Fabula, la recherche en littérature (appels)

Les représentations artistiques de l'architecture des lieux du travail industriel (XXe-XXIe siècle)

Appel à contribution

Information publiée le jeudi 3 janvier 2013 par Perrine Coudurier (source : Callens Anne-Céline)

Date limite : 28 janvier 2013

Journée d'étude transdisciplinaire le vendredi 29 mars 2013 à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Etienne

La naissance de l’industrie a engendré la création de nouvelles formes de travail. Les représentations artistiques ont souvent questionné ces modalités de travail, et ce dès les débuts de l’industrie. Qu’elle soit artistique ou non,  la mise en image est bien souvent associée à des prises de position politiques, économiques ou sociologiques.

L’architecture industrielle développe des formes qui lui sont propres puisqu’elles sont le plus souvent conditionnées par leur fonction. Le besoin de luminosité dans les premières usines textiles en Angleterre entraîne par exemple la construction de bâtiments en sheds avec des toitures en dents de scie comprenant une série de versants vitrés.  Le type de travail accompli dans chaque secteur d’activité a sans doute conditionné certaines recherches formelles en architecture.

Des liens pourraient être établis entre le changement de façons de travailler au cours du vingtième siècle et la mutation des formes architecturales des lieux du travail. C’est aussi dans les représentations artistiques de l’architecture des lieux du travail industriel, que des ruptures et des continuités dans l’évolution des formes architecturales peuvent être observées. De plus, la construction des bâtiments n’obéit pas seulement à des impératifs fonctionnels, elle peut être aussi pourvue d’une fonction médiatique : la toute puissance d’un groupe industriel s’incarne dans des éléments architecturaux tels que les hauts-fourneaux ou dans le gigantisme des entrepôts.

À l’heure du déclin des activités liées à l’industrie sur le vieux continent, quel est le regard porté sur ce bâti bien souvent devenu inutile et déserté ? De quelles manières le travail industriel est-il malgré tout présent dans une architecture qui ne remplit plus ses fonctions premières ? Comment s’incarne cette présence en creux dans la forme bâtie ?

On pourra ici s’interroger sur les moyens mis en œuvre par les architectes contemporains pour envisager d’éventuelles réhabilitations de ces bâtiments. Qu’est-ce qui demeure ? Comment préserve-t-on la mémoire d’un lieu ou d’une activité ? Comment peut-on, aujourd’hui, penser l’archéologie de l'architecture industrielle conjointement à la mémoire de ce travail ? Enfin, de quelles manières les artistes ont-ils pu participer à la patrimonialisation de ces lieux ? Le regard porté par ces artistes, qu’il soit in situ ou in visu, n’a-t-il pas, en effet, contribué à la reconnaissance du bâti industriel à l’abandon ?

Les  communications dureront 30 minutes. Les propositions d'intervention (3000 signes et biographie de l'auteur) sont à envoyer avant le 28 janvier 2013 à l'adresse suivante : ac.callens@laposte.net


Responsable : C.I.E.R.E.C. et Centre Max Weber (Université Jean-Monnet) en partenariat avec l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Etienne

Url de référence :
http://portail.univ-st-etienne.fr/bienvenue/recherche/centre-interdisciplinaire-d-etudes-et-de-recherches-sur-l-expression-contemporaine-27653.kjsp

Adresse : CIEREC, Maison Rhône-Alpes des Sciences Humaines (MRASH)35 rue du 11 novembre,42023 SAINT ETIENNE cedex 2



Dernières annonces d'appels à contribution :

Journées de pausologie. Le point sur la pause

Kateb Yacine : Interactions culturelles, textuelles et artistiques

La Renaissance à Rouen : l’essor artistique et culturel dans la Normandie des décennies 1480-1530

Thomas Ostermeier. La réinvention de la mise en scène à la Schaubühne

L’esthétique de la résistance et de la relation dans les littératures africaine et antillaise

La violence dans le discours

Notion ou concept de passage : quelle pertinence en sciences du langage ?

La philosophie des Lumières aujourd’hui. Bilan et perspectives

Ut pictura poesis :  dialogues entre les arts à l’époque moderne (XVe-XVIIIe s.)    

Roman mystique, mystiques romanesques aux xxe et xxie s.

Études balkaniques, 2014: "interfaces culturelles Orient – Occident"

Identidades inestables. Avatares y evoluciones de la subjetividad en las narrativas ibéricas actuales  

Le cinéma de Jim Jarmusch

Le théâtre In-Yer-Face aujourd’hui : bilans et perspectives

Krypton, 4: "L'argent"

Figures et figurations de l'érotisme dans la poésie contemporaine (projet d'ouvrage collectif)

Between-Journal.it (2014): Technology, Imagination, Narrative Forms

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter