Fabula, la recherche en littérature (actu)

La littérature au miroir dans l'oeuvre romanesque de R. Queneau

Parution livre

Information publiée le dimanche 8 février 2004 par Marielle Macé (source : Foued Maarouf-Bouraoui)


Vient de paraître


Hela OUARDI, La littérature au miroir dans l'oeuvre romanesque de Raymond Queneau,

Presses Universitaires du Septentrion, coll. "Thèses à la carte", 2003, 584 p.
ISBN: 2-284-03555-8
Prix: 54,50 Euros


RESUME :



Raymond Queneau a toujours réfléchi sur la littérature en général et sur sa pratique littéraire en particulier. Chez lui, l'autoréflexion est inséparable de la pratique littéraire. Elle n'est pas un artifice surajouté ni le lieu d'une interrogation provisoire. Analyser l'autoréférence revient à relever, dans les romans de Queneau, ce qui, tel un miroir, reflète certains aspects de la littérature. Pour ce faire, l'auteur a recours à une pluralité de techniques de l'autoréflexion littéraire: mise en abyme, uvre dans l'uvre, représentation, à l'intérieur du roman, de la genèse d'une uvre littéraire, mise en scène de personnages d'écrivains, et de personnages parlant ouvertement de leur statut de personnages, etc. La première partie de la thèse est ainsi consacrée à l'analyse de l'image de la lecture et du lecteur. La deuxième étape de ce travail s'attarde sur l'image de l'écrivain et celle de la littérature, comme institution culturelle, comme forme d'expression artistique et comme uvre. A travers cette partie, nous constatons que la relation de Queneau avec la littérature passe par trois étapes essentielles: le rejet, le projet et le sujet. Enfin, la troisième partie de ce travail nous conduit vers l'intimité de la création littéraire pour se pencher sur l'image de l'auteur et de son double: le personnage. L'autoreprésentation du sujet se double d'une problématisation de l'identité du créateur, d'où l'exhibition de la crise du sujet dans le jeu des supercheries littéraires. Tous les noms étant faux, c'est le corps qui prend le relais sur la signature; il apparente la création littéraire à un acte de procréation naturelle.


Table des matières



Première partie: Au commencement était le lecteur


A-. Les catégories de lecteurs dans les romans de Queneau
I-. La foule des lecteurs de journaux
II-. L'autodidacte et l'érudit
1- L'autodidacte
2- L'érudit
III-.Du lecteur virtuel au fantôme de l'uvre
1- le lecteur virtuel
2- La postérité
3- "Le liseur de l'arrière-boutique"
B-. La dynamique de la lecture
I-. Les manies du lecteur
1- L'attitude du lecteur face au livre
2- La pseudo-lecture et la lecture superficielle
II-. Les mauvais lecteurs
1- L'incompétence du lecteur
2- De l'interprétation à la surinterprétation
III-. La lecture, activité visuelle
1- Une lecture inconfortable
2- Le regard indocile du lecteur
3- L'interaction entre le texte et le lecteur
C-. Temps de la lecture/ lecture du temps
I-. La lecture dans le temps
1- La lecture comme passe-temps
2- La perception du temps dans la lecture
3- Lecture et répétition
4- Lecture et mémoire
II-. Deux expériences exemplaires du temps et de la lecture: Valentin brû et Vincent tuquedenne
1- Vincent Tuquedenne: la lecture, le temps et la mort
2- Valentin Brû: la lecture du temps


Deuxième partie: La littérature en scène et en cause


A-. Le rejet de la littérature
I-. Les miroirs déformants
1- Ecrivains méconnus et inconnus
2- L'apparence de l'écrivain
3-La vie privée des écrivains
4- Les hommes de lettres et l'argent
II-. l'écriture et ses instruments
1- Des moyens modestes
2- Boulettes et bouts de papier
3- L'encre: la littérature "ça barbe"
4- L'écriture face à l'épreuve du temps
III-. En haine de la littérature
1-"C'est de la littérature!"
2- L'autodestruction
3- La honte de la littérature
4- "Un romancier, c'est si menteur!"
5- L'opinion des profanes
6- "Un métier de coq en pâte"
IV-."Pas d'histoires!"
1- "Foutue histoire! "
2- Le roman s'inter-dit
3- Représentation du balayage de l'histoire
B-.De l'anté-roman au roman de la création
I-."Ce n'est encore qu'un projet"
1- La naissance de la vocation littéraire
2-La mise en scène du livre à venir: le projet de la littérature
II-. La littérature: institution culturelle
1- La microsociété littéraire dans Le Vol d'Icare
2- L'histoire littéraire
3- Les techniques littéraires
III-. L'écrivain au travail
1- L'écrivain et le langage
2- La question de l'inspiration
3- L'énergie de la rature
4- L'uvre dans l'uvre
5- La genèse d'un livre: L'Encyclopédie dans Les Enfants du Limon
IV-.L'autoréflexion de l'uvre
1- L'autoréférence
2- La narration en scène
3- L'uvre et ses miroirs
4- La mise en abyme
5- Un cas particulier: le journal intime de Sally Mara
6- L'uvre de Queneau dans l'uvre de Queneau
V-.Le Vol d'Icare: le roman de la littérature
1- Une fictivité généralisée
2- L'érosion du manuscrit
3- Un drame de la création
4- Une littérature sur le seuil


Troisième partie: L'autorepésentation du sujet: l'auteur e(s)t son personnage


A-. Le personnage au miroir
I-. Exhibition des questions de technique rattachées au personnage
1- Représentation de la hiérarchie des personnages
2- Représentation de la question de l'incarnation du personnage
3- Le portrait du personnage en acteur
II-.Représentation de la dynamique du personnage
1- La naissance et l'éclosion du personnage
2- Exhibition du paradoxe de l'âge
3- La cosmogonie du personnage
4- Exposition d'une problématique: le personnage, réalité ou fiction?
5- Mise en scène du jeu de la persona
6- Portrait du personnage en fugitif
III-.Représentation de la relation du personnage avec l'uvre
1- Le livre comme "domicile graphique"
2- Représentation de la relation du personnage avec le roman
3- La préhistoire du personnage
IV-. Mise en scène de la relation entre le romancier et le personnage
1- Le personnage soumis
2- Le personnage comme "employé" du romancier
3- Conflit et confusion entre le romancier et son personnage
4- Le cas Loin de Rueil
B-. Représentation du jeu sur l'identité du créateur
I-.Représentation d'un écrivain dédoublé
1- Le double clandestin
2- Mise en scène d'un écrivain avec son collaborateur
3- Le fantôme intérieur
4- Queneau personnage de Queneau
II-.Représentation de l'identité problématique de l'auteur
1- Supercheries en tous genres
2- De la signature autographe au nom sur la couverture
3- La validation de l'uvre: le contrat d'édition
4- Représentation de la clôture du texte
5- La question de l'uvre complète
6- Une esthétique du nom et de la signature
III-. Le corps et la création littéraire
1- l'écriture et l'expérience de la souffrance
2- La création littéraire et la sexualité
3- Le corps à la source de la création littéraire
4- L'uvre littéraire comme travail de la nature


Url de référence :
http://www.anrtheses.com.fr/

Adresse : Presses Universitaires du Septentrion, rue du Barrrau BP 169 59654 Villeneuve d'Ascq Cedex France www.septentrion.com



Derniers ouvrages parus :

G. Courteline, Le train de 8h47

J. A. Carballés et A. D. Wells (dir.), Traces, Empreintes, Monuments, quels lieux pour quelles mémoires? - De 1989 à nos jours

M. G. Besse et N. Setti (dir.), Clarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps

V. Platini, Lire s'évader résister. Essai sur la culture de masse sous le Troisième Reich

V. Platini, Krimi. Une anthologie du roman policier sous le Troisième Reich

G. Dotoli, M. Marchetti, C. Rizzo, C. Boccuzzi, L'espace du dictionnaire. Expressions, impressions

L. Villevieille, Heidegger et l'indétermination d'Être et Temps

M. Linton, Choosing Terror. Virtue, Friendship and Authenticity in the French Revolution

L. Tolstoï, J. Dewey, Leur morale et la nôtre

J. Dewey, Reconstruction en philosophie

M. Fusillo L’Objet-fétiche. Littérature, cinéma, visualité

Gilles Ménage, Dissertation sur les sonnets pour la belle matineuse (G. Peureux, éd.)

C.-N. Ledoux, L'Architecture considérée sous le rapport de l'art, des mœurs et de la législation

C. Talon-Hugon, L'Art victime de l'esthétique

S. Allemand, S. de Paillette, É. Heurgon (dir.), Renouveau des Jardins : clés pour un monde durable ?

R. Rolland, S. Zweig, Correspondance 1910-1919

C. Dubeau, La lettre et la mère: roman familial et écriture de la passion chez Suzanne Necker et Germaine de Staël

S. Bouissou, Jean-Philippe Rameau

R. Markovits, Civiliser l'Europe. Politiques du théâtre français au XVIIIe siècle

V. Woolf, Essais, romans

C. Malaparte, Italie barbare

D. McCullough, Le voyage à Paris. Les Américains à l'école de la France, 1830-1900

Ph. Granarolo, Nietzsche : cinq scénarios pour le futur

L. Albertazzi, Qu'est-ce que l'œuvre aujourd'hui ? Du théâtre à l’architecture

P. Sardin, Beckett, l'ouverture de Godot

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter