Fabula, la recherche en littérature (agenda)

Empathie et esthétique

Evénement

Information publiée le jeudi 22 avril 2010 par Alexandre Gefen

Du 10 mai 2010 au 12 mai 2010, Bordeaux 3


_blank

Empathie et esthétique

Colloque international

10-12 mai 2010

LUNDI 10 MAI 2010

(Amphithéâtre de laMaison des Suds)

9h30 heures :Accueil des participants et introduction du colloque

10h00 – 11h15  : De quelquesquestions théoriques

Patrizia Lombardo (Université de Genève)

« Empathie et simulation »

Raphaël Baroni (Université de Lausanne)

« Chronotope littéraire de l'étranger etempathie »

11 h 15 – 11 h 30 :pause

11h30-12h15 Suzanne Keen (University of Washington and Lee)

« Personnage et tempérament : l'empathie narrativeet les théories du personnage »

12h30 – 14h15  :déjeuner à la Passerelle

14h30 – 15 h 45 : Empathieet histoire des formes

Filippo Fimiani (Université de Salerne)

« Des aspects aux affects, des topoi aux atmosphères.Universalités ou historicités de l'empathie en art ? »

Carole Talon-Hugon (Université de Nice)

« Wölfflin et l'épreuve affective des formes »

15 h 45 – 16 h 00 :pause

16 h 00 – 17 h 15 : Empathieet éthique

Anne Simon (CNRS – Paris 3)

« L'animal entre empathie et étrangeté dans la prosenarrative contemporaine de langue française »

Frédéric Chevreux (Université de Picardie-Jules Verne)

« Etre empathique ou se mettre à la place d'autrui? »


MARDI 11 MAI 2010

(CapSciences)

9 h 30 – 10 h 45 : Approches historiques

Aurélia Gaillard (Université Bordeaux 3)

« Connaître sans savoir : esthétique de l'émotionet mimesis au Siècle des Lumières »

Sophie Marchand (Université Paris 4)

« Les théories théâtrales de l'empathie »

10 h 45 – 11 h 00 : pause

11 h 00 – 12 h 15 : L'expérienceesthétique de l'empathie

Jenefer Robinson (University of Cincinnati)

« L'empathie, l'expression et l'expressivité dans lapoésie lyrique »

Pierre Livet (Université de Provence)

« L'expérience esthétique : la distance dansl'empathie »

12h 30 – 14 h 15 : déjeuner

14 h 30 – 15 h 45 : L'empathie du lecteur, l'empathie duspectateur

Gloria Origgi (CNRS)

« Empathie, identité et autobiographie »

Barry Smith (University of London)

« On partage le moment : empathie ouprojection ? »

15h 45 – 16 h 00 : pause

16 h 00 – 17 h15 : Le lecteur empathique

Georges Didi-Huberman (CNRS/EHESS)

« La table des émotions ("Lire ce qui n'a jamaisété écrit") »

Anne Coudreuse (Université Paris 13)

« Les infortunes de l'empathie : quelquesinterrogations sur mes expériences de lectrice »

20 h : repas à La Belle Epoque


MERCREDI 12 MAI 2010

(CapSciences)

9 h 30 – 12 h 30 : Empathieet théorie de la représentation

Bernard Vouilloux (Université Bordeaux 3)

« Empathie et mimesis »

Gregory Currie (Université de Nottingham)

« L'empathie et le cinéma objectif »

10 h 45 – 11 h 00 :pause

11 h 00 – 12 h 15 : Modernités(1)

Muriel Louâpre (Université Paris 5)

« Ce qui nous rassemble : usages de l'empathie finde siècle »

Muriel Pic (Université de Neuchâtel)

« W.G. Sebald et LaLégende de Saint-Julien l'Hospitalier de Flaubert : empathie, traces et présages »

12 h 30 – 14h 15 : déjeuner

14 h 30 – 15 h 45 : Modernités (2)

Dominique Rabaté (Université Bordeaux 3)

« Comprendre le pire. Réflexions sur les limites del'empathie »

Alexandre Gefen (Université Bordeaux 3)

« "D'autres vies que la mienne" :roman contemporain et théorie du care»

15 h 45 – 16 h 00 :pause

16 h 00 – 17 h 15 : Empathieet cognition

BérangèreThirioux (Collège de France)

« Empathie kinesthésique et changement de point de vue: de laphénoménologie à la neurophysiologie »

Jean-Pierre Cometti (philosophe)

« L'empathie et les apories de la premièrepersonne : éthique, esthétique etcognition »

_____

La question des émotions est depuis peu au centre d'approches disciplinaires variées, qui vont des sciences cognitives jusqu'à l'histoire ou à l'économie. Ce colloque se donne pour objet une notion, l'empathie, issue de la théorie des émotions, qui engage fondamentalement la relation intersubjective ou de sujet à objet. Il s'agira en l'occurrence d'interroger la place, le statut, les fonctions et le fonctionnement de l'empathie dans la relation que nous entretenons avec les oeuvres, quelles qu'elles soient, littéraires ou artistiques. La question est donc celle de l'articulation entre l'empathie et l'expérience, l'attitude, l'attention ou la relation esthétique.La notion d'empathie a une longue histoire derrière elle : très productive dans la réflexion esthétique menée en Allemagne entre la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXe siècle (théories de l'Einfühlung), elle est prise en charge depuis quelques années par différents courants de la recherche internationale, qui en redécouvrent l'importance dans l'histoire des idées et des formes, en valorisent l'efficience théorique et l'effectivité éthique, individuelle ou collective, et en questionnent la spécificité. Existe-t-il quelque chose comme une empathie esthétique ? Qu'elle soit tenue pour constitutive de l'expérience esthétique ou qu'elle soit considérée comme une puissance d'altération qui remettrait en cause les fondements de cette dernière, l'empathie est susceptible d'être abordée sous des angles multiples : psychologiques et cognitifs (les théories de l'immersion, de l'identification, de la projection, du transfert affectif), historiques (les contestations de l'empathie, ses dispositifs sociaux et institutionnels de régulation), formels (en poétique et dans la théorie des genres), philosophiques (à travers des réflexions d'ordre éthique ou épistémologique sur les vertus et les limites des logiques émotives).En invitant à nuancer, à réviser, voire à reconstruire les oppositions traditionnelles de l'empathie à l'émotion, à la connaissance, à l'action, c'est ainsi tout un réseau de problèmes, situés dans des perspectives disciplinaires différentes, que ce colloque veut placer en pleine lumière de manière à prendre toute la mesure des formes et des forces que l'empathie endosse dans notre relation aux oeuvres.


Responsable : Alexandre Gefen



Dernières annonces d'événements :

Mobilité et traces dans l'espace public

Destins croisés : la muse de Méréville et la châtelaine du Marais (conférence Chateaubriand)

Être avec l'animal

Les spectacles populaires (1870-1945) [colloque de Cerisy]

W.G. Sebald: littérature et éthique documentaire (colloque de Cerisy)

L’écrit aux mains du pouvoir. Fabrication, diffusion et conservation de l’écrit politique, XVe-XXIe siècles

L'imaginaire du sacré

Fabrique européenne des traducteurs : lecture publique française // italienne le 2 juin à la Maison de la Poésie (Paris)

Littérature et totalitarisme. Vers une conceptualisation du phénomène

Entre liberté et contrainte: la traduction et la question du choix

Traduire, transposer, transmettre 2. Les études classiques à l’ère numérique

Lire & publier en temps de guerre

Séminaire "Science et littérature", séance 22 avril 2014, Biosémiotique : vivre, signifier, lire

"Chercheurs en chantier" : Doctoral Day on Vladimir Nabokov

Jean de Meun et la culture médiévale : littérature, art, science & société aux derniers siècles du Moyen Âge

Le latin chez les philosophes du XVIIème siècle (Conférence de J.-R. Armogathe)

Séminaire Philoséries “Lost in Philosophy” (printemps 2014)

« La fabrique du grand homme ». La carrière posthume d'Agrippa d'Aubigné

Space, Time and Language in Plutarch's Visions of Greek Culture

Les processus de création au théâtre

Le style de la science

La Première Guerre mondiale et la langue. Approches croisées  

"Vita nova - la vie comme texte"

Jean Giono : le discours du roman & ses figures

L'histoire du concept d'imagination en France (1945-2014)

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter