Fabula, la recherche en littérature (actu)

A. Kilito, Les Arabes et l'art du récit, Une étrange familiarité 

Parution livre

Parution : 7 janvier 2009.

Information publiée le dimanche 15 février 2009 par Maxime Abolgassemi



_blank

Abdelfattah Kilito, Les Arabes et l'art du récit, Une étrange familiarité

Actes Sud, coll. "Sindbad", 2009.

ISBN 978-2-7427-8110-2 

Prix : 23 euros 

Fécondité d'un malentendu : alors que les Arabes se considéraient depuis toujours comme “le” peuple poète, les Européens leur ont décerné la palme du récit.

Ainsi, Cervantès attribue la paternité de Don Quichotte à un historien arabe, et Antoine Galland note que Les Mille et Une Nuits “font voir de combien les Arabes surpassent les autres nations en cette sorte de composition”. Ces derniers ne s'en rendront compte que vers le milieu du XIXe siècle, lorsqu'ils constateront l'extraordinaire fortune du livre des Nuits, traduit à partir de Galland dans toutes les langues européennes. Ayant adopté le roman, la nouvelle et le théâtre, formes qui leur étaient jusqu'alors étrangères, ils ont été amenés à reconsidérer leur tradition littéraire. Tout le monde, finalement, a trouvé son compte dans la récupération, la réinterprétation et la revalorisation du corpus narratif ancien. La littérature arabe, régénérée grâce à l'“épreuve de l'étranger”, est désormais inséparable de la littérature euro péenne. 

Abdelfattah Kilito est né, en 1945, à Rabat. Professeur à la faculté de lettres de cette ville, il a enseigné aussi à Paris, Princeton et Harvard. Il est l'auteur d'une dizaine d'essais, dont Les Séances (Sindbad, 1983), L'Auteur et ses doubles (Le Seuil, 1985), L'OEil et l'Aiguille (La Découverte, 1992), ainsi que d'un roman, La Querelle des images (Casablanca, Eddif, 1985) et d'un recueil de nouvelles, En quête (Fata Morgana, 1999). Son essai, Tu ne parleras pas ma langue, a paru chez Sindbad en 2008. Abdelfattah Kilito a obtenu, en 1989, le Grand Prix du Maroc et, en 1996, le prix du Rayonnement de la langue française attribué par l'Académie française.

(quatrième de couverture)


Url de référence :
http://www.actes-sud.fr/ficheisbn.php?isbn=9782742781102



Derniers ouvrages parus :

B. Bonhomme & Tr. Hordé (dir.), Jude Stéfan, le festoyant français

H. Haberl & A.-M. Pailhès, Jardins d’Allemagne. Transferts, théories, imaginaires

I. Jablonka (dir.), L'Enfant-Shoah

N. de Cues, Le "Pouvoir-est" (1460), nouv. trad.

A. Jenni (dir:), Le Monde au XXIIe siècle. 

J. Lorrain, Vingt Femmes

Cl. Leroy, Dans l'atelier de Cendrars (rééd.)

A. Burgess, Mais les blondes préfèrent-elles les hommes ?

B. Quinquis, L'Antiquité chez Albert Camus

R. Lebel, L'Afrique occidentale dans la littérature française (depuis 1870)

Chr. Duggan, Ils y ont cru. Une histoire intime de l'Italie de Mussolini

J. Chénieux-Gendron, Surréalismes. L’esprit et l’histoire

J. Chénieux-Gendron, Inventer le réel. Le Surréalisme et le roman (1922-1950)

J.-F. Ekoungoun, Ahmadou Kourouma par son manuscrit de travail. Enquête au coeur de la genèse d'un classique

E. Dussault, L'Invention de Saint-Germain-des-Prés

N. Bouvier, L'Usage du monde

J. Prévost, L'Affaire Berthet

Madame de Lafayette, Œuvres complètes (C. Esmein, éd.)

V. Soula, Histoire littéraire de la Nouvelle-Calédonie (1853-2005)

E. Batur, Route serpentine

B. Diallo, Ecritures, réécritures, enjeux dans le roman guinéen

J.-F. Bédia, Ahmadou Kourouma : romancier de la politique africaine de la France. Un écrivain et critique engagé en situation postcoloniale

St. Dumas, Les Peaux créatrices. Esthétique de la sécrétion

A. Wall, La place du lecteur. Livres et lectures dans la peinture française du XVIIIe siècle

D. Heller-Roazen, Le cinquième marteau. Pythagore et la dysharmonie du monde  

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter