Fabula, la recherche en littérature (actu)

G. Berkman, La Dépensée

Parution livre

Information publiée le jeudi 30 mai 2013 par Perrine Coudurier (source : Gisèle Berkman)



_blank

Gisèle Berkman, La Dépensée

Paris : Fayard, coll. "Essais", 2013.

EAN 9782213677682

288p.

Prix 19EUR

Présentation de l'éditeur :

Ce que ce livre appelle la dépensée, c'est un mélange inédit de refus, de peur et d'incapacité de penser. La dépensée n'est pas la bêtise. Elle est le symptôme d'un malaise dans une société où la pensée ne trouve plus ni les lieux où s'exercer, ni les « larges tranches de temps » où se déployer, ni même les mots où se formuler. À l'ère de l'économie mondialisée, la pensée est considérée comme un coût suppressible. La « valeur pensée » est à la baisse, comme Valéry le disait, naguère, de l'esprit. Une crise de la pensée sans précédent met en péril le projet même de ces Lumières dont nous nous prétendions héritiers. Peut-on encore « s'orienter dans la pensée » à l'heure du « temps de cerveau humain disponible », de la marchandisation des biens culturels et des « éléments de langage » ? L'époque nous enserre dans de redoutables injonctions contradictoires qui nous mettent au rouet entre positivisme triomphant et spiritualisme toujours renaissant, apologie des neurosciences et retour du Sujet, triomphe du numérique et nostalgie des humanités perdues. Comment sortir de ces apories, si ce n'est en mettant au jour les contradictions intrinsèques du nouveau paradigme de pensée ? La dépensée ne saurait être un destin. Il faut s'autoriser à penser encore, en cette ère de mutation décisive qui est la nôtre.

Gisèle Berkman est actuellement directrice de programme au Collège International de philosophie, dont elle est l'une des vice-présidentes. Elle est également membre du comité de rédaction de la revue Po&sie. Spécialiste des Lumières et des rapports entre littérature et philosophie, elle a récemment publié L'Effet Bartleby, philosophes lecteurs, Hermann, 2011.

Sommaire

Introduction

Première partie : Empêchements

I. Un trouble de pensée dans le Tohoku

II. Malaise dans la sublimation

Deuxième partie : Nouvelles donnes

III. Oublier Montesquieu? L'anthropologie des modernes

IV Heurs et malheurs du Cogito

V. Le cerveau ou le nouveau fétiche

Troisième partie : Que faire?

VI. De nouvelles Lumières pour le siècle qui vient?

VII. Penser sans compter

 

 


Responsable : Gisèle Berkman

Url de référence :
http://www.fayard.fr

Adresse : 13, rue du Montparnasse 75006 Paris



Derniers ouvrages parus :

C. Malaparte, Italie barbare

D. McCullough, Le voyage à Paris. Les Américains à l'école de la France, 1830-1900

Ph. Granarolo, Nietzsche : cinq scénarios pour le futur

L. Albertazzi, Qu'est-ce que l'œuvre aujourd'hui ? Du théâtre à l’architecture

P. Sardin, Beckett, l'ouverture de Godot

S. Zweig, Volpone

G. Agamben, Pilate et Jésus

J. Tauchnitz, La Créolité dans le contexte international et postcolonial du métissage et de l'hybridité - De la mangrove au rhizome

R. Yala, Mythes et histoire dans Le Feu des Origines d'Emmanuel Dongala

V. Faranton et M. Mazoyer (dir.), Homère et l'Anatolie 2

P. Dardot, Chr. Laval, Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle  

P. Levi, La zone grise

D. Sibony, Fantasmes d'artistes

F. De Poli, Un Maître caché. Étude du leopardisme de Montale

B. Chikhi & A. Douaire-Banny (dir.), Kateb Yacine, au cœur d'une histoire polygonale

C. Renard (dir.) Wang Bing

Théophile Gautier, Ménagerie intime, La Nature chez elle, Feuilletons divers (1833-1837)

F. Vallotton, Les batailles du livre. L'édition romande, de l'âge d'or à l'ère numérique

F. Tinguely, Le Voyageur aux mille tours. Les ruses de l’écriture du monde à la Renaissance

B. Bonhomme & Tr. Hordé (dir.), Jude Stéfan, le festoyant français

H. Haberl & A.-M. Pailhès, Jardins d’Allemagne. Transferts, théories, imaginaires

J. Keats, Ode à la mélancolie

I. Jablonka (dir.), L'Enfant-Shoah

N. de Cues, Le "Pouvoir-est" (1460), nouv. trad.

A. Jenni (dir:), Le Monde au XXIIe siècle. 

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter