Fabula, la recherche en littérature (agenda)

Paroles de ... Léon-Gontran Damas Une conscience noire universelle

Evénement

Information publiée le jeudi 8 mars 2012 par Alexandre Gefen (source : Musée Dapper)

Du 10 mars 2012 au 10 mars 2012, Musée Dapper

à 14h30

Entrée libre

2012 marque le 100e anniversaire de la naissance du Guyanais Léon-Gontran Damas. Une occasion de rendre hommage à ce grand poète, « père fondateur » du mouvement de la Négritude avec Senghor et Césaire, mais demeuré quelque peu dans l'ombre de ses frères.

Il ne faudrait pourtant pas grand'chose
pourtant pas grand'chose
grand'chose
pour qu'en un jour enfin tout aille
tout aille
aille
dans le sens de notre race à nous
de notre race à nous
(Pigments, Présence Africaine éditions)

Né à Cayenne le 28 mars 1912 dans une famille bourgeoise, Léon-Gontran Damas poursuit sa scolarité en Martinique, au lycée Schoelcher ; il y rencontre Aimé Césaire. En France, où il étudie le droit, les langues orientales, les lettres et l'ethnologie, l'étudiant, déjà poète, plonge dans le Paris noir sans frontières, mais se lie aussi avec Robert Desnos et Michel Leiris. Son premier recueil, Pigments, paraît en 1937.
À la fois journaliste, ethnologue, homme politique et professeur de littérature aux États-Unis, où il s'éteint le 22 janvier 1978, Damas a laissé une oeuvre poétique forte, témoignant de son engagement, de ses combats et de ses interrogations : Black Label (1956), Névralgies (1966), textes rythmés par le blues, portent les quêtes les plus profondes et les plus intimes.

Rencontre animée par

Valérie Marin La Meslée, journaliste
En présence de Daniel Maximin, poète, romancier et essayiste
Lecture d'extraits de textes par l'artiste Rocé.

 


Responsable : MUSÉE DAPPER

Url de référence :
http://www.dapper.fr

Adresse : 35bis rue Paul Valéry75116 Paris



Dernières annonces d'événements :

Vivre par(mi) les écrans aujourdhui. Evolutions e proliférations d'un système complexe

Conférence de Lucie BOURASSA 

Mobilité et traces dans l'espace public

Destins croisés : la muse de Méréville et la châtelaine du Marais (conférence Chateaubriand)

Être avec l'animal

Les spectacles populaires (1870-1945) [colloque de Cerisy]

W.G. Sebald: littérature et éthique documentaire (colloque de Cerisy)

L’écrit aux mains du pouvoir. Fabrication, diffusion et conservation de l’écrit politique, XVe-XXIe siècles

L'imaginaire du sacré

Fabrique européenne des traducteurs : lecture publique française // italienne le 2 juin à la Maison de la Poésie (Paris)

Littérature et totalitarisme. Vers une conceptualisation du phénomène

Entre liberté et contrainte: la traduction et la question du choix

Traduire, transposer, transmettre 2. Les études classiques à l’ère numérique

Lire & publier en temps de guerre

Séminaire "Science et littérature", séance 22 avril 2014, Biosémiotique : vivre, signifier, lire

"Chercheurs en chantier" : Doctoral Day on Vladimir Nabokov

Jean de Meun et la culture médiévale : littérature, art, science & société aux derniers siècles du Moyen Âge

Le latin chez les philosophes du XVIIème siècle (Conférence de J.-R. Armogathe)

Séminaire Philoséries “Lost in Philosophy” (printemps 2014)

« La fabrique du grand homme ». La carrière posthume d'Agrippa d'Aubigné

Space, Time and Language in Plutarch's Visions of Greek Culture

Les processus de création au théâtre

Le style de la science

La Première Guerre mondiale et la langue. Approches croisées  

"Vita nova - la vie comme texte"

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter