Acta Fabula
ISSN 2115-8037

2005
Printemps 2005 (volume 6, numéro 1)
Florence Trocmé

Apollinaire à livre ouvert

Apollinaire à livre ouvert, actes du colloque international tenu à Prague du 8 au 12 mai 2002. Université Charles de Prague, 2004. ISBN : 80-7308-065-6

1C’est un double objectif que s’était fixé le colloque international Apollinaire, tenu à Prague du 8 au 12 mai 2002 et dont les actes viennent d’être publiés par l’Université Charles de Prague : rappeler la réception d’Apollinaire en Europe centrale et évoquer sa culture littéraire.

2C’est bien autour de cette double thématique, elle-même centrée sur le nom et l’image de Prague, que s’ordonnent les quinze contributions présentées dans ce recueil. La figure ainsi construite se compose de diverses facettes, vues souvent sous des angles très pointus mais dans une grande cohérence.

3Le livre s’ouvre par la communication d’un grand spécialiste d’Apollinaire, Michel Décaudin, disparu depuis la tenue du colloque et à qui il est rendu hommage. Intitulé Apollinaire et Prague, elle tente d’explorer quelques aspects encore peu analysés de l’influence sur le poète de son séjour dans la ville, en 1902.

4Au fil des interventions sont ensuite éclaircies quelques « similitudes » entre Apollinaire et Kafka (qui auraient pu se rencontrer…), dressé un portrait de l’écrivain en lecteur préparant notamment un projet inabouti sur Raspoutine, interrogé le rapport du poète avec la musique, domaine difficile à explorer faute de traces tangibles dans l’œuvre mais dans lequel Guy Erismann s’aventure sur quelques pistes bien étayées (notamment en ce qui concerne l’articulation entre musique et théâtre).

5Enfin, comme un fil parcourant tout le colloque, le thème du Juif errant. Tant à partir du récit d’Apollinaire, Le passant de Prague, que via une exploration de ce « mythe »  et de façon plus générale du rapport d’Apollinaire à la « judéité », dans un article passionnant de Kurt Roessler (professeur à l’université de Münster, en Allemagne).

6Michel Décaudin, Apollinaire et Prague

7Louis Brunet, Réalité et illusion dans les récits d’Apollinaire et de Kafka, quelques similitudes

8Pierre Caizergues, Lecture-écriture d’Apollinaire, l’exemple de Raspoutine

9Claude Debon, Calligrammes, un livre nouveau :  le manuscrit dans l’imprimé

10Daniel Delbreil, Le livre dans les récits d’Apollinaire

11Guy Erismann, La musique dans le sillage d’Apollinaire

12Stéphane Gailly, L’œuvre d’Apollinaire dans l’imaginaire littéraire pragois

13Elzbieta Grabska, l’ambivalence de la curiosité géo-culturelle dans les écrits sur l’art d’Apollinaire

14Etienne-Alain Hubert, Lilith poursuivie dans les livres

15Catherine Moore, Apollinaire et les récits fantastiques de Théophile Gautier : l’écriture de la transgression

16Alena Morávková, Les Mamelles de Tirésias de G. Apollinaire au Théâtre Libéré de Prague

17Peter Read, Les Onze mille verges, livre secret, livre ouvert

18Kurt Roessler, les juifs errants d’Apollinaire

19Anna Saint-Leger Lucas, Palimpseste et masque dans le Bestiaire

20Joseph Tollet,  Entre plume et pinceau.