Fabula, la recherche en littérature (appels)

Portraits de pays illustrés. Un genre photolittéraire

Appel à contribution

Information publiée le vendredi 17 mai 2013 par Perrine Coudurier (source : David Martens)

Date limite : 30 juin 2013

Portraits de pays illustrés. Un genre photolittéraire

sous la direction de David Martens & Anne Reverseau

4 avril 2014 – KU Leuven, Belgique

 

Cette journée d’étude a pour objectif d’étudier le genre du portrait de pays dans les littératures de langue française depuis l’invention de la photographie.

Un pays est une entité particulièrement complexe, qui conjugue un territoire plus ou moins déterminé et stable, une population, une histoire particulière. De tout temps, ceux qui les connaissaient ont rendu compte des pays en en faisant le portrait, par l’écrit et/ou par l’image. À telle enseigne que l’on peut identifier un genre comme celui du portrait de pays, dont certaines publications se sont fait une spécialité. En témoignent des maisons d’édition comme Horizons de France de Jacques-Henri Lagrange, des collections comme « Images du monde » chez Firmin-Didot, dirigée par Florent Fels, « Petite planète » au Seuil, dont les premiers volumes sont pensés par Chris Marker, « Escales du monde » (Les Documents d’Art), où est publié le Brésil de Cendrars, ou encore des magazines comme Vu.

Dans l’histoire du portrait de pays, l’apparition de la photographie a entraîné une transformation des pratiques, en introduisant un nouveau type d’intermédialité. La photo détermine une démarche documentaire qui court de la Mission héliographique de 1851 à La France de Raymond Depardon (2010). L’on peut même se demander s’il n’y va pas de l’invention de nouvelles formes génériques à part entière, que celles-ci donnent lieu à de « beaux livres », à des ouvrages bons marchés, ou encore à des reportages publiés dans des journaux ou des magazines. L’objectif de cette rencontre sera en conséquence de cerner, d’un point de vue à la fois théorique et historique, les enjeux que soulève le portrait de pays à l’ère de la photographie, dans les différents domaines dont le genre participe : photographie, journalisme, littérature.

  • Comment s’articulent dans ces portraits les relations entre textes et images ? Le photographique est-il premier et le texte un appoint ou la photographie soutient-elle un texte qui a préséance ?
  • Comment se lient les photographies aux autres types d’images (dessins, gravures…) ?
  • Quelle place est dévolue aux différents textes que sont les avant-propos, les préfaces, les commentaires d’images, notices et légendes ?
  • Dans la mesure où les portraits de pays participent de plusieurs genres (portrait, essai, littérature de voyage, documentaire…), quels sont les formes et les enjeux de l’intergénéricité (intégration et exportation du genre) qu’ils mettent en œuvre, sur le plan textuel comme sur le plan iconographique ?
  • Est-il possible de poser les balises d'une histoire du genre jusqu'à aujourd'hui ?
  • Quels sont les rapports des écrivains, photographes et autres illustrateurs avec le pays qu’ils portraiturent ?
  • Les pays dont on fait le portrait coincident-ils toujours avec les frontières des États-Nations?
  • Quelle est la place des formes illustrées dans le domaine des portraits de pays ? S’agit-il d’un sous-genre particulier ?
  • En quoi le portrait de pays diffère-t-il des portraits d’autres entités historico-géographiques, en particulier les villes et les régions ?
  • Quelle est la représentation de l’histoire du pays ? Comment est-elle mise en rapport avec sa géographie, les mœurs de ses habitants, son architecture, son économie… ?
  • Dans la mesure où le genre a vocation documentaire, quelle est la place dévolue à la littérature, aussi bien sur le plan des textes que des images ? Comment auteurs et photographes se positionnent-ils à cet égard ?
  • Quel rôle ces portraits de pays ont-ils eu dans la constitution et les transformations des identités culturelles ?
  • Quelle a été la réception des portraits de pays, dans les champs photographique, journalistique et littéraire ?
  • Quelle est l’importance de la logique de la collection et de la série ? Comment les auteurs jouent-ils des contraintes que leurs imposent les éditeurs ?
  • Comment les portraits de pays faisant place à la photographie s’inscrivent-ils dans l’histoire du livre imprimé ?

Modalités

Les propositions de communication (500 mots, accompagnés d’une bio-bibliographie) sont attendues pour le 30 juin 2013 au plus tard. Elles sont à adresser à David Martens et à Anne Reverseau. Les réponses seront envoyées le 1er septembre 2013 au plus tard.

Cette journée d’étude est organisée dans le cadre des activités de recherche du groupe MDRN (www.mdrn.be), du Pôle d’Attraction Interuniversitaire « Literature and Media innovation » (http://lmi.arts.kuleuven.be), soutenu par Belspo (Belgian Science Policy Office) et du programme de recherche Photolittérature (www.phlit.org).

Cette rencontre comprendra la visite d’une exposition consacrée aux portraits de pays dans la bibliothèque de la Faculté de Lettres de la KU Leuven.

Pour tout renseignement, contacter : david.martens@arts.kuleuven.be & anne.reverseau@arts.kuleuven.be


Responsable : David Martens & Anne Reverseau

Url de référence :
http://www.mdrn.be

Adresse : KULeuven,Faculteit Letteren Blijde-inkomststraat 21 – Bus 3331B 3000 Leuven (Belgium)



Dernières annonces d'appels à contribution :

Identidades inestables. Avatares y evoluciones de la subjetividad en las narrativas ibéricas actuales  

Le cinéma de Jim Jarmusch

Le théâtre In-Yer-Face aujourd’hui : bilans et perspectives

Figures et figurations de l'érotisme dans la poésie contemporaine (projet d'ouvrage collectif)

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Luc Bérimont, la poésie en partage

Colloque du centenaire Emmanuel Roblès (2e appel)

Maîtres, précepteurs et pédagogues. Figures de l’enseignant dans la littérature italienne

Shakespeare à l'écran dans le monde francophone

Imaginaires de la ponctuation. Ordre et inquiétude du discours

Text/ures : les objets livres, du papier au numérique

Mobilités dans le fantastique et la science-fiction (XIX-XXIe siècles): quête et enquête(s)

Formes du texte latin au Moyen Âge & à la Renaissance

Humoresques, n° 41: Rire et bêtise

Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750– 1815 / Musical and theatrical circulations in Europe, ca. 1750–ca. 1815  

Errances, égarements, erreurs, hérésies au XVIIe siècle

Manipulation et Propagande

Masculin-féminin (Mélusine n°XXXVI)

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter