Fabula, la recherche en littérature (actu)

L. Gill, G. Orwell, de la guerre civile espagnole à 1984

Parution livre

Information publiée le lundi 29 octobre 2012 par Marc Escola



_blank

George Orwell, de la guerre civile espagnole à 1984
Louis Gill

DATE DE PARUTION : 05/01/12 EDITEUR : Lux ISBN : 978-2-89596-128-4 EAN : 9782895961284 PRÉSENTATION : Broché NB. DE PAGES : 235 p.


Dans un article intitulé "Looking Rack on the Spanish War" (Réflexions sur la guerre d'Espagne), rédigé en 1942, George Orwell, qui a participé à la guerre civile espagnole en tant que combattant, a écrit ces quelques phrases qui annoncent presque mot pour mot le monde fictif qu'il a décrit dans son célèbre roman, 1984, publié en 1949 : "Tôt dans ma vie, j'ai remarqué qu'aucun événement n'avais jamais été relaté avec exactitude dans les journaux; mais en Espagne, pour la première fois, j'ai lu des articles de journaux qui n'avaient aucun rapport avec les faits, ni même l'allure d'un mensonge ordinaire.
J'ai vu l'histoire rédigée non pas conformément à ce qui s'était réellement passé, mais à ce qui était censé s'être passé selon les diverses "lignes de parti". Ce genre de choses me terrifie, parce qu'il me donne l'impression que la notion même de vérité objective est en train de disparaître de ce monde." Beaucoup de gens connaissent 1984 pour avoir lu le roman ou vu le film qui en a été fait. Peu savent que son inspiration première est la participation d'Orwell à la guerre civile espagnole et la terreur stalinienne qu'il y a découverte.

Sommaire:

QUELQUES ELEMENTS D'HISTOIRE
ORWELL, COMBATTANT ET TEMOIN DE LA GUERRE CIVILE ESPAGNOLE
L'ESPAGNE DE LA GUERRE CIVILE : THEATRE DE LA TERREUR STALINIENNE
CONTRE LE TOTALITARISME, POUR LE SOCIALISME DEMOCRATIQUE
VERS LA FERME DES ANIMAUX ET 1984

*  *  *

On peut lire sur le site nonfiction.fr un article sur cet ouvrage:

"Orwell : l’anarchie contre le stalinisme", par T. Paquot.




Derniers ouvrages parus :

G. Courteline, Le train de 8h47

J. A. Carballés et A. D. Wells (dir.), Traces, Empreintes, Monuments, quels lieux pour quelles mémoires? - De 1989 à nos jours

M. G. Besse et N. Setti (dir.), Clarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps

V. Platini, Lire s'évader résister. Essai sur la culture de masse sous le Troisième Reich

V. Platini, Krimi. Une anthologie du roman policier sous le Troisième Reich

G. Dotoli, M. Marchetti, C. Rizzo, C. Boccuzzi, L'espace du dictionnaire. Expressions, impressions

L. Villevieille, Heidegger et l'indétermination d'Être et Temps

M. Linton, Choosing Terror. Virtue, Friendship and Authenticity in the French Revolution

L. Tolstoï, J. Dewey, Leur morale et la nôtre

J. Dewey, Reconstruction en philosophie

M. Fusillo L’Objet-fétiche. Littérature, cinéma, visualité

Gilles Ménage, Dissertation sur les sonnets pour la belle matineuse (G. Peureux, éd.)

C.-N. Ledoux, L'Architecture considérée sous le rapport de l'art, des mœurs et de la législation

C. Talon-Hugon, L'Art victime de l'esthétique

S. Allemand, S. de Paillette, É. Heurgon (dir.), Renouveau des Jardins : clés pour un monde durable ?

R. Rolland, S. Zweig, Correspondance 1910-1919

C. Dubeau, La lettre et la mère: roman familial et écriture de la passion chez Suzanne Necker et Germaine de Staël

S. Bouissou, Jean-Philippe Rameau

R. Markovits, Civiliser l'Europe. Politiques du théâtre français au XVIIIe siècle

V. Woolf, Essais, romans

C. Malaparte, Italie barbare

D. McCullough, Le voyage à Paris. Les Américains à l'école de la France, 1830-1900

Ph. Granarolo, Nietzsche : cinq scénarios pour le futur

L. Albertazzi, Qu'est-ce que l'œuvre aujourd'hui ? Du théâtre à l’architecture

P. Sardin, Beckett, l'ouverture de Godot

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter