Fabula, la recherche en littérature ()

Décès de Gérard Bobillier, fondateur des éditions Verdier

Carnet

Information publiée le mardi 6 octobre 2009 par Alexandre Gefen


[Communiqué]

Les Editions Verdier font part du décès de Gérard BOBILLIER, leur directeur fondateur, le lundi 5 octobre à Carcassonne.

Gérard Bobillier a affronté le cancer qui l'avait frappé depuis plus d'un an, avec un vouloir vivre et un rare courage, une volonté exceptionnelle d'honorer le vivant à son plus haut point de dignité.

Né à Besançon le 12 octobre 1945, Gérard Bobillier s'engage au cours des années 68 dans la cause révolutionnaire avec la détermination et la générosité qui l'ont caractérisé sa vie durant. De la Gauche Prolétarienne, en passant par LIP, Toulouse et les Corbières, où il accompagne en 1976 la lutte des viticulteurs de l'Aude, il a été de tous les combats.

Dans ce pays des Corbières qu'il aimait particulièrement, tout en se méfiant de l'illusion dangereuse d'un enracinement identitaire, il fonde en 1979 avec Benny Lévy et quelques amis les Editions Verdier, étant convaincu que l'au-delà du « tout politique » passe par une mise en réserve de l'engagement politique et par la longue patience de l'étude des textes fondateurs. L'effort exigeant de la pensée suppose d'oeuvrer à la circulation des textes et des idées.

Les Editions Verdier ont trente ans cette année. Elles sont riches d'un catalogue qui traduit fidèlement le geste inaugural voulu par Gérard Bobillier. Au premier plan, s'y inscrivent des collections de textes des grandes spiritualités. Tout particulièrement, la collection des « Dix Paroles », longtemps dirigée par Charles Mopsik, à travers la publication des traductions françaises d'ouvrages fondateurs tels que Le Guide des Egarés, de Moïse Maïmonide, les Traités du Talmud, ou encore le Zohar, s'efforce de permettre l'étude des grands textes philosophiques et spirituels de la tradition juive. La publication de grands textes de la philosophie – qu'il s'agisse Des Premiers Principes de Damascius (dans la traduction de Marie-Claire Galpérine) ou bien De la véracité du philosophe Guy Lardreau, des Essais hérétiques de Jan Patocka, ou bien encore de Rousseau : une philosophie de l'âme, de Paul Audi – obéissait à sa conviction que l'urgence de ce temps est de créer un espace de tension fertile « entre Athènes et Jérusalem ». De même en est-il des autres textes de pensée et de sciences humaines qui figurent au catalogue : citons au fil des pages les livres de Jean-Claude Milner, de l'historien Carlo Ginzburg ou bien d'Henri Meschonnic. Enfin, le catalogue Verdier offre à lire des auteurs français ou étrangers parmi les meilleurs de la littérature contemporaine – Gérard Bobillier était convaincu que, dans ce qu'elle a de plus haut, la littérature est la chair de la Pensée. Ainsi a-t-il été l'éditeur de Pierre Michon avec qui il a entretenu un long compagnonnage d'amitié et de pensée, ou encore de Pierre Bergounioux.

Par ailleurs, à côté des éditions Verdier, Gérard Bobillier a impulsé de façon décisive, comme il savait le faire, la création de la Maison du Banquet et des générations, à Lagrasse, dans ce même pays des Corbières, qui organise notamment depuis 1995 le « Banquet du Livre », au mois d'août. C'est là un lieu rayonnant d'étude et d'échange, autour du livre et de la pensée. Sa vie, Gérard Bobillier l'avait dédiée à cette exigence.



Url de référence :
http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article1900



Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter