Fabula, la recherche en littérature (appels)

Voix de Péguy : quels échos aujourd'hui ?

Appel à contribution

Information publiée le samedi 5 janvier 2013 par Natalie Maroun (source : Claire Daudin)

Date limite : 1 septembre 2013

 « Voix de Péguy, quels échos aujourd’hui ? »

Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle

du 30 juin au 7 juillet 2014

 

 

 

« Je ne tiens pas précisément Péguy pour un saint, mais c’est un homme qui, mort, reste à portée de la voix, et même plus près, à notre portée, à la portée de chacun de nous, qui répond chaque fois qu’on l’appelle. (…) et qui répond même à voix basse. (…) La voix des morts change vite et lorsqu’elle commence à prendre, dans le silence et le recueillement de l’âme attentive, je ne sais quel accent nasillard qui tient de la clarinette et du ventriloque, il n’y a plus de raison que cesse jamais leur monologue éternel, ils n’attendent plus de réponse, ils nous répètent toujours la même chose et ils ne nous consolent de rien. » (Georges Bernanos, Les Enfants humiliés)

Cent ans après sa mort, la voix de Péguy parvient-elle encore jusqu’à nous ? Ses résonnances prophétiques et poétiques rencontrent-elles un écho ? Par-delà le brouhaha des vains discours et le silence imposé, la voix de Péguy demande aujourd’hui à se faire entendre.  « Une voix qui manque, nulle ne peut la remplacer », écrivait-il, et la sienne a été étouffée – déformée - trop longtemps.

Unique et plurielle, dans le texte la voix résonne comme un timbre à nul autre pareil, un débit mouvementé par où passe le courant de la vie, et comme une multitude prenant la parole, celle des peuples opprimés dans les dossiers des Cahiers de la quinzaine, celle de la foule dans le récit de la Passion, celle des auteurs convoqués et cités par Péguy.

Péguy à Cerisy en 2014, ce sera l’occasion de   redécouvrir  et d’entendre cette voix qui manque, qui répond et appelle tout à la fois, en substituant aux lectures partisanes et partielles qui ont prévalu au long du siècle une approche de ses textes sensible à leur polyphonie et à leur oralité foncières. On interrogera donc les lignes de  force  et les enjeux  de cette « résonance », dont Gilles Deleuze ( 1996), Michaël Edwards,  Henri Meschonnic, Michel Murat (2010),  Bruno Clément (2011), notamment,  ont noté  les multiples inflexions,  autant que « l’anthropologie du dialogue », sur laquelle Paul Thibaut  (2002)  a porté notre attention.

De lecture difficile, l’œuvre de Péguy est paradoxalement d’une écoute aisée, car elle est « une pensée qui fait travailler le larynx, un langage intérieur à la limite de l’explosion orale », comme Raymond Queneau le notait si justement. C’est pourquoi on fera également place au travail des artistes dramatiques et lyriques sur  cette voix de Péguy, qui se prête si bien à la profération, à l’incantation, à la psalmodie, la pensée passant par le corps - spirituel et charnel intimement liés - pour atteindre, à défaut de nouveau lecteurs, de nouveaux auditeurs.

Communications aux accents divers, débats, lectures, spectacles : pour 2014, année du centenaire de la mort de Péguy, nous souhaitons une rencontre pleine d’éclats et d’échos, mais aussi de paroles chuchotées dans la confidence et l’intimité d’un authentique partage. Le Centre International de Cerisy-la-Salle nous offrira le cadre exceptionnel de son château au coeur de la campagne normande. La présence des participants à toute la durée du colloque est souhaitée. Les conditions matérielles sont détaillées sur le site www.ccic-cerisy.asso.fr

Les propositions de communication ou d’atelier / animation seront adressées aux deux directeurs du colloque avant le 1er juin 2013. Elles s’inscriront dans l’un des axes suivants :

  • Les Cahiers de la quinzaine, voix des sans voix.
  • Dialogue : polyphonie et oralité du texte de Péguy.
  • Accents : le texte de Péguy mis en voix - théâtre et musique.
  • Echos : citations ; Péguy chez les auteurs contemporains ; Péguy sur internet.
  • Vocatif ; « vox vocata » : le latin de Péguy, vitalité d’une langue morte.
  • Silences : les « blancs » dans le texte ; « la lettre tue ».
  • Une voix dans le désert : problèmes de réception et prophétisme de Péguy.

Le colloque donnera lieu à publication.

Comité scientifique : Jean-Claude Mathieu (Professeur émérite, Université Paris VIII) ; Denis Pernot (Professeur de littérature française à Université d’Orléans) ; Marie-Françoise Melmoux-Montaubin (Professeur de littérature française à l'Université de Picardie Jules Verne) ; Laurent Thirouin (Professeur de littérature française à l’Université Lumière-Lyon II).

 

 

Claire Daudin                                                                                                                                                      

Présidente de l’Amitié Charles Péguy.

daudin.claire@neuf.fr

Jérôme Roger

Professeur de littérature française   à l'Université Bordeaux III.                                                                                                    jerome.roger12@wanadoo.fr

 

site de l’Amitié Charles Péguy : http///www.charlespeguy.fr

site du Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle : http///www.ccic-cerisy.asso.fr


Responsable : L'Amitié Charles Péguy

Url de référence :
http://www.charlespeguy.fr

Adresse : 16 rue Vavin75006 Paris



Dernières annonces d'appels à contribution :

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Luc Bérimont, la poésie en partage

Colloque du centenaire Emmanuel Roblès (2e appel)

Maîtres, précepteurs et pédagogues. Figures de l’enseignant dans la littérature italienne

Shakespeare à l'écran dans le monde francophone

Imaginaires de la ponctuation. Ordre et inquiétude du discours

Text/ures : les objets livres, du papier au numérique

Mobilités dans le fantastique et la science-fiction (XIX-XXIe siècles): quête et enquête(s)

Formes du texte latin au Moyen Âge & à la Renaissance

Humoresques, n° 41: Rire et bêtise

Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750– 1815 / Musical and theatrical circulations in Europe, ca. 1750–ca. 1815  

Errances, égarements, erreurs, hérésies au XVIIe siècle

Manipulation et Propagande

Masculin-féminin (Mélusine n°XXXVI)

Création, expérimentation & diffusion du théâtre contemporain espagnol et latino-américain

Studii de gramatica contrastiva - Etudes de grammaire contrastive

 Loxias 46 : Doctoriales XI

La sociolinguistique en/d'Afrique. Enjeux et perspectives — African Sociolinguistics. Appraisal, Isssues at Stakes and Perspectives

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter