Fabula, la recherche en littérature (appels)

Vertige de la lumière

Appel à contribution

Information publiée le dimanche 20 mai 2012 par Sarah Lacoste (source : Aurélie MARTINEZ)

Date limite : 30 juin 2012

VERTIGE DE LA LUMIERE

APPEL A CONTRIBUTION

CYCLE DE CONFERENCES

Date limite : 30 juin 2012

 

En partenariat avec la ville de Talence, l’Exposition Frictions 2 explorera l’univers des particules et plus particulièrement celui de la lumière. L’intention est de tisser des liens entre l’Art et la Science, deux domaines en perpétuelles recherches de découvertes étonnantes.

Ce cycle de conférences se déroulera dans la deuxième quinzaine du mois d’octobre 2012.

 

Appel à contribution:

Du latin luminaria « flambeau », la lumière est, selon sa première définition, un agent physique capable d’impressionner l’oeil, de rendre des choses visibles. La lumière permet de faire briller, d’éclairer, d’illuminer, de faire luire, de rayonner, de scintiller, d’éblouir, etc. Selon l’éclairage, elle peut apparaître en flots, torrents, rais, rayons, filets, en tant que lumière intense ou, au contraire, diffuse. A ce moment-là, le demi-jour ou la pénombre apparaissent. En astronomie, la lumière cendrée désigne le reflet du clair de Terre sur la Lune.  Enfin, la lumière artificielle est obtenue en appuyant sur un interrupteur. En art, nous pensons en premier lieu à la représentation picturale de la lumière, au contraste de la lumière et de l’ombre avec le clair obscur. Celle-ci est essentielle dans tous les autres arts pour créer une ambiance particulière. Outre sa qualité esthétique, elle comporte une dimension symbolique et plus spécifiquement théologique. Au XIIIe siècle, on distinguait deux sortes de lumières : la lumière divine (celle de Dieu) et la lumière physique (la manifestation de Dieu). En science, elle se définit comme un ensemble de radiations visibles ou invisibles, des flux de photons émis par les corps incandescents ou luminescents. Elle devient alors corpusculaire, ondulatoire, électromagnétique, quantique. Elle peut être colorée, blanche, solaire ou noire lorsque les radiations ultraviolettes mettent en évidence la fluorescence. Mais qu’advient-il lorsque la perception de la lumière nous donne des vertiges ? Elle nous déstabilise, nous fait tournoyer, parfois jusqu’au malaise. Nous sommes alors pris d’éblouissements, d’étourdissements, d’un tournis incontrôlable qui nous fait basculer dans un état second. C’est à ce moment-là que l’on perd momentanément le contrôle. S’ensuit une chute, une extase qui nous enivre. 

Candidature souhaitée sous forme de 500 mots du projet de présentation, accompagné d’un titre définitif ou provisoire, à adresser à contact@expositionfrictions.com

La présentation finale doit se dérouler sur une durée comprise de 25 à 30 minutes.

Soumission attendue au plus tard le 30 juin 2012.

Responsable : Aurélie Martinez- Docteur en Arts, Qualifiée du Titre de Maître de Conférence Section 18, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.                    


Responsable : Aurélie MARTINEZ

Url de référence :
http://www.expositionfrictions.com



Dernières annonces d'appels à contribution :

Identidades inestables. Avatares y evoluciones de la subjetividad en las narrativas ibéricas actuales  

Le cinéma de Jim Jarmusch

Le théâtre In-Yer-Face aujourd’hui : bilans et perspectives

Figures et figurations de l'érotisme dans la poésie contemporaine (projet d'ouvrage collectif)

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Luc Bérimont, la poésie en partage

Colloque du centenaire Emmanuel Roblès (2e appel)

Maîtres, précepteurs et pédagogues. Figures de l’enseignant dans la littérature italienne

Shakespeare à l'écran dans le monde francophone

Imaginaires de la ponctuation. Ordre et inquiétude du discours

Text/ures : les objets livres, du papier au numérique

Mobilités dans le fantastique et la science-fiction (XIX-XXIe siècles): quête et enquête(s)

Formes du texte latin au Moyen Âge & à la Renaissance

Humoresques, n° 41: Rire et bêtise

Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750– 1815 / Musical and theatrical circulations in Europe, ca. 1750–ca. 1815  

Errances, égarements, erreurs, hérésies au XVIIe siècle

Manipulation et Propagande

Masculin-féminin (Mélusine n°XXXVI)

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter