Fabula, la recherche en littérature (appels)

Former aux ateliers d’écriture à l’université, vingt ans après : métamorphoses, pratiques, perspectives

Appel à contribution

Information publiée le vendredi 8 novembre 2013 par Marielle Macé (source : Jean-Marc Quaranta)

Date limite : 13 décembre 2013



« Former aux ateliers d’écriture à l’université, vingt ans après : métamorphoses, pratiques, perspectives »
Forums – tables rondes – discussion – ateliers d’écriture

A l’occasion des vingt ans du « Diplôme Universitaire de formateur en ateliers d’écriture » et dans le cadre du « Premier Marathon de l’écriture » de l’Université d’Aix-Marseille, organisé par le CIELAM,
Vendredi 4 avril 2014 (Aix-en-Provence) et Samedi 5 avril 2014 (Marseille)

Le Diplôme Universitaire d’Animateur en atelier d’écriture de l’Université d’Aix-Marseille fête ses vingt ans. A cette occasion, l’Université d’Aix-Marseille, l’UFR ALLSH, le CIELAM et l’équipe du D.U. souhaitent interroger l’évolution des pratiques d’atelier d’écriture au contact de l’université.
Les interventions, d’une quinzaine de minutes, prendront la forme d’une présentation d’expériences et d’une mise en perspective théorique. Elles seront suivies d’une table ronde qui approfondira les enjeux pratiques et théoriques. Elles porteront sur l’un des deux axes proposés : « L’Atelier d’écriture et ses marges » et « Positionnement et posture de l’animateur ».
Les forums seront accompagnés d’ateliers d’écriture qui illustreront les exposés et peuvent faire l’objet d’une proposition d’atelier complémentaire de l’intervention.
La date limite pour répondre à cet appel à communication est fixée au vendredi 13 décembre 2013, à cette adresse jean-marc.quaranta@univ-amu.fr. Les propositions devront se limiter à 4000 signes.

Axe 1 L'atelier d'écriture et ses marges
Depuis plusieurs décennies, les ateliers d'écriture se sont développés en ville, à l'hôpital, à l'école ou à l'université. On s'interrogera sur les formes nouvelles qu'ils peuvent prendre pour échapper à une conception académique et s’aventurer dans les marges.
On étudiera notamment les nouveaux lieux et les nouveaux destinataires de l’écriture créative : un salon d'écriture mené par une plasticienne, un atelier en hôpital psychiatrique mené par une psychologue clinicienne, des patients hospitalisés, une écriture à domicile...
Quels déplacements, quels remaniements sont à l’œuvre dans ces nouveaux types d'ateliers ? L’attention sera portée sur le caractère plastique, protéiforme, du projet d'écriture présenté par l'animateur, sur l’aventure singulière où il s’engage avec les participants : on se demandera dans quelle mesure la singularité de cette aventure et le questionnement qu’elle porte modifient les règles classiques de l'atelier d'écriture. Quels questionnements la pratique de ces ateliers en marge, les nouvelles formes de créativité qu’elle fait émerger adressent-elles à l’animateur plus classique ?


Axe 2 Animer l’atelier d’écriture : positionnement et postures de l’animateur

La formation de l’animateur d’ateliers d’écriture passe avant tout par une interrogation sur son positionnement. Il s’agira, soit par une réflexion théorique, soit par un travail d’enquête ou un récit d’expérience, d’interroger ce positionnement et sa variation en fonction des activités qu’il propose.
On se demandera notamment, dans le cadre scolaire et universitaire, si et quand l’animateur doit assumer la position hiérarchique du professeur, celle plus participative et collégiale d’initiateur d’un processus de création, celle distanciée de l’évaluateur. Peut-on sans dommage assumer ces différentes positions suivant les moments de l'atelier ?
A ce titre, la question de la notation en milieu scolaire et universitaire est certainement à interroger : comment concilier la liberté créatrice de l’atelier avec l’exigence institutionnelle de notation ? Faut-il s’inspirer du modèle anglo-saxon, où l’atelier d’écriture a investi les départements universitaires depuis longtemps et vise à former des écrivains ?
Mais la position du professeur suscite d’autres interrogations à la fois déontologiques et didactiques : l’animateur peut-il, doit-il introduire, enseigner des notions littéraires théoriques par le biais de l’atelier d’écriture ? L’atelier d’écriture a-t-il, doit-il avoir pour effet d’augmenter les capacités de lecture et d’écriture de ses participants ?
Comité d’organisation
André Bellatore,
Laure-Anne Filias,
Annick Maffre
Stéphane Nowak,
Jean-Marc Quaranta,
Corine Robet,
Marie-Hélène Vernet


Responsable : Aix-Marseille Université CIELAM Centre Interdisciplinaire d'études Littéraires d'Aix Marseille

Url de référence :
http://ufr-lacs.univ-provence.fr/cielam/

Adresse : UFR ALLSH Av Maurice Schumann Aix-En-Provence



Dernières annonces d'appels à contribution :

Journées de pausologie. Le point sur la pause

Kateb Yacine : Interactions culturelles, textuelles et artistiques

La Renaissance à Rouen : l’essor artistique et culturel dans la Normandie des décennies 1480-1530

Thomas Ostermeier. La réinvention de la mise en scène à la Schaubühne

L’esthétique de la résistance et de la relation dans les littératures africaine et antillaise

La violence dans le discours

Notion ou concept de passage : quelle pertinence en sciences du langage ?

La philosophie des Lumières aujourd’hui. Bilan et perspectives

Ut pictura poesis :  dialogues entre les arts à l’époque moderne (XVe-XVIIIe s.)    

Roman mystique, mystiques romanesques aux xxe et xxie s.

Études balkaniques, 2014: "interfaces culturelles Orient – Occident"

Identidades inestables. Avatares y evoluciones de la subjetividad en las narrativas ibéricas actuales  

Le cinéma de Jim Jarmusch

Le théâtre In-Yer-Face aujourd’hui : bilans et perspectives

Krypton, 4: "L'argent"

Figures et figurations de l'érotisme dans la poésie contemporaine (projet d'ouvrage collectif)

Between-Journal.it (2014): Technology, Imagination, Narrative Forms

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter