Fabula, la recherche en littérature (appels)

"Littérature et savoirs 2" (congrès de l'AILC 2013)

Appel à contribution

Information publiée le mardi 3 avril 2012 par Jean-Louis Jeannelle (source : Christine Baron)

Date limite : 1 juin 2012

Séminaire dans le cadre du congrès de l'AILC 2013 (Paris IV Sorbonne) 

 

« Le comparatisme comme approche critique » (du 18.07  au 24.07. 2013)

« Littérature et savoirs 2 » XXe et XXIe siècles

Responsable: Christine BARON, professeur à l'Université de Poitiers

                                                         _____________________

Dans la continuité du séminaire de Laurence Dahan Gaïda et Anne-Gaëlle Weber, ce groupe de réflexion sera centré sur les transferts entre savoirs et littérature, et les modalités selon lesquelles certains champs du savoir sont retravaillés dans des contextes littéraires. Seront privilégiées des approches contemporaines centrées sur de nouveaux champs ou des technologies nouvelles (littérature et sciences cognitives, biologie et littérature, littératures numériques et changements de paradigmes littéraires).

 

Chacune des cinq sessions se déroule sur une heure 30 mais en fonction de l'intérêt des propositions acceptées, cette disposition pourra être remaniée.

 

Littérature et épistémocritique aujourd'hui:

Ce champ de recherches ouvert dans les années 90 entre autres avec Savoirs à l'oeuvre de Michel Pierssens autour des littératures du XIXe siècle s'attache à décrire des convergences entre un état des savoirs et l'essor du roman au XIXe siècle notamment à partir de l'émergence de la thermodynamique. Quels questionnements nouveaux au regard des changements épistémiques qui ont émergé au XXe siècle? Comment penser aujourd'hui l'articulation entre discours savants et littérature? Cinq axes de réflexion possibles:

1.Atelier théorique:

Quels questionnements communs pour la littérature et les champs épistémiques contemporains? 

Les grands partages qui définissent le champ littéraire (fiction/ non fiction, réalisme/ naturalisme/ symbolisme, partages génériques) relèvent-ils de cloisonnements rapportables à ceux des sciences -savoir expérimental/ modélisations, savoir expérimental/ savoir conjectural-? 

Quelles formes communes de l'histoire de la pensée permettent de définir ce que Foucault appelait une épistémè?En quoi la référence aux savoirs peut-elle porter un élargissement de la notion de représentation? 

Les sciences non expérimentales (des savoirs « fictionnels ») posent des questions spécifiques à la littérature. Quels types d'expérience de pensée peut porter la référence à des champs de connaissance variés (sciences humaines, sciences expérimentales)?

2. Biologie, sciences de la vie et littératures:

Littérature et sciences: alors que le modèle médical a porté toute une partie du champ romanesque du XIXe siècle, l'essor de la biologie moléculaire nous confronte à d'autres modèles de la vie de telle sorte que le XXIe siècle commençant a été décrit comme « biosiècle »    

On pourra réfléchir aussi à la manière dont les savoirs scientifiques, et en particulier ceux qui concernent la biologie, nous proposent une autre manière de penser la littérature. Quels modèles nous proposent-ils? Quelles articulations entre biopolitique, bioéthique et récits de fiction au sens large (littérature, cinéma)? Une réflexion sur littérature et autres arts sera bienvenue dans ce cadre.

3. Définitions et redéfinitions de paradigmes

La critique anglo-saxonne a relevé l'importance de la pensée de Darwin dans la littérature du XIXe siècle. Quels paradigmes savants sont aujourd'hui retravaillés dans le champ littéraire? Quels sont ceux qui semblent privilégiés? Oubliés? 

Quelle place en littérature comparée pour de nouveaux domaines d'étude (littérature et droit, littérature et économie)?

Par ailleurs, quel est l'ethos des énoncés littéraires sur divers champs du savoir? De la défiance à l'acquiescement, quelles évolutions historiques peut-on observer dans la, relation que le littéraire entretient aux discours savants? Peut-on observer des variations d'un champ épistémique à l'autre? Quelle pertinence d'un champ dans la littérature au regard de l'histoire des sciences? Synchronies et dyschronies.

4. Paradigmes scientifiques et paradigmes poétiques; nouveaux media et littérature

Les savoirs ne sont pas seulement des objets pour la littérature mais ils peuvent déterminer plus directement des pratiques d'écriture et de lecture, des poétiques, des approches du texte et de sa réception nouveaux. Par exemple, comment les technologies nouvelles (poésie électronique, holographie, poésie numérique) permettent-elles de redéfinir des modes d'écriture (voire des poétiques) et de lecture originaux, et en quoi ces nouveaux modes d'expression nous poussent-ils à repenser la notion de texte?

5. La littérature au miroir des sciences:

Les discours savants nous invitent-ils à repenser la place de la littérature dans les pratiques sociales? Cet atelier s'interrogera sur les effets réflexifs des discours savants sur les pratiques littéraires. 

En quoi les objets et les discours formalisés dans des disciplines variées peuvent modeler nos approches du littéraire?

Comment le travail de l'écrivain et le rôle du lecteur, leurs cadres de pensée sont-ils réexaminés à la lumière d'énoncés savants ou des discours de vulgarisation sur l'état des savoirs contemporains? 

Comment l'émergence de nouveaux paradigmes méthodologiques et de nouveaux objets fait-elle bouger l'appréciation que l'écrivain, le lecteur, voire l'éditeur ont de leur expérience et/ou de leur travail?

 

Les propositions sous la forme d'un titre et d'un bref résumé de 5 à 15 lignes sont à adresser à christine.baron@univ-poitiers.fr avant le 1er juin 2012.

Bien que ce séminaire soit « ouvert », le nombre de sessions étant limité à cinq, il est vivement recommandé de ne pas attendre pour adresser vos propositions.


Document joint : http://www.fabula.org/actualites/documents/50391.pdf



Dernières annonces d'appels à contribution :

Identidades inestables. Avatares y evoluciones de la subjetividad en las narrativas ibéricas actuales  

Le cinéma de Jim Jarmusch

Le théâtre In-Yer-Face aujourd’hui : bilans et perspectives

Figures et figurations de l'érotisme dans la poésie contemporaine (projet d'ouvrage collectif)

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Luc Bérimont, la poésie en partage

Colloque du centenaire Emmanuel Roblès (2e appel)

Maîtres, précepteurs et pédagogues. Figures de l’enseignant dans la littérature italienne

Shakespeare à l'écran dans le monde francophone

Imaginaires de la ponctuation. Ordre et inquiétude du discours

Text/ures : les objets livres, du papier au numérique

Mobilités dans le fantastique et la science-fiction (XIX-XXIe siècles): quête et enquête(s)

Formes du texte latin au Moyen Âge & à la Renaissance

Humoresques, n° 41: Rire et bêtise

Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750– 1815 / Musical and theatrical circulations in Europe, ca. 1750–ca. 1815  

Errances, égarements, erreurs, hérésies au XVIIe siècle

Manipulation et Propagande

Masculin-féminin (Mélusine n°XXXVI)

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter