Fabula, la recherche en littérature (actu)

W. Marx (dir.), Les Arrière-gardes au XXe s. L'autre face de la modernité esthétique

Parution livre (collectif) avec compte rendu publié sur Acta

Information publiée le lundi 24 mai 2004 par Marc Escola (source : Livre reçu)



_blank

Compte rendu dans Acta fabula: Pourquoi faut-il être absolument moderne ? par Jean-Louis Jeannelle.

 

***

 

Les Arrière-gardes au XXe siècle. L’autre face de la modernité esthétique

Sous la direction de William Marx.

Paris, Presses Universitaires de France,, 2004, 245 p.

Ouvrage réédité dans la collection "Quadrige" en novembre 2008.

Présentation de l'éditeur:
L’évolution de la littérature et des arts est communément envisagée comme une succession de ruptures, dont chacune définit une école ou un mouvement dit d'avant-garde : le romantisme, le réalisme, le symbolisme, le surréalisme, le Nouveau Roman, etc. Mais, à l'aube du XXIe siècle, il serait temps de s'interroger sur la face cachée de ce récit : celle des continuités et des retours, de la tradition et des arrière-gardes, qui s'inscrivent dans les marges, voire à contre-courant de la téléologie généralement acceptée.

Malgré son thème provocateur, cet ouvrage n'a rien de passéiste. Bien au contraire, il a pour ambition de renouveler profondément notre perception de l'histoire littéraire et artistique du XXe siècle en mettant en évidence un concept jusque-là ignoré, voire méprisé. Philosophie, analyse historique et politique, comparaison entre les arts (peinture, musique, cinéma) et les cultures, sociologie de la création : l'interdisciplinarité n'est pas de trop pour éclairer un objet aussi ambigu. Face cachée de la modernité, l'arrière-garde pourrait bien aussi en être la clé, apte à ouvrir des perspectives nouvelles et faire surgir des reliefs inattendus. C'est non seulement tout le modernisme européen qui se dévoile sous ce jour nouveau, mais la postmodernité elle-même. S'il faut penser les arrière-gardes, c'est pour pouvoir penser tout le reste.

Table des matières

Introduction : Penser les arrière-gardes, par William Marx

Première partie : Modèles théoriques, archétypes artistiques

1 - L'arrière-garde vue de l'avant, par Vincent Kaufmann 2 - Rétrospection et prospection, de Mallarmé à Heidegger, par Laurent Mattiussi 3 - L'opéra, combat d'avant ou d'arrière-garde ? le cas Wagner, par Thimothée Picard 4 - Arrière-gardes et Nouvelle vague, le cinéma "qualité France", par Jean-Pierre Esquenazi 5 - Le postmodernisme est-il une arrière-garde ? par Henri Garric

Deuxième partie : L'antimodernisme en France

6 - L'arrière-garde, de Péguy à Paulhan et Barthes, par Antoine Compagnon 7 - Avant-garde poétique, arrière-garde politique : autour de "L'Effort libre", par Michel Décaudin 8 - Une revue d'arrière-garde militante, "Les Guêpes" , par Pascal Mercier 9 - Régionalisme et arrière-garde, le cas du "Pigeonnier", par Franck Jouffre 10 - Julien Benda, ou l'éternelle arrière-garde, par Régine Pietra 11 - Roger Nimier, hussard d'arrière-garde, par Jean-François Louette

Troisième partie : Les paradoxes du modernisme européen

12 - A l'arrière-garde du modernisme, Wyndham Lewis, par Martin Puchner 13 - Arrière-garde et modernisme anglais, Leavis et la grande tradition de la rupture, par Niels Buch-Jepsen 14 - Une arrière-garde à l'italienne ? La Ronda, par Anne-Rachel Hermetet 15 - La référence à Dieu, une posture d'arrière-garde ? Bernanos et Unamuno, par Danielle Perrot-Corpet

Index

 Ouvragepublié sous la direction de William Marx, professeur de littératurefrançaise etcomparée à l'Université d'Orléans, membre de l'Institutuniversitaire de France, et rassemblant des contributions de NielsBuch-Jepsen, Antoine Compagnon, Michel Décaudin, Jean-Pierre Esquenazi,Henri Garric, Anne-Rachel Hermetet, Franck Jouffre, Vincent Kaufmann,Jean-François Louette, Laurent Mattiussi, Pascal Mercier, DaniellePerrot-Corpet, Timothée Picard, Régine Pietra et Martin Puchner.

 

***

 

Voir égalament dans l'atelier de Fabula : L'avènement de l'Autre dans l'histoire littéraire française: l'arrière-garde et l'anti-moderne, par A. Matei

 




Derniers ouvrages parus :

R. Yala, Mythes et histoire dans Le Feu des Origines d'Emmanuel Dongala

V. Faranton et M. Mazoyer (dir.), Homère et l'Anatolie 2

P. Dardot, Chr. Laval, Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle  

P. Levi, La zone grise

D. Sibony, Fantasmes d'artistes

F. De Poli, Un Maître caché. Étude du leopardisme de Montale

B. Chikhi & A. Douaire-Banny (dir.), Kateb Yacine, au cœur d'une histoire polygonale

C. Renard (dir.) Wang Bing

Théophile Gautier, Ménagerie intime, La Nature chez elle, Feuilletons divers (1833-1837)

F. Vallotton, Les batailles du livre. L'édition romande, de l'âge d'or à l'ère numérique

F. Tinguely, Le Voyageur aux mille tours. Les ruses de l’écriture du monde à la Renaissance

B. Bonhomme & Tr. Hordé (dir.), Jude Stéfan, le festoyant français

H. Haberl & A.-M. Pailhès, Jardins d’Allemagne. Transferts, théories, imaginaires

I. Jablonka (dir.), L'Enfant-Shoah

N. de Cues, Le "Pouvoir-est" (1460), nouv. trad.

A. Jenni (dir:), Le Monde au XXIIe siècle. 

Pierre Bayle, Correspondance de Pierre Bayle, vol.XI: août 1697 – décembre 1698, Lettres 1281-1405

J. Lorrain, Vingt Femmes

Cl. Leroy, Dans l'atelier de Cendrars (rééd.)

A. Burgess, Mais les blondes préfèrent-elles les hommes ?

B. Quinquis, L'Antiquité chez Albert Camus

R. Lebel, L'Afrique occidentale dans la littérature française (depuis 1870)

Chr. Duggan, Ils y ont cru. Une histoire intime de l'Italie de Mussolini

J. Chénieux-Gendron, Surréalismes. L’esprit et l’histoire

J. Chénieux-Gendron, Inventer le réel. Le Surréalisme et le roman (1922-1950)

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter