année suivante ; dès lors son culte se répandit rapidement en Norvège et en Suède, comme dans l’ensemble de l’Europe du Nord.
Reposant sur une vaste connaissance des sources orales et écrites qui conservaient le souvenir de ce règne tumultueux, le sommet de la littérature et de l’historiographie norroises qu’est l’ouvrage de Snorri Sturluson sur Olaf Fils Harald se distingue par la méthode critique et par le prodigieux talent narratif de son auteur. Le présent volume en propose une traduction élégante, accompagnée d’une très riche annotation qui éclaire sous ses différents angles la fascinante civilisation scandinave.